Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Peau

Aloe vera, huiles essentielles... Prévenir et soulager les coups de soleil naturellement

5 coups de soleil suffiraient à augmenter de 80% les risques de développer un cancer de la peau à l'âge adulte.

Mikhail Nilov - pixabay
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Publié le 25 juillet 2022

Des mois qu'on l'attendait : la caresse du soleil sur notre peau l’été, présage d’un joli teint hâlé ! Sauf que l’on s’est peut-être laissé surprendre, ou exposé à des heures déconseillées. Les résultats, ce sont des épaules et cuisses rouge écrevisse. C’est un "coup de soleil" : une brûlure de la peau survenant après une exposition aux rayons UV-B du soleil. Conseils de notre experte, Béatrice Svitone, naturopathe.


Partenaire

Mais comment se manifestent-ils ? Commençons par le stade le plus léger du processus : le bronzage. Il constitue, déjà, une réaction de défense de la peau à une agression solaire. La coloration de la peau est due à la libération de mélanine au niveau du derme par des cellules spécialisées appelées les mélanocytes. Cette coloration est donc une sorte de signal d’alarme.

Au-delà de ce stade, bien souvent recherché pour son esthétique, c'est le coup de soleil assuré, qui "n'est plus ni moins qu'une brûlure plus ou moins grave de la peau " explique Béatrice Svitone, naturopathe. Pour comprendre la durée de ce coup de soleil il faut savoir qu'il y a 3 différents rayons UV.

  • Les UVB : ils représentent 5 % de ces UV et sont arrêtés par le verre et les nuages. Le bronzage se voit retardé et apparaît deux jours à trois jours après l'exposition.
  • Les UVA : ils représente 95 % des UV et brûlent 1 000 fois que les UVB. "Ces rayons endommagent les fibres élastines qui entraînent une activation des radicaux libres dans les cellules profondes de la peau et peut provoquer un cancer de la peau, mélanome".
  • Les UVC : ils représentent les UV les plus nocifs ; "la couche d'ozone nous permet néanmoins de les filtrer".

Le coup de soleil se manifeste par des rougeurs et une congestion de la peau. Des cloques apparaissent dans les cas plus graves. La peau fait mal, tire et démange. Au bout de quelques jours, le coup de soleil disparaît et l’épiderme commence à peler. "Dans les cas plus graves, le coup de soleil peut provoquer de la fièvre, des nausées et un œdème de la peau. Une exposition exagérée au soleil peut également produire une insolation ou un coup de chaleur aux graves conséquences : très forte fièvre, état de choc, convulsions, etc" indique la naturopathe.

Comment les prévenir naturellement ?

La préparation de la peau au soleil passe également par l’alimentation, bien que son influence soit souvent minimisée. Pourtant, il est primordial de faire le plein de vitamines, d’acides gras, d’oligo-éléments et d’antioxydants avant de s’exposer au soleil.

"La vitamine E, la vitamine C et la vitamine A protègent les membranes des cellules, le bêta carotène et les anti-oxydants seront les favoris pour cette prévention" conseille l'experte. Les aliments à favoriser sont ainsi les poissons gras, les fruits rouges, les agrumes et autres aliments jaunes, rouges ou oranges comme la carotte ou encore le kiwi. "Le pamplemousse stimule le bronzage et les fraises, qui non seulement protège contre les coups de soleil mais également des brûlures".

Les compléments alimentaires : prises sous forme de compléments alimentaires, les huiles de bourrache, d'onagre ou de pépins de raisin qui contiennent des acides gras oméga-6, sont proposées pour protéger la peau des effets desséchants de l'exposition au soleil. Le thé vert et blanc stimulent les fonctions immunitaires des cellules de la peau. Il est également possible de préparer sa peau avec un "bon gommage afin d'éliminer les cellules mortes". Il est possible de renouveler cette étape toutes les semaines.

A lire également : Bronzage : préparer sa peau en 5 étapes pour éviter les coups de soleil

Comment éviter les coups de soleil ?

Pour éviter les coups de soleil, la protection solaire est un produit indispensable qui doit être appliquée par tous dès l’apparition des premiers rayons. Contrairement aux idées reçues, se protéger du soleil n’empêche pas de bronzer et préserve la santé sur le long terme. "Il faut également préférer rester à l'ombre notamment aux heures les plus critiques, c'est-à-dire entre 12h et 17h". Cela multiplie le risque de coup de soleil, mais aussi d'insolation ou de coup de chaleur.

Si vous vous exposez, le port de chapeau à bord large ou casquettes est de mise. Lors de ces expositions prolongées, le port d'un tee-shirt et bermuda ou pantalon de couleur noir est conseillé (noir protège du soleil, blanc de la chaleur). Il ne faut pas oublier aussi de s'hydrater régulièrement pour éviter la déshydratation.

Une exposition de 10 minutes par jour minimum est conseillée afin de synthétiser la vitamine D essentielle pour la santé de nos os et nos muscles. Elle est également impliquée dans de nombreuses maladies comme les maladies cardio-vasculaires, métaboliques ou neurologiques, ou encore des cancers. "L'exposition aux rayons du soleil permet de réguler notre horloge interne et d'avoir un rythme nuit/jour bien réglé et peut limiter troubles de l'humeur ou dépression saisonnière".

Comment apaiser de manière naturelle les coups de soleil ?

Et si, malheureusement, les conséquences d’un coup de soleil sur les risques de cancer de la peau ne peuvent être effacés, on peut au moins soulager la sensation de brûlure. Il est possible de prendre en charge vous-même les coups de soleil si la brûlure n'est pas trop grave ou étendue :

  • Cesser l'exposition au soleil dès que vous constatez l'apparition d'un coup de soleil ;
  • Rafraîchir la zone brûlée avec de l'eau du robinet ou prendre une douche froide/tiède pour apaiser la peau et rincer les restes de chlore, de sel ou de sable qui pourraient augmenter l’irritation ;
  • L'huile de millepertuis, en application directement sur la zone, mais cette huile est photosensible il est donc déconseillé de s'exposer après durant 24h ;
  • L'aloé Véra rééquilibre le PH de la peau. "Vous pouvez alors en appliquer directement sur les zones touchées par les coups de soleil, et cela plusieurs fois par jour. Il est aussi possible de le mélanger avec de l'huile végétale comme l'Huile de Coco, elle-même réputée pour ses bienfaits cicatrisants et apaisants, qui diminuent les rougeurs de la peau" explique Béatrice Svitone ;
  • L'huile essentielle de Lavande Aspic possède des propriétés antalgiques, anti-infectieuses, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Elle calme les douleurs occasionnées par un coup de soleil, lutte contre l’inflammation et stimule la circulation. (utiliser 3 à 5 gouttes sur la zone) ;
  • Le bicarbonate de soude est anti septique efficace (appliquer une cuillère à café pour 250 ml d'eau) ;
  • Le concombre ou la tomate directement sur les zones touchées, rafraîchissants.

Notre experte

Naturopathe à Vincennes et affiliée au Syndicat Professionnel de la Naturopathie, Béatrice Svitone propose des conseils personnalisés en cabinet ou téléconsultation. Elle est disponible sur Doctolib, par mail : bsvitone@gmail.com ou sur son compte Facebook Béatrice Svitone.
Son site : beatricesvitone.fr

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire