Détox

Citron, avocat, curcuma... 5 aliments pour une bonne détox de printemps

Publié le 20 mars 2020
Rédactrice chez FemininBio et étudiante en journalisme. D'une nature curieuse je suis passionnée par la presse et la radio, car l'actualité ne s'arrête jamais.
Le thé matcha comme anti-cancer, le curcuma pour le foie, l'ail pour le coeur... Découvrez tous les bienfaits des aliments détox.
Le thé matcha comme anti-cancer, le curcuma pour le foie, l'ail pour le coeur... Découvrez tous les bienfaits des aliments détox.
© veganliftz

Ce printemps, choisissez les aliments qui permettront à votre organisme d'éliminer les toxines de la saison passée et de retrouver la forme au plus vite. Avocat, ail, ou encore citron, quels sont leurs vertus et bienfaits pour une cure détox ?

Votre organisme est normalement capable d'éliminer seul les toxines mais en période de stress, de fatigue ou suite à des excès, la cure détox peut-être un excellent coup de pouce. 

Suivre une cure détox permet de soulager les organes émonctoires et purifier l'organisme afin de lui insuffler une nouvelle énergie. Voici 5 aliments à privilégier pour une cure détox.

1. Le citron

Pourquoi cet aliment est-il bon ?

  • La ligne : nettoie l'organisme et aide à digérer facilement les lipides. il élimine également les toxines présentes dans le corps et il n'est pas du tout calorique.
     
  • L'organisme : riche en vitamine C et grâce à ses antioxydants naturels, le citron booste le système immunitaire. C'est un excellent antiseptique, antibiotique et antiviral, parfait dans le traitement du rhume et du mal de gorge.
     
  • Les cheveux : éclaircit, fait briller vos cheveux et leur donne du volume. Il agit aussi contre les pellicules en rétrécissant les cellules du cuir chevelu.
     
  • La peau : les antioxydants du citron alliés à la vitamine C nettoient en profondeur la peau en détruisant les mauvaises bactéries. Il atténue également les tâches brunes de la peau et agit contre le vieillissement.
     
  • Le foie : stimule la production de la bile et évacue les mauvaises toxines présentes dans le foie.
     
  • Le cancer : riche en antioxydants, le citron préviendrait voire ralentirait la progression de certains cancers. Il diminuerait notamment la croissance des métastases.
     
  • La maison : le jus de citron est efficace pour lutter contre la saleté et notamment contre les taches sur des objets en aluminium ou en cuivre.

Comment le consommer ?

La limonade ou encore dans certains jus. La citronnade est également un bon dérivé pour s’hydrater. Ajouter 50 grammes de sucre à 2 litres d’eau et 2 citrons et le tour est joué. Une recette maison facile et délicieuse.

Accompagné d’huile d’olive, il remplace la vinaigrette dans la salade. C’est moins gras, plus sain et bien meilleur au goût.

Le jus de citron frais accompagne parfaitement les plats à base de poisson. Il convient de ne pas l’ajouter à un plat en sauce, mais seul sur un poisson grillé.

>> A lire sur FemininBio Détox de printemps : tous les bienfaits de la cure de sève de bouleau
 

2. L'avocat

Pourquoi cet aliment est-il bon ?

  • Antioxydant : contient des caroténoïdes qui fonctionnent comme des anti-oxydants. Permet donc de faire baisser le taux de cholestérol, de prévenir les maladies cardiovasculaires, les cancers et de protéger les yeux.
     
  • Le système digestif : calorique oui mais bénéfique ! Riches en fibre, les avocats ralentissent la digestion et vous aident à vous sentir rassasiée plus longtemps. De plus, ils préviennent de la constipation en augmentant votre volume de selles.
     
  • La peau : les propriétés antioxydantes de l'avocat ont également des effets sur l'esthétique. Il prévient le vieillissement de la peau, des cellules et protège nos cheveux.
     
  • Le cœur :  Riche en folates, qui aident au renouvellement rapide des cellules du sang, de l'estomac, des intestins ou encore de la bouche, l'avocat aide notamment votre cœur à rester en bonne santé.
     
  • Le cholestérol : En plus d'augmenter la sensation de satiété, l'avocat améliore les taux de cholestérol. L'avocat diminue le taux de mauvais cholestérol et augmente celui du bon cholestérol.
     
  • Les femmes enceintes : L'avocat est bon pour les femmes enceintes. Nutritif, riches en fibres, en magnésium, en protéines, en potassium et en vitamines A,C et E. Il vous aidera à soulager vos nausées en début de grossesse, à vous apaiser, à lutter contre l'anémie et à vous procurer une sensation de satiété.

Comment le consommer ?

En cuisine il peut s’utiliser de diverses manières. Souvent consommé cru en salade, il peut remplacer beaucoup d’aliments qui sont riches en calories mais sans tous les avantages de l’avocat : beurre, huile des vinaigrettes ou encore mayonnaise par exemple.

On peut également le consommer cuit, et oui, par exemple gratiné au four avec un œuf du fromage et du bacon. 
 

3. L'ail

Pourquoi cet aliment est-il bon ?

  • Prévient des cancers : réduirait les risques de cancer de l'estomac, de la gorge, de l’œsophage, du côlon et de l'ovaire. De plus, l'ail augmente le taux de combativité du système immunitaire et aide le corps à combattre plus efficacement les cellules cancéreuses.
     
  • Le cœur : permet de réguler le taux de cholestérol en luttant contre ce que l'on appelle « le mauvais cholestérol », qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires. De plus, il accroît la fluidité du sang, ce qui réduit la formation de caillots susceptibles de boucher les veines et les artères.
     
  • La ligne : pauvre en calories et riche en potassium, en calcium et envitamine A et C, l'ail lutte contre le mauvais cholestérol et favorise l'élimination urinaire. Il stimule également le métabolisme et permet de brûler des calories. De plus, la consommation d'ail donne au cerveau des signaux de satiété quand vous le manger. 
     
  • Contre les verrues : pour les faire disparaître, il suffit de frotter tout doucement votre verrue avec une gousse d'ail. Attention toutefois à bien protéger la peau autour de la verrue pour qu'elle ne soit pas brûlée. Un remède à répéter jusqu'à la disparition totale de la verrue.
     
  • Contre l'acné : appliquer une gousse d'ail directement sur nos boutons d'acné pourrait faire des miracles. Les vertus antiseptiques et antibactériennes de l'ail permettraient d'éviter les inflammations de la peau.
     
  • Pour de beaux cheveux : riche en allicine, l'ail lutte contre les pellicules et la chute des cheveux.
     
  • Pour de beaux ongles : pour redonner de l'éclat à vos ongles ternes ou abîmés, frotter les délicatement avec de l'ail. Celui-ci les fortifie et aide à la repousse.
     
  • Anti-allergène : l'ail serait un anti-allergène. Il diminue de plus de 90 % la réponse cellulaire après exposition à un allergène.

Comment le consommer ?

On le préfère cru, cuit, il n'a pas les mêmes bienfaits. Pour le rendre plus digeste, mieux vaut le presser.

Cuit, en chemise, rôti ou confit, il est fondant, digeste et légèrement sucré. Encore plus doux? On le fait mariner 24 à 48 heures dans de l'huile d'olive. 

Pour calmer son piquant, on peut faire tremper les gousses 1 heure dans l'eau fraîche. 

Attention : si vous désirez l'utiliser dans vos régimes, comme toujours, consommez-le avec modération. Incluez-le dans vos habitudes alimentaires plutôt que de vous forcer à l'ingérer. L'ail peut entraîner des problèmes d'indigestion, des diarrhées et une mauvaise haleine.

>> A lire sur FemininBio Détox : nettoyer le foie grâce au soufre végétal
 

4. Le matcha : thé vert japonais

Pourquoi cet aliment est-il bon ?

  • Les défenses immunitaires : L’organisme lutte beaucoup mieux contre les maladies. Ce thé possède notamment des propriétés antivirales pour aider le corps à lutter contre le virus de la grippe grâce aux catéchines qu’il renferme. Le matcha renferme de nombreux oligo-éléments : le zinc, le fer ou encore le potassium. Bénéfiques pour la bonne santé en général, ces nutriments jouent un rôle essentiel dans la lutte contre les infections tout en renforçant le système immunitaire.
     
  • Le cancer : L’efficacité de ce breuvage contre cette maladie chronique relève de la forte présence d’antioxydants. Une fois de plus, les EGCG ou épigallocatéchine gallate jouent un rôle de premier ordre dans l’évolution d’un cancer. La consommation régulière permettrait de réduire sensiblement les risques de développer certains cancers, notamment ceux touchant l’estomac, la vessie, la prostate ou les seins.
     
  • Maladies cardiovasculaires : grâce à ses catéchines ce produit possède ainsi des propriétés antimutagènes et se révèle bénéfique contre l’hypertension artérielle. Ce thé opère une action protectrice sur le cœur. Une consommation régulière permet, en outre, de réduire le taux de mauvais cholestérol et de triglycérides.
     
  • L'humeur : La L-Théanine qui est présente dans ce thé vers contribue à réduire le stress émotionnel et physique tout en optimisant les aptitudes du cerveau. Consommer régulièrement du matcha permet de renforcer la concentration.
     
  • La peau : la présence de polyphénols et de flavonoïdes confère à ce thé vert ses propriétés antioxydantes, contribue à ralentir le vieillissement cellulaire.
     
  • La ligne : Les EGCG ou épigallocatéchine gallate présents dans ce thé vert augmentent le métabolisme de base : la combustion de graisse est alors optimisée. Par ailleurs, le nombre de calories dépensées quotidiennement, au repos ou en exercice, est également accru.

Comment le consommer ?

Le matcha se consomme sous forme d’infusion. Concernant la posologie, il est tout à fait possible voire recommandé d’en consommer au quotidien. Après avoir tamisé la poudre, verser une à deux cuillères à café dans une tasse d’eau bouillante. Mélanger ensuite doucement jusqu’à obtenir une texture onctueuse voire mousseuse avant de savourer une boisson aux multiples vertus.
 

5. Le curcuma

Pourquoi cet aliment est-il bon ?

  • Le foie :  Le curcuma combat en outre l’encrassement hépatique, en réduisant notamment les effets toxiques de l’abus d’alcool et des médicaments.
     
  • Digestion : Utilisé depuis des millénaires en médecine ayurvédique pour réguler les désordres digestifs, il protège les parois de l’estomac contre les irritations en dopant la production de mucus, ce qui favorise également le transit. Cette racine jaune, dont la poudre donne sa jolie teinte aux currys indiens, stimule par ailleurs la digestion des graisses. Il combat l’ulcère gastroduodéna en luttant contre une bactérie de l'estomac appelée Helicobacter pylori.
     
  • La peau : lutte contre l’acné. Grâce à ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, le curcuma éloigne les boutons et le sébum. Il traite également les problèmes de peau comme le psoriasis, infections diverses, brûlures, eczéma...
     
  • L'humeur : lutte contre la dépression. La curcumine aiderait à se sentir moins stressé et anxieux.
     
  • La ligne : Il aide à maigrir. En aidant le corps à brûler davantage de calories.Il fait baisser le mauvais cholestérol
     
  • Le cancer :  Le curcuma freine la multiplication des cellules cancéreuses. Cette prouesse, démontrée par de nombreuses études scientifiques, semble due à l’activité de l’un de ses principaux pigments, la curcumine. Prise à haute dose, elle fait régresser de plus de moitié le volume de certaines tumeurs mammaires et pancréatiques. Elle aurait aussi un effet bénéfique sur quelques tumeurs très agressives du cerveau (glioblastomes).
     
  • Concentration : aide à se concentrer en stimulant les capacités cognitives, le curcuma favorise la mémoire.

Comment le consommer ?

Cette épice est plus efficace après avoir été légèrement chauffée. Et pour qu’elle soit correctement absorbée par l’organisme, mieux vaut l’associer à du poivre dont l’une des molécules clés, la pipérine, accroît l’absorption de la curcumine de 154 %.

Pour bénéficier de ses bienfaits, une à deux cuillères à café par jour suffit. On peut en saupoudrer tous les plats, en ajouter dans les soupes et les courts bouillons pour poissons, ainsi que dans l’eau de cuisson des pâtes ou du riz.

Attention : absorbé en trop grande quantité, il peut devenir irritant, provoquer des nausées ou exacerber l’action de certains médicaments (anticoagulants, héparine ou aspirine).

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier Les beaux jours
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte