Portrait

Entretien avec Bini Dauchez, fondatrice du centre Bandha Yoga

Publié le 28 février 2018
Étudiante en journalisme, je suis animée par l'envie d'en apprendre plus sur l'être humain, la planète qu'il habite et les alternatives qui lui sont proposées afin de vivre en toute âme et conscience.
Bini Dauchez, fondatrice du centre Bandha Yoga
Bini Dauchez, fondatrice du centre Bandha Yoga
© DR

Elle est la preuve qu'une femme bien dans sa tête et dans son corps peut tout réussir. Ancienne étudiante au CELSA, à l'école du Louvre mais aussi à La Sorbonne, Bini Dauchez a vécu en Inde, aux États-Unis et a posé ses valises en France afin d'élever ses quatre enfants. Il y a 3 mois, elle a ouvert un centre réunissant toutes ses découvertes à travers le monde. Entretien.

Vous avez fondé le centre Bandha Yoga à Paris. Pourquoi avoir ouvert ce "temple de tous les yogas" ?
Le yoga, c'était très loin de mes aspirations professionnelles. C'était un loisir, que j'ai poussé assez loin : j'ai même fait une formation aux États-Unis, et pour aller plus loin, je suis retournée dans mon pays natal, l'Inde, où j'ai fait de l'ayurvéda et du yoga thérapeutique. En France, je ne trouvais pas de centre à Paris qui réunisse les yoga chaud et les yoga classiques. J'ai donc décidé de monter cette école afin d'englober tous les types de yoga avec les meilleurs professeurs.

Depuis quand existe le Hot Yoga ?
Depuis très longtemps... Les températures indiennes font du yoga un sport naturellement chaud. D'ailleurs, le pratiquer dans cette chaleur ambiante délie les muscles. Il n'y a rien de nouveau. Tous les Hot Yoga sont issus du Bikram, qui s'appelle aussi Original Hot Yoga. Au centre Bandha Yoga, nous avons fait un petit clin d’œil à l'Inde en appelant les salles "Goa" et "Chandigarh", Chandigarh étant une ville du Nord du pays et Goa dans le Sud.

Qu'apporte la pratique du Hot Yoga au corps ?
Lorsqu'il fait froid, on est en tension. C'est donc très difficile de faire des mouvements. Pratiquer le yoga dans une ambiance de chaleur enveloppante permet de se relaxer, de relâcher les muscles et de les réchauffer plus facilement. D'ailleurs, les kinés et ostéopathes se basent sur les mêmes principes pour soigner certaines tensions musculaires.

Bini Dauchez a ouvert un centre inédit à Paris : le lieu de tous les yoga. Crédit : DR
Bini Dauchez a ouvert un centre inédit à Paris : le lieu de tous les yoga. Crédit : DR

Peut-on le pratiquer à tout âge ?
Oui, il n'y a pas de limite d'âge. Pour un premier cours de Hot Yoga, je conseille de faire du Hatha plutôt que du Vinyasa pour prendre le temps d'assimiler les postures. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas une compétition : pendant un cours, les élèves peuvent s’asseoir, faire une pause et reprendre lorsqu'ils se sentent prêts. La chaleur accélère le système cardiaque et c'est ce qui nous fait transpirer, il faut donc prendre son temps pour ne pas se sentir mal.

Les hommes aussi pratiquent le Hot Yoga ?
Il y en a de plus en plus, oui ! Surtout en classe de Bikram, car les hommes aiment la difficulté, le challenge. Ils aiment le côté sportif de ce yoga. L'aspect méditation vient après. Le yoga, c'est une philosophie active. On passe par un épuisement physique pour relâcher le mental.

Bandha Yoga
01 42 39 43 44
31 rue Bonaparte - 75006 Paris

Inscriptions : bandhayoga.paris

Articles du dossier Yoga : une semaine pour s'y mettre
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte