Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Podcast

Élisabeth Cadoche & Anne de Montarlot : Le Syndrome d’imposture - Épisode #185

Elisabeth Cadoche et Anne de Montarlot dans Métamorphose podcast
Anne Ghesquière
Par Anne Ghesquière
le 03 mai 2021

Anne Ghesquière reçoit dans Métamorphose la journaliste Élisabeth Cadoche et la psychothérapeute Anne de Montarlot, auteures du livre le «Syndrome d’imposture» . Peur de l'échec, dévalorisation, mise en doute de leur compétence, sensation d'être illégitime… le déficit de confiance en soi habite de très nombreuses personnes et particulièrement les femmes. Dans la vie professionnelle comme personnelle, certaines sont même rattrapées par sa forme la plus extrême : le syndrome d'imposture. Avec mes invitées, nous allons explorer ses origines, ses manifestations mais aussi et surtout comment il peut devenir un moteur pour inverser la tendance et apprendre à croire en soi ! - Épisode #185


Partenaire

Dans cet épisode avec Élisabeth Cadoche & Anne de Montarlot, j'aborderai les thèmes suivants :

  • Pauline Rose Clance et Suzanne Imes, deux psychologues américaines, ont identifié ce syndrome dans les années 1970 ?
  • Qu’est-ce qui vous a conduit à vous intéresser à ce sujet ?
  • Dans votre livre, vous étudiez principalement le manque de confiance en soi du point de vue des femmes. Les femmes se dévalorisent-elles plus que les hommes ?
  • Pourquoi les femmes manquent-elles à ce point de confiance en elles ? Vous mentionnez trois origines : historique, sociétale et familiale
  • Qu’est-ce que le manque de confiance soi versus le syndrome d’imposture ? En quoi change-t-il notre manière d’aborder l’existence ? Et vous parlez à ce sujet du sentiment d’auto-efficacité ?
  • Et comment agit et se manifeste le mécanisme de cette «expérience d’imposture» au quotidien ?
  • Vous dressez, avec Valérie Young, cinq typologies de femmes. La «perfectionniste» est la catégorie la plus fréquente tellement sa corrélation avec le sentiment d’imposture est importante.
  • Pouvez-vous nous en dire plus sur la « théorie de l’attribution » ?
  • Cela entraine aussi un rapport à la parole plus compliqué ?
  • Quel rôle joue le rapport au corps dans tout ça ?
  • En matière de confiance en soi, l’âge est-il un atout pour les femmes ?
  • Vous dites que la confiance en soi n’est pas monolithique et peut ne toucher que certains domaines… C’est une bonne nouvelle !
  • Quelle est la part d’inné et d’acquis dans ce syndrome ?
  • Y a-t-il des antidotes au sentiment d’imposture ? Quels sont vos conseils pour retrouver le cercle vertueux de l’estime et de confiance en soi : amour, jugement...?
  • Votre livre est ponctué de conseils libérateurs, pouvez-vous partager vos favoris avec les auditeurs ?
  • Le syndrome d’imposture est-il accentué par notre société ultra-compétitive ? Et les réseaux sociaux ?
  • Comment défier son manque de confiance et en faire un moteur ?
  • Vous évoquez la tyrannie de la comparaison et la misogynie féminine ?
  • Le sentiment d’imposture ne se limite pas au contexte professionnel et peut envahir la sphère privée… Comment se débarrasser des croyances toxiques et renforcer la confiance en soi dans le couple ?
  • Peut-on briser éduquer dans la confiance nos filles et nos garçons ?
  • Votre dernier chapitre est consacré aux «role models», comment s’inspirer d’autres femmes?

Qui sont mes invitées de la semaine, Élisabeth Cadoche & Anne de Montarlot ?

Élisabeth Cadoche est journaliste et scénariste et Anne de Montarlot est psychothérapeute, installée à Londres. Leur livre «Le Syndrome d’imposture. Pourquoi les femmes manquent tant de confiance en elles?» est paru aux éditions Les Arènes.

Quelques citations du podcast avec Élisabeth Cadoche & Anne de Montarlot :

Élisabeth: "On voulait comprendre pourquoi ce syndrome touche plus les femmes que les hommes"
Anne: "La charge mentale, très liée aux injonctions historiques et sociétales et la charge émotionnelle du foyer incitent les femmes à s’occuper des autres et à aller moins directement à la rencontre d’elles-mêmes"
Anne: "Avec le syndrome d’imposture on arrive à ce paradoxe: plus on réussi, plus on doute"
Anne: "S’entourer de personnes bienveillantes qui ont confiance en elles fait partie des solutions"
Élisabeth: "Il faut pratiquer la compassion avec soi-même et avec les autres et réaliser que les mots ont un pouvoir"

Soutenez notre podcast en rejoignant dès maintenant la Tribu Métamorphose : http://www.patreon.com/metamorphose

Retrouvez Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience sur Apple Podcast / Google Podcasts /Spotify/ Deezer /YouTube / SoundCloud/ CastBox/ TuneIn.

Suivez l'actualité des épisodes Métamorphose Podcast sur Instagram, découvrez l'invité de la semaine et gagnez des surprises ;-)
https://www.instagram.com/metamorphosepodcast/

Bonne écoute

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire