Epidémie

En couple ou célibataire ? Boostez votre sexualité pendant le confinement !

Publié le 1 mai 2020
Journaliste depuis 10 ans, Lucile Bellan s'est fait une spécialité des questions de sexualité et de couple. Convaincue de la force du témoignage, elle signe des articles et des podcasts pour Yahoo Style et Slate.fr. Elle a également publié aux éditions Leduc.s, Aimer c'est compliqué (basé sur sa chronique C'est Compliqué) et Kama Sutra (illustré par Petite Bohème).
En nous mettant en situation inédite d’alerte, la crise sanitaire que nous traversons nous éloigne peu à peu de nos corps et de notre sensualité.
En nous mettant en situation inédite d’alerte, la crise sanitaire que nous traversons nous éloigne peu à peu de nos corps et de notre sensualité.
© Dainis Graveris

L'activité sociale et économique s'est arrêtée, mais pas notre libido ! Alors comment mettre à profit ce moment si particulier pour s'épanouir dans sa sexualité ? Seul.e, le manque de partenaire peut se faire ressentir, à deux, la lassitude peut prendre le pas sur la séduction. Voici quelques conseils pour y remédier.

En ces temps de confinement, si vous êtes en couple, vous êtes soit confinée avec votre partenaire, soit confinée en solo. Dans chacun des cas, des solutions existent pour permettre à votre vie sexuelle de ne pas être, elle aussi, confinée. De manière à nourrir ce que celle-ci deviendra par la suite, dans le monde d’après.

Confinement à deux ou en famille :

Prévoyez des moments de pause où vous pourrez vous détendre et redécouvrir l’autre. Si vous avez des enfants, ce moment peut être en soirée, quand tout le monde est couché. Au préalable, prenez rendez-vous l’un avec l’autre : rien ne vous empêche de vous envoyer des messages, en toute discrétion. Pour cette soirée à deux, signifiez votre désir avec un message où vous proposez un programme qui sort un peu de l’ordinaire. Si la réponse est positive - gardez en tête que le fait d’avoir demandé et de ne pas avoir pris le désir de votre partenaire pour acquis est déjà sexy - réfléchissez à préparer le dîner, surtout si ce n’est pas dans vos habitudes et à prévoir votre matériel pour un massage sensuel. Vous n’avez pas d’huiles de massage parfumées ? Vous pouvez les remplacer par de l’huile de coco ou tout autre huile végétale que vous trouverez dans votre cuisine. N’en abusez juste pas si vous ne voulez pas abimer vos draps.

>> A lire sur FemininBio Sexualité et Coronavirus : comment garder une vie sexuelle épanouie pendant le confinement ?

Le confinement c’est aussi un temps pour découvrir ou redécouvrir des plaisirs simples, seul ou à deux. Si vous n’avez d’habitude pas le temps pour de longs préliminaires, c’est le moment de l’offrir. Et rappelez vous que le rapport sexuel n’est pas conditionné par la seule pénétration. Toucher, masser, embrasser, lécher, mordre, écrire même, cela peut être aussi un rapport sexuel.

Confinement en solo :

Vous avez choisi ou avez été contrainte de confiner seule, loin de votre partenaire habituel ? Il y a évidemment des moyens pour nourrir la flamme du désir, si vous en avez envie. Envisagez les photos et n’hésitez pas à en demander en retour. De belles photos sexy ne sont pas forcément explicites. Soignez votre lumière, prenez le temps de faire des essais et de changer plusieurs fois de tenues. Pour des essais plus originaux, je suggère aussi d’utiliser la douche ou la baignoire pour faire glisser sur votre corps différents liquides assez épais, du miel ou des sirops si vous en avez. 

>> A lire sur FemininBio Masturbation et confinement : (re)découvrir le plaisir du sexe en solitaire

Invitez votre partenaire à être également créatif de son côté, à prendre en photo des parties de son corps qui vous excitent particulièrement (hors du sacro-saint pénis). Vous pouvez aussi vous lancer des défis plus littéraires en partageant à deux l’écriture de vos fantasmes ou d’une fiction érotique partagée. Le livre La littérature érotique de Flore Cherry (éditions La musardine) revient sur les différents codes du genre et donne des conseils pratiques et concrets pour faciliter ce projet.

En nous mettant en situation inédite d’alerte, la crise sanitaire que nous traversons nous éloigne peu à peu de nos corps et de notre sensualité. Nous sommes plus occupés à angoisser, penser à l’avenir et le préparer ou tâcher de continuer malgré tout à remplir nos fonctions professionnelles ou personnelles comme si tout n’était pas bouleversé. Mais comme il faut penser à ouvrir parfois la fenêtre pour sentir le vent nous caresser le visage, il faut aussi penser à nous reconnecter à nos corps. À deux, cela peut passer par la tendresse. Seule, il ne faut pas hésiter à s’accorder de longs moments de soin comme hydrater sa peau et pratiquer l’auto-massage, en stimulant ses zones érogènes. Cela peut aussi être l’occasion d’explorer votre corps dans sa globalité à travers une masturbation moins fonctionnelle et plus sensuelle. Pour essayer de nouvelles caresses, vous pouvez vous procurer le livre de June Pla, Jouissance Club, une cartographie du plaisir (éditions Marabout).

Journaliste depuis 10 ans, Lucile Bellan s'est fait une spécialité des questions de sexualité et de couple. Convaincue de la force du témoignage, elle signe des articles et des podcasts pour Yahoo Style et Slate.fr. Elle a également publié aux éditions Leduc.s, Aimer c'est compliqué (basé sur sa chronique C'est Compliqué) et Kama Sutra (illustré par Petite Bohème).

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier DOSSIER COMPLET : Coronavirus et confinement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte