Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Education bienveillante

"Proposer des expériences pour vivre le bonheur intérieur à l'école", l'éducation du futur vue par Sandra Meunier

Rédaction
Par Rédaction
le 16 septembre 2021

Après une édition 2020 annulée pour des raisons sanitaires, le Congrès Innovation en éducation revient à les 2 et 3 octobre 2021 à l'Espace Charenton à Paris, et aussi en ligne pour un suivi depuis chez vous. Un événement réservé aux parents et aux passionnés de l'éducation bienveillante, avec des invités de marque dont Sandra Meunier, art-thérapeute et auteure.


Partenaire

Art-thérapeute, auteure, enseignante et conférencière internationale, Sandra Meunier est une véritable ambassadrice de la joie ! Présente cette année sur le Congrès Innovation en éducation, elle revient avec nous, dans cette interview, sur sa vision de la joie et son importance dans l'éducation des enfants.

FemininBio : Sandra, vous êtes art-thérapeute et "créatrice de joie". D'où vous est venue l'envie de réenchanter l'école à travers des spectacles ?

(© Karim Arsad)
(© Karim Arsad)

Sandra Meunier* : En fait je ne réenchante pas l’école qu’à travers un spectacle. J’ai d’abord inventé un dispositif pédagogique pour les écoles, Terre de joie, et il est devenu ensuite un spectacle-jeu avec des expériences à faire vivre aux enfants, à l’école et au théâtre.

J'ai eu envie d’enchanter l'éducation car il m’a semblé qu’on oubliait de donner les bases aux enfants pour être un futur adulte heureux.

Pensez-vous que l'école manque de "joie", de "bonheur" ? Comment voyez-vous le système éducatif actuel ?

Oui je pense qu’il y a un réel manque de joie à l’école d’une manière générale, mais je ne jetterai certainement pas la pierre aux enseignants. Ils font ce qu’ils peuvent et qu’ils soient profondément remerciés car enseigner actuellement est devenu difficile.

Le système éducatif actuel est en plein remaniement. Il doit changer car le monde a changé et les enseignants doivent suivre. Mais c’est compliqué car, on ne va pas se leurrer, tout le monde n’est pas dans la dynamique du changement.Il y a ceux qui n’en veulent pas, ceux qui le souhaitent mais qui n’ont pas les outils et il y a ceux qui sont de vrais pionniers et chercheurs, toujours à la recherche d’innovations en matière de savoir être, de coopération, de bienveillance. Ce sont eux qui sont à la pointe du changement. Et parfois ils se sentent seuls.

Il faut que nous aidions tous les enseignants à vivre cette bascule éducative. L’école devient aussi un endroit où nous pouvons transmettre l’écoute des émotions et la communication bienveillante. C’est un sacré changement de reconnaître de manière collective, qu’un enfant heureux apprend mieux. Nous en sommes là. Maintenant, il faut vraiment proposer des expériences concrètes pour vivre ce bonheur intérieur à l'école, afin de permettre aux enfants de se déployer maintenant et dans le futur.

Quel.s message.s diffusez-vous à travers vos spectacles ?

La joie est une décision. Il y a une joie extérieure et une joie intérieure. J’invite toujours les spectateurs, enfants ou adultes au cœur d’enfant, à découvrir la joie sans objet, la joie de l’expérience intérieure et je m’efforce toujours de délivrer un chemin pour la ressentir.

Je transmets l’espoir : la plus grande joie est intérieure et on peut toujours la trouver.

Selon vous, en quoi l'art éveille l'âme des plus jeunes ?

L’art est la voix directe vers l’inconscient et vers l’âme effectivement. Je suis heureuse d’ailleurs qu’on puisse utiliser ce terme sans heurter. Que ce soit le nom du dernier Pixar (SOul) en dit long sur notre évolution générale. Ça va dans le bon sens. Oui, les pratiques artistiques rendent les enfants plus heureux, plus inventifs, plus en lien avec leurs rêves.
La beauté dans l’art est une vraie nourriture car elle connecte les enfants à «un plus grand». L’écoute musicale et le chant ouvrent par exemple leur cœur, leur donne l'envie d‘aimer, de donner, de partager. Quand les enfants créent, ils sont dans l’énergie de l’émerveillement. Et quand nous sommes émerveillés, nous sommes heureux.

Pourquoi avez-vous accepté d'intervenir au Congrès Innovation en éducation et qu'allez-vous transmettre comme message ?

Je suis ravie d’intervenir au Congrès car je le fais à ma façon, en étant décalée, créative, sensible et profonde, c’est-à-dire avec mon personnage Anabelle, super Héroïne de la joie.

Je vais dire aux enseignants : ferme les yeux. Imagine que tu as 7, 8 ans. Ressens ton cœur tout ouvert. Alors, de quoi as tu besoin profondément pour grandir ? Tu le ressens ? Et nous allons l’expérimenter.

Je vais amener à ma manière toute une réflexion pédagogique autour de la joie et surtout des outils pour la vivre à l’école. L'état de joie dépend d'une décision intérieure et peut se vivre en étant émerveillé. Nous allons le vivre.

Préparez vous à vivre des expériences, à être bousculés peut-être et je l'espère, transformés .

Sandra Meunier participe au Congrès Innovation en éducation le samedi 2 octobre de 18h30 à 19h30.

Infos pratiques sur le Congrès Innovation en éducation

Dates :
Samedi 2 octobre 2021 : conférences de 9h à 22h45
Dimanche 3 octobre 2021 : conférences de 9h30 à 19h30

Lieu :
Espace Charenton, 327 Rue de Charenton, 75012 Paris
Ou en direct depuis internet

Billets :
Votre pass est à acheter sur la billetterie juste ici.

Retrouvez toutes les informations de Sandra Meunier sur son site : https://terredejoie.com/

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire