Biodiversité

Journée Internationale des forêts: comment protéger le poumon de notre Terre

Publié le 21 mars 2017
Les forêts sont le poumon de notre planète
Les forêts sont le poumon de notre planète
© Pexels

13 millions d'hectares: c'est la surface de forêt perdue chaque année. En cette Journée Internationale des forêts ce 21 mars, faisons le point sur la préservation de notre biodiversité.

Surnommées depuis toujours le poumon de notre Terre, les forêts subissent une importante baisse de leur effectif, et ce, chaque année, avec une perte de 13 millions d'hectares en moyenne. Un fait tout sauf anodin car on recense environ 4 milliards d'hectares de superficie forestière sur la planète, dont la moitié se situe en Russie, en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) et en Amérique du Sud avec la forêt amazonienne, soit 30% de notre surface terrestre qui est recouverte d'arbres

Chaque année, l'étendue des forêts s'amenuise en dépit de l'action des défenseurs qui militent pour la préservation de notre biodiversité. Il faut rappeler que les forêts abritent de nombreuses espèces animales et végétales qui menacent de s'éteindre avec la disparition des forêts comme les grands singes, les koalas ou encore des amphibiens, des oiseaux et des insectes pour ne citer qu'eux. Une menace grandissante qui fait l'objet d'une Journée Internationale des forêts, le 21 mars, pour sensibiliser le plus grand nombre face à cette tragédie. 

Déforestation, exploitation agricole et industrielle : une forêt en péril

La déforestation toujours plus massive au profit de l'exploitation des terres est la raison numéro 1, pour laquelle les arbres sont arrachés. Selon la FAO (l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), "le secteur forestier contribue annuellement à hauteur de 600 milliards de dollars au PIB mondial et offre des emplois à plus de 50 millions de personnes". Un enjeu d'abord économique puisque 40% de la déforestation mondiale est liée à l'agriculture industrielle selon Greenpeace. Cette dernière dénonce aussi les incendies responsables de détruire les forêts sont parfois utilisés pour laisser place à des exploitations agricoles ou industrielles. Ainsi, en Amérique du Sud et en Asie du Sud, cette technique dite "la culture sur brûlis" est très utilisée et rejette une quantité néfaste de CO2. Enfin, le trafic de bois illégal pèse dans la balance puisque 10% au moins du bois vendu à travers le monde est issu d'un commerce parallèle. 

Ces facteurs humains ont des conséquences néfastes sur l'environnement et sur la santé publique car les forêts participent activement à l'écosystème globale de notre planète. Elles assainissent l'eau et ralentissent l'érosion des sols, sans compter qu'elles ont un impact sur les conditions climatiques. La déforestation provoque alors un bouleversement environnemental qui "conduit à une augmentation importante de dioxyde de carbone (CO2), l'un des principaux "gaz à effet de serre". En effet, les forêts emmagasinent 20 à 50 fois plus de CO2 que n'importe quel autre écosystème...La déforestation provoque des rejets de CO2 à hauteur de 20% des émissions mondiales!" rappelle l'Organisation Mondiale pour la Protection de l'Environnement. 

Mais alors comment préserver nos forêts ? 

- Limiter sa consommation de viande. L'exploitation agricole des bovins, notamment en Amérique du Sud, conduit inexorablement à devoir supprimer des forêts pour l'élevage. 

- Acheter du bois certifiés par des labels soucieux de garantir une gestion forestière durable et respectueuse de l'environnement comme les bois labelisés FSC, PEFC, NF Environnement et pourquoi pas made in France. 

- Chasser l'huile de palme de sa consommation. De nombreuses forêts d'Asie du Sud-Est en particulier, sont rasées pour faire pousser de l'huile de palme. Cette dernière change considérablement la biodiversité de la région et détruit l'habitat naturel de l'orang-outang. 

- Faire attention à sa consommation de papier. Pour enrayer le cercle vicieux qui nécessite beaucoup d'arbres pour faire du papier ce qui induit de l'eau et des produits chimiques de quoi nuire à notre environnement. Le mieux est d'économiser au maximum le papier, de le recycler et d'opter pour du papier recyclé.

- Miser sur le bois au quotidien. C'est-à-dire, pour se chauffer ou bien pour meubler son intérieur. Le bois est un élément naturel et de ce fait recyclable et c'est une énergie renouvelable s'il est géré de manière durable. 

Retrouvez les associations en faveur de la protection de nos forêts comme "Sauvons la forêt", "Association coeur de forêt", "Planète urgence", "Reforestaction" ou encore "Envol Vert" qui ont besoin de dons pour mettre en place des projets pour sauvegarder nos arbres. 

Pour un petit cadeau utile, offrez un bracelet Treez qui plante un arbre pour chaque bracelet acheté!

Articles du thème Protection de l'environnement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte