Voyage

Le slowtourisme : une nouvelle façon de voyager

Publié le 7 février 2019
Fondatrice du blog L'Atelier Bucolique spécialisé en "slow tourisme" et "éco-tourisme" ; et de l'association l’Atelier des Initiatives Bucoliques, qui propose des itinéraires de voyage responsables.
"une démarche bénéfique pour votre santé et qui ajoute une valeur éthique au voyage"
"une démarche bénéfique pour votre santé et qui ajoute une valeur éthique au voyage"

L'urgence de ralentir. Ralentir pour la planète et aussi pour soi... ce refrain qu'on entend souvent mais qu'on peut avoir du mal à appliquer. Les vacances, c'est LE moment adéquat pour essayer ! Voici les clés pour adopter la "slow life" en voyage.

Oubliez le tourisme et voyagez en toute conscience ! Les vacances sont un moment précieux pour se faire du bien à soi, aux autres, à la planète. Le slowtourisme est une façon de voyager et d’agir en faveur du tourisme durable.

Prendre le temps

Au-delà d’une formule de voyages écoresponsables, le slowtourisme est aussi une philosophie de vie. C’est une invitation à voyager autrement et à prendre le temps, de prendre le temps . Il s’agit donc de calmer l’agitation intérieure et de se recentrer. Dans une région voisine ou au bout du monde, en ville ou à la campagne, le slowtourisme se pratique alors un peu partout.

Un cadre idéal pour un retour à soi

Les premiers pas pour réaliser des vacances slow vont commencer par l’écoute de soi, en méditant sur le choix de votre destination. Détendez-vous et respirez à fond : écoutez votre corps et cet appel intérieur. Ressentez-vous le besoin de partir à travers les chemins de grandes forêts ou de passer quelques jours dans un univers maritime ? Peut-être avez-vous envie d’être dans une créativité artistique ou, dans la nécessité de prendre un grand bol d’air frais en contemplant l’horizon du haut d’une montagne ?

Nul besoin de courir !

Ne misez pas vos vacances sur la distance, mais plutôt sur la qualité du cadre dans lequel vous allez séjourner. Si vous faites le choix de voyager vers une destination plus proche, vous agissez aussi en faveur du bien-être de la planète. Car cela implique moins d’émissions de CO2. Les déplacements dans le voyage sont une réelle source de pollution. Et parfois de stress : retard, grève, décalage horaire, bref, parcourir de nombreux kilomètres n’est pas toujours l’allié de notre repos intérieur.

>> A lire sur FemininBio : Slow life : pourquoi choisir de ralentir ?

Le slowtourisme invite à privilégier la mobilité douce : optez pour des balades à vélo, à cheval, à pieds, ou les transports en communs pour des distances plus longues.

Prendre conscience

La pratique des vacances slow a pour objectif d’améliorer votre qualité de vie. On reprend possession de son bien-être intérieur en étant plus à l’écoute de soi-même. L’éveil des sens devient alors une véritable clef pour l’épanouissement personnel. En balade, concentrez-vous sur l’environnement sonore. Le chant des oiseaux ou le bruit de la nature sont une source de bien-être.

On peut aussi se reconnecter à la sensibilité de son toucher en carressant les feuilles des arbres ou leurs écorces, en s’allongeont dans un pré. Le contact corporel avec la nature est si régénérant ! Ainsi, comme l’enseigne la sylvothéraphie, les arbres ont un réel pouvoir pour contribuer à votre détente.

Semer des moments de partages et de rencontres

Consacrons du temps pour améliorer la relation avec ses proches. En étant dans le moment présent, vous êtes à l’écoute de votre famille et de vos amis. Les parents sont plus attentifs, dans l’échange et la confidence avec les enfants. Les écrans et les téléphones sont banis. Ils n’interfèrent plus dans ces moments essentiels à la vie.

>> A lire sur FemininBio : Le bonheur, un secret partagé à travers le monde

Cette belle énergie cultivée en famille offre alors la possibilité d’être ouvert aux rencontres et d’être dans le partage. Bavarder avec l’épicier et découvrir le savoir-faire d’un artisan local peut ainsi se vivre à plusieurs. Des moments conviviaux qui offrent de beaux souvenirs de vacances !

Des voyages respectueux

Optez pour la cuisine locale ! Une démarche bénéfique pour votre santé et qui ajoute une valeur éthique au voyage. Car faire le choix de consommer des produits locaux et de saisons, c’est soutenir les producteurs et respecter le rythme l’environnement. Les retombées économiques ont un impact positif sur les populations locales. En voyage, être conscient de ses choix de consommation permet d’apporter son soutien au bon développement du territoire.

Hypocrate disait « Que ton aliment soit ta première médecine et ta medecine soit ton alimentation ». L’idée étant prendre soin de sa santé tout en se faisant plaisir. Manger sainement, localement est un acte de grande valeur.

Infos utiles
Le site web d'Audrey Baylac : atelierbucolique.com
Lui écrire un mail

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Tourisme vert
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte