Détox

Comment et pourquoi faire une cure de sève de bouleau au printemps ?

Publié le 18 mars 2020 - Mis à jour le 19 mars 2020
Rédactrice chez FemininBio et étudiante en journalisme. D'une nature curieuse je suis passionnée par la presse et la radio, car l'actualité ne s'arrête jamais.
 La sève de bouleau est récoltée, en fonction des années, entre le 15 mars et le 15 avril
La sève de bouleau est récoltée, en fonction des années, entre le 15 mars et le 15 avril
© johnprice

Que l'on consomme son jus ou la sève, le bouleau est un arbre aux propriétés drainantes et détoxifiantes idéal pour retrouver toute l'énergie nécessaire à l'arrivée du printemps. En ce changement de saison, il nettoie aussi les toxines de l'hiver.

A partir de la mi-mars, les aficionados de la détox de printemps ne parlent plus que du bouleau ! Et pour cause, sa sève, son écorce et ses feuilles renferment des propriétés uniques, drainantes, diurétiques et dépuratives.

En optant pour une cure du bouleau, on aide notre corps à se régénérer en facilitant la digestion et plus particulièrement le travail d'élimination du rein. Un allègement nécessaire après les excès de l'hiver !

Plutôt sève...

La récolte de la sève de bouleau ou "eau de bouleau", généralement réalisée entre la fin février et la mi-mars, annonce l'arrivée du printemps. Cette sève, comme dans tous les arbres, est ce liquide inodore et incolore qui nourrit bourgeons et jeunes pousses.

>> A lire sur FemininBio Cure de sève de bouleau : 5 raisons de s'y mettre

La montée de sève est très puissante, et produit pendant cette période environ 200 litres par jour. La sève est beaucoup plus concentrée en oligo-éléments et minéraux, et également plus chère que le jus.

... ou jus de bouleau ?

Le jus de bouleau est réalisé à partir des jeunes feuilles de l'arbre récoltées plus tard que la sève, vers la fin du printemps. Celles-ci sont soigneusement sélectionnées, et subissent ensuite une décoction, c'est-à-dire une méthode d'extraction des principes actifs grâce à une dissolution dans l'eau bouillante. Le liquide obtenu est très différent de la sève, et il convient de le diluer pour le consommer.

On utilise principalement le jus de bouleau pour son action de purification par élimination de l'eau du corps qui entraine avec elle les toxines accumulées.

Bien utiliser la sève et le jus de bouleau

Que vous choisissiez l'une ou l'autre option, sachez qu'il est important de réaliser cette cure pendant 3 semaines afin d'offrir une vraie "pause" à votre corps.

>> A lire sur FemininBio Sève de bouleau ou jus de bouleau : que faut-il utiliser en cure détox ?

La sève se consomme de préférence à jeun au réveil et se conserve au frais. Veillez à choisir une sève bio de qualité supérieure sans ajout de conservateur.
Le jus se dilue dans de l'eau ou dans une infusion à raison de 2 à 3 prises par jour

Pourquoi consommer du jus ou de la sève de bouleau ?

Parce que c'est : 

  • Une cure de jouvence
  • Un plein d'énergie
  • De la bonne humeur à la clé !
  • Un coup de pouce minceur naturel
  • Une astuce beauté pour une chevelure de rêve et une peau éclatante
     

Produits à base de bouleau : 

Attention, en début de cure, l'eau de bouleau peut entraîner l'apparition de boutons sur la peau ainsi qu'un cuir chevelu plus gras : c'est bon signe, la "purge" fonctionne. Il vous faut compter de 15 à 21 jours de cure.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Les beaux jours
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte