#MissBio2017

Classement Miss Bio 2017 du 31 mai: votez pour votre finaliste!

Publié le 30 mai 2017
1/10
© DR

1 Charlotte Lepitre, "Le bio c'est offrir une vie non toxique à tous"

Charlotte Lepitre soutient l'association France Environnement, qui contribue à améliorer la qualité de l'environnement pour la santé de tous. Si elle est élue Miss Bio, sa dotation servira à lancer un projet sur l'alimentation durable ! La finaliste "aimerais que ce concours serve à porter le message que vivre selon le concept Bio - respect de l'environnement, respect de sa santé - c'est possible". Retrouvez son interview portrait pour en savoir plus ! 

2 Asmae, "tout mon monde mode de vie a changé"

Asmae est "tombée dans la marmite du naturel dès mon plus jeune âge, je n'y suis revenue qu'il y a 6 ans après m'être rendue compte des effets néfastes des cosmétiques conventionnels". Elle a créé l'association "Les Naturalistas" avec des amies blogueuses pour promouvoir leur mode de vie et soutient le Mouvement Colibris ! Découvrez son profil !

3 Clémentine Mossé,"être conscient de ses choix"

Pour Clémentine, le bio "se conjugue avec d’autres choix – zéro déchet, DIY, végétarisme, véganisme, locavorisme - qui convergent vers un même objectif : celui de mener une vie plus respectueuse de soi, des autres et de la nature". Elle a créé son association il y a moins d'un an, The Greener Good dont l'objectif est de proposer des événements grand public, sous forme de conférences, tables rondes, ateliers pratiques, stands et animations, afin de montrer comment mettre « plus de vert » dans son quotidien. Découvrez vite son interview portrait !

4 Hélène Christmann "Le bio, c’est vivre ensemble et non les uns contre les autres"

Hélène est fière d'être fermière nourricière: "je propose un bonheur simple jour après jour : offrir des saveurs, donner à chacun la possibilité de manger des produits sains". Elle soutient L’association des femmes semencières, qui a pour mission de donner les clés d’une alimentation autonome à toutes ces femmes et notamment aux plus démunies, en leur apprenant les bases de la culture de la terre et à reproduire leurs semences. Découvrez son profil pour en savoir plus ! 

5 Christine Buscailhon, "le bio a changé ma vie et celle de mon fils"

Christine a sorti son fils de l'autisme grâce à un travail sur sa flore intestinale dans lequel l'alimentation bio tient une place importante. Elle a pour cela, créé une boulangerie Bio - Glouton Frais. Egalement, auteure du livre, Petit Léo et les 40 docteurs, la finaliste soutient l'association Fermes d'Avenir, qui promeut un nouveau modèle d'agriculture basé sur la permaculture. Découvrez vite son interview portrait !

6 Ombeline Hoor: "Prenons tous nos responsabilités!"

Ombeline a grandi "dans une famille qui carbure à la pousse qui rebique depuis toujours".  Depuis 10 ans, la finaliste s'engage pour encourager les gens à consommer moins mais mieux. Elle soutient Générations Cobayes dont le but est de mobiliser les 18-35 ans sur les liens entre pollution environnementale et santé ainsi qu’interpeller les décideurs économiques et politiques, grâce à la force du web et de l'humour. Découvrez son interview portrait 

7 Lola Draoug, "Encourager des méthodes saines pour l’environnement"

Lola est pointilleuse sur l’origine des aliments qu'elle consomme: "pas question de se contenter du petit rayon bio du supermarché classique, on préfère les supermarchés bio qui ont une vraie éthique, les petits producteurs du coin qu’on connait mais surtout notre jardin ". La finaliste, auteure du blog révolution de fourmis, soutient l'association les Compagnons du Végétal dont l'objectif est de créer des jardins naturels pédagogiques. Découvrez son profil pour en savoir plus !

8 Marisa Bischoff "je suis responsable de mes créations"

Marisa a créé la marque « Mari’s.A » en 2016, pour éveiller les esprits des consommateurs sur l’importance de se tourner vers une consommation vertueuse. Elle soutient l’Institut océanographique Paul Ricard, l'un des précurseurs de la bataille de l’environnement. Si elle gagne, sa dotation servira à financer un programme de recherche, développé par l'Institut, pour mettre en place un aliment durable pour l’aquaculture marine. Découvrez son profil pour en savoir plus ! 

9 Stéphanie Vicaire, "un choix de cœur"

Le bio pour Stéphanie c'est un choix de coeur, car "les conséquences du « non bio » pour notre santé et pour la planète, ont hélas bien trop d’impact, pour ne pas choisir son mode de consommation". Auteure du blog Green Spots, la finaliste soutient l'association Les Oreilles ont du Goût. Elle a pour but de sensibiliser les petits comme les grands, à développer une consommation locale et saine, par le biais, d'un jardin vivant. Retrouvez son interview portrait pour en savoir plus ! 

10 Eloïse Moigno, "Porte-voix de la mode durable"

 Eloïse a grandi dans une ferme en Bretagne et elle a suivi le cheminement de l’agriculture conventionnelle vers l’agriculture biologique de l’exploitation familiale. En parrallèle, elle s'engage pour une mode durable. La finaliste a en effet créé SloWeAre, une plateforme d'information du shopping éco-responsable. Elle soutient l'association, Green’Houilles, qui organise des actions locales en faveur de l’économie circulaire et son pôle Repair Café, qui permet de réduire ses déchets et d'apprendre à réparer des objets. Décrouvez son interview-portrait ! 

Découvrez le deuxième classement de la Miss Bio 2017 à J-12! Vous avez encore jusqu'au 11 juin minuit pour élire votre Miss Bio.

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !