Rituels

Se reconnecter à son féminin : cercles de paroles et cérémonies rituelles

Publié le 17 novembre 2018
Delphine Lhuillier est ethnologue de formation. Responsable éditoriale de generation-tao.com, elle a participé à la création du Centre Tao Paris et est formatrice en Wutao. Elle est initiatrice du Festival du Féminin.
Chacune  prend conscience de rituels qui ont été oubliés, ignorés voire abîmés
Chacune prend conscience de rituels qui ont été oubliés, ignorés voire abîmés
© Mallory Johndro

Partout les femmes se reconnectent à leur intuition grâce des cercles de parole et à des rituels oubliés. Renouez dés maintenant avec votre féminin sacré, bafoué par une sociéte du rendement où la féminité n'a pas sa place.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #17 juin-juillet 2018
>> Pour acheter le magazine en PDF, c'est ici

 

 

 

D’où souffle ce vent si doux et puissant qui traverse le globe ? Partout, elles se lèvent, avancent, se rassemblent et s’unissent pour s’adresser à la société, aux grands de ce monde, à chacun et chacune d’entre nous. Elles sont mères, filles, amies, compagnes, au foyer, agissantes, etc. Elles ont décidé de parler.

Cercles de parole pour femmes, ces lieux de guérison intime

Et le premier rituel primordial qu’elles ont réinstauré partout dans le monde est la création de cercles de paroles où les femmes viennent partager un "dire" intime. Sans jugement. Sans interprétation. Juste une écoute pour prêter attention à ce qui est présent, dans l’instant. Et les langues se délient. Les blessures se racontent et, dans ce partage simple, réparation et guérison se dessinent. De ce premier cercle, chacune  prend conscience de rituels qui ont été oubliés, ignorés voire abîmés : la célébration de ses premières "lunes" (menstrues) et de ses dernières, de l'entrée dans la société, etc. Dès lors s’éveille le désir de ritualiser l’acte amoureux, une création, l’arrivée du printemps, de retourner à soi en toute simplicité…

Ces rituels qui nous unissent

Une nouvelle génération de femmes émerge ainsi et actualise d’anciens rituels primordiaux comme actes de transformation symboliques qui nous relient à nous-mêmes, à notre lignée, à notre sororité, au mystère, au "plus grand que nous". Le rituel acte alors le passage d’un état à un autre. Les femmes qui prennent part à ces cercles représentent la société qui accueille l’émergence de ce nouvel être.

Retrouver le sens de nos vies

La civilisation nous a domestiqués. La femme, plus que l’homme sans doute, a pris la mesure de cette essence sacrée dont nous nous sommes coupés. Mais la société contemporaine atteint ses limites. La femme ressent en elle cette séparation originelle. Elle est touchée de voir ses enfants en perte de sens.

Or, la source même du rituel est d’insuffler du sens. Et la femme a cette capacité à le créer. Quand elle s’affranchit des conditionnements qui l’ont définie depuis plusieurs siècles, qu’elle ne répond plus aux enjeux toxiques qui sévissent entre femmes, elle réinvente un monde où le rituel vient rythmer le cycle de la vie. En réintégrant le cycle de la vie, elle nous reconnecte alors au vivant et participe à créer un nouveau futur.

Retrouvez les conseils de Delphine Lhuillier dans son livre "Le féminin sans tabous" aux éditions Eyrolles

 

 

 

 

 

>> Je m'abonne à FemininBio Magazine, en version papier ou en PDF tout de suite !
Et aussi disponible actuellement en kiosque près de chez moi ;-)

 

 

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte