Etude

Plus d'1 Français sur 10 touché par l'isolement social: quelles solutions?

Publié le 5 décembre 2016
5 millions de Français sont isolés socialement
5 millions de Français sont isolés socialement
© Pixabay

5 millions de Français sont dans une situation d'isolement. C'est ce que révèle aujourd'hui une enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) pour la Fondation de France.

5 millions de personnes sont frappées par la solitude en France, d'après une nouvelle étude du Crédoc pour la Fondation de France, soit une hausse d'un million de personnes depuis la création de l'observatoire en 2010.

L'isolement est un mal qui s'accentue principalement chez les personnes âgées, les personnes ayant des bas revenus et les chômeurs. L'isolement se traduit généralmement par une inactivité professionnelle et un manque d'intéraction sociale. 34% des isolés ont des revenus inférieurs à 1200 euros par mois contre 25% non isolés. 22% des Français ont des liens réguliers dans un seul réseau social. 

On estime que les personnes en situation d'isolement entretiennent peu de liens avec leurs familles, leurs amis, leurs collègues de travail ou leurs relations de voisinage.  Une souffrance que tente d'enrayer la Fondation de France en subventionnant des actions pour rompre le cercle vivieux de la solitude. Cette souffrance affecte considérablement cette population en marge de la société:  63% d'entre eux se sentent abandonnés, exclus ou inutiles.

Une situation sociale accentuée par la crise financière

La Fondation de France avance le profil de ces personnes touchées par l'isolement: 52% sont des hommes contre 48% de femmes. 66% ont 40 ans ou plus et 48% sont face à des problèmes de précarité voire d'inactivité et de chômage. D'autres personnes se considèrent lésées et cette solitude traduit un mal-être profond aux conséquences parfois désastreuses. Elles ne se considérent pas heureuses. 45% d'entre eux sont des hommes alors que 55% sont des femmes. 

Un mal profond qui affecte cette fois-ci, en particulier, les moins de 40 ans à hauteur de 50%. La précarité de l'emploi et la pauvreté favorisent ce repli sur soi et développe un sentiment de méfiance à l'égard des autres. Les deux tiers des isolés éprouvent de la méfiance vis-à-vis de la société et de ses institutions. 27% ne se sentent pas en sécurité dans leur vie quotidienne. 

L’enquête a été réalisée en ligne, entre décembre 2015 et janvier 2016, auprès d’un échantillon de 3 050 personnes âgées de 15 ans et plus (voir questionnaire au bas de l'article). 

Quelles solutions avancer face à ce mal social?
"
L’enjeu est ainsi de proposer une médiation, qui permette de « réenchanter la vision du monde » et de l’engagement des isolés, plus qu’un accompagnement au sens classique de l’intervention sociale", précise-t-on dans l'étude du Crédoc. "Une médiation, qui permette d’accompagner les personnes en situation d’isolement objectif pour qu’elles se saisissent, au-delà du collaboratif et de ces nouveaux outils, d’opportunités, potentiellement créatrices de lien social, et à terme, de mieux être (46% des personnes isolées objectivement se disent assez ou très souvent heureuses contre 71% des personnes ayant plusieurs réseaux de sociabilité)".

Des associations luttent également pour rompre le piège de l'isolement comme la plateforme d'écoute téléphonique Solitud'écoute qui vient en aide aux personnes de plus de 50 ans, l'association Monalisa ou encore les actions menées par le Secours Catholique et la Croix-Rouge française

 

Etes-vous vous-même dans une situation d'isolement?

Voici les indicateurs mobilisés pour qualifier la fréquence des relations sociales par le Crédoc.
Pour chacune des questions relatives à la fréquence des liens, les mêmes modalités de réponses étaient suggérées aux répondants :

- Une ou plusieurs fois par semaine

- Plusieurs fois par mois

- Plusieurs fois dans l’année

- Moins souvent

- Jamais (ou non concerné)

Réseau familial
En moyenne, à quelle fréquence voyez-vous physiquement des membres de votre famille qui ne vivent pas avec vous (par exemple, vos parents, grands-parents, frères et sœurs, enfants, petits-enfants)?

Réseau amical
En moyenne, à quelle fréquence voyez-vous physiquement vos amis?

Réseau de voisinage
Avez-vous des voisons, dans votre immeuble ou quartier que vous voyez ou avec lesquels vous discutez au-delà de l’échange de pure politesse « Bonjour-bonsoir »?

Réseau professionnel
A ceux qui exercent un emploi
Vous arrive-t-il de voir ou d’être en contact avec vos collègues en dehors du travail?

Réseau associatif
A ceux qui font partie ou participent aux activités d’une association ou d’un groupe
Ces activités vous occupent-elles une ou plusieurs fois par semaine, plusieurs fois par mois, plusieurs fois dans l’année ou moins souvent ?

Articles du thème En pleine forme
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte