Eduquer autrement

La slow éducation, c'est quoi?

Publié le 9 septembre 2017
Cindy Chapelle est sophrologue, auteure d'ouvrages bien-être et anime le site www.laslowlife.fr. Par l'écriture et par l'intermédiaire d'ateliers et de conférences, elle invite à un art de vivre simple et heureux sur le chemin de la slow life.
Une rentrée slow, c'est profitable pour tous
Une rentrée slow, c'est profitable pour tous
© Pixabay

Réveil en douceur, rythme adapté, usage des écrans limité... Voici quelques astuces éprouvées de Cindy Chapelle, du blog Slow Life.

Pour proposer à vos enfants un autre rythme porté par de nouvelles intentions, découvrez quelques clés pour une reprise tout en douceur en famille !

Une question de rythme
1) Un réveil en douceur
On essaie d’éviter la course du matin en programmant son réveil un peu plus tôt pour avoir plus de temps pour se préparer ou en s’organisant la veille. Une façon d’anticiper le stress matinal transmis aux enfants avant de les déposer à l’école.

2) Connaître le rythme de son enfant
Observer et comprendre le rythme de son enfant est un premier pas vers un meilleur équilibre. Cela peut passer par écouter avant d’imposer, observer de loin, adapter une méthode de révision et autres.

3) Activités extra-scolaires
On ne peut pas tout faire, c’est un fait. Parfois submergés d’activités extrascolaires, les enfants sont épuisés et ne bénéficient finalement pas de véritables pauses. Une sélection s’impose ! Cette réduction d’activités vous sera tout aussi profitable en vous dégageant du temps. Tout le monde a le droit de souffler !

4) Prendre plus de temps avec ses enfants
Entre les tâches quotidiennes, les imprévus, les coups de téléphone et « l’appel » des différents écrans, on n’en oublierait presque de prendre du temps avec ses enfants. Pour ne pas passer à côté de ses moments de partage privilégiés, on préfère jouer, créer, discuter, aller se promener, explorer la nature, observer son enfant au suivi du fil d’actu des réseaux sociaux par exemple.

5) Limiter les écrans
Et si on réduisait le contact avec les écrans pour inviter son enfant à faire autre chose et donc à développer sa créativité ? On évite les écrans surtout le soir pour préserver son sommeil.

De nouvelles intentions
1) À propos de notation
La pression de la compétition commence à l’école. À la maison, pourquoi ne pas prendre plus de recul par rapport à l’annonce d’une note plus ou moins bonne ?

2) Inviter l’enfant à développer son propre jugement
Qu’est-ce que tu en penses ? Une question qui invite l’enfant à développer son opinion, son ressenti.

3) Proposer des activités manuelles
Rien de tel pour renforcer la créativité et faire une coupure au milieu des devoirs lorsque l’attention décline. Fabriquer un objet, faire de la cuisine, dessiner, jardiner… On laisse libre court à son imagination.

4) Gérer ses émotions désagréables telles que la colère
Communiquer avec plus de douceur en gérant par exemple sa colère au moment de faire les devoirs. Bien respirer, faire descendre la pression et remettre les choses dans leur contexte. On essaie d’insuffler le goût et le plaisir d’apprendre.

5) Proposer des exercices pour se détendre, se recentrer
Et si vous vous transformiez en maître zen le temps d’un exercice ? Une petite relaxation sous la forme d’un jeu offrira une pause à votre enfant et pourra favoriser sa concentration. Proposez-lui par exemple de respirer par le ventre : inspirer par le nez en gonflant son ventre comme un ballon puis expirer par la bouche en le rentrant.

Plus que la slow school, on mise sur la slow education. On ne cherche pas à ralentir les enfants (ni leur enthousiasme, bien au contraire !) mais bien à ajuster la vitesse des apprentissages et des activités pour respecter le temps qui appartient à chacun. « L’éducation requiert des moments sans activité : pour asseoir les apprentissages, il est nécessaire de s'amuser, rêver, s'émerveiller, regarder, méditer, parce que ce sont autant de moments qui permettent aux enfants (comme aux adultes d'ailleurs) d'élaborer et de récapituler. Ces moments doivent s'intégrer au temps scolaire. » (Sciences Humaines N°239)

Retrouvez Cindy Chapelle sur son blog, La slow life

Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte