Prix d'Or de La Miss Bio 2020

Eloïse Moigno, "Je suis convaincue que le changement vient par l’exemple"

Publié le 19 avril 2020 - Mis à jour le 21 avril 2020
En partenariat avec la marque SO'BiO étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 20.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.
"Lorsque j’ai pris conscience que la mode est le 2ème émetteur de gaz à effet de serre, j’ai laissé mes doutes de côté pour contribuer à ma manière à travers le label SloWeAre."
"Lorsque j’ai pris conscience que la mode est le 2ème émetteur de gaz à effet de serre, j’ai laissé mes doutes de côté pour contribuer à ma manière à travers le label SloWeAre."
© Thomas Ebélé

Pour représenter la catégorie "mode éthique" du Prix d'Or de la Miss Bio, FemininBio et SO'BiO étic® ont choisi une experte de taille, Eloïse Moigno. Fondatrice du label SloWeAre, la jeune femme se donne pour mission de guider et accompagner les consommateurs et consommatrices vers une garde-robe plus responsable. Pour le concours engagé, elle représente la Fondation GoodPlanet, voici son portrait. Votes ouverts du 4 au 31 mai.

Son visage ne vous est sûrement pas inconnu. Si non seulement Eloïse Moigno est une référence dans le monde de la mode éthique en France, elle est également une habituée des podiums, puisqu'en 2017, elle faisait partie de nos finalistes de La Miss Bio ! Véritable retour d'une héroïne pour qui l'engagement fait partie de son quotidien, la présence de la fondatrice du label SloWeAre était une évidence pour le comité de rédaction de FemininBio et pour la direction de SO'BiO étic®. Son combat : soutenir et valoriser des entrepreneurs, des créateurs, des marques qui font bien et beau. Pour le Prix d'Or de la Miss Bio, Eloïse est l'ambassadrice de la Fondation GoodPlanet.

FemininBio : Si vous deviez vous présenter en quelques mots, que diriez-vous ?

Eloïse Moigno : Je m’appelle Eloïse et je suis la co-fondatrice de SloWeAre, le label de confiance de la mode éco-responsable. Je suis fille d’agriculteurs bio en Bretagne, j’ai eu cette chance de grandir dans un environnement connecté à la terre. Très tôt, j’ai été sensibilisée aux enjeux sociaux et environnementaux auxquels nous devons faire face. Mais au quotidien, je dois aussi composer avec mes choix et mes goûts : j’habite en ville, j’aime les vêtements et en particulier leur histoire, et j’ai une appétence pour la communication. Mes valeurs m’aident à contribuer au changement dans le monde via le prisme de la mode éthique.

Comment vivez-vous la situation actuelle ?

Les 2 premières semaines de confinement ont été un peu difficiles. J’ai été sous le choc comme tout le monde. Et puis, j’ai passé du temps à échanger par téléphone avec mes proches et les marques de notre label de confiance. Être à l’écoute, rassurer autant que possible, penser à des futurs projets me permettent de rester dans une dynamique positive. Pour ma part, j’ai fortement réduit l’écoute des informations en continu, ce qui diminue le stress !

A présent, j'ai envie que l'on parle de sujets innovants et de véritables solutions pour la planète. On sait que cette crise sanitaire cache un problème beaucoup plus profond, je souhaite que l’on laisse la parole à des spécialistes conscients de ces enjeux et qui ont des pistes d'actions concrètes pour agir de manière globale et qui permettront d’éviter de retomber dans les mêmes travers et que de tels événements se reproduisent.

Comment comptez-vous retirer du positif de cette période de confinement ?

Etant moins sollicitée, je profite de cette période pour aussi mettre en pratique mes conseils à la communauté : réfléchir à ma vision entrepreneuriale, mais aussi prendre un peu de temps pour moi. D’habitude, je suis en rendez-vous 1 à 2 jours par semaine sur Paris, le reste en télétravail, je ne perds donc plus de temps dans les transports en commun ☺. J’en profite aussi pour tester différents formats de visioconférence, et suis finalement agréablement surprise par la qualité et le naturel de ces échanges virtuels. Et puis, j’ai tout le loisir de profiter de Romy, une jeune chienne Labrit adoptée à la SPA l’année dernière qui ne demande qu’à jouer et recevoir des câlins !

Avec SO'BiO étic®, nous vous avons sélectionnée pour votre engagement dans la mode éthique. Qu’est-ce qui vous guide ?

Mon optimisme et ma passion ! Il y a un peu plus de 7 ans, j’ai eu un déclic vestimentaire qui a commencé avec de simples questions : d’où vient la robe que je porte, qui l’a cousu, est-ce que cette personne a été bien payé ? En décryptant les étiquettes de mes vêtements, je me suis rendu compte que la probabilité qu’un vêtement soit fabriqué localement, par un artisan est très faible, et que son histoire manquait totalement de transparence et de traçabilité. Et puis, j’ai commencé à rencontrer des créateurs formidables et des marques véritablement engagées et qui agissent parfois depuis plus de 20 ans en faveur d’une mode écoresponsable en France et en Europe mais aussi en Amérique latine, en Asie et en Afrique ! J’ai eu un coup de cœur pour leur collection, leur courage et leur démarche sincère. La plupart de ces marques restent confidentielles, ce que je considère comme profondément injuste, car elles démontrent qu’une autre manière de produire est possible et qu’elles sont en mesure d’avoir un impact positif sur l’humain et l’environnement.

Pendant mes études je ressentais déjà que j’avais besoin de m’investir dans des projets qui ont du sens. Lorsque j’ai pris conscience que la mode est le 2ème émetteur de gaz à effet de serre, j’ai laissé mes doutes de côté pour contribuer à ma manière et à mon échelle à travers le label SloWeAre à rendre la filière textile plus vertueuse.

Pourquoi avoir choisi l’association Fondation GoodPlanet ?

Je me souviens avoir été émerveillée par les magnifiques photos du livre « La Terre vue du ciel » que l’on m’avait offert adolescente, les nombreux documentaires de Yann-Arthus Bertrand diffusés à la télé, et plus récemment, très émue par le documentaire WOMAN et les messages d'amour et d'espoir envoyés à toutes les femmes de par le monde. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est la vision humaniste et écologiste de la Fondation portée par le photographe. C’est un endroit magique qui incarne le changement en périphérie de la capitale, un lieu gratuit et ouvert à tous, qui propose des projets artistiques et pédagogiques pour sensibiliser le grand public à l’écologie, tout y est fait pour que l’on s’y sente bien.

Je suis convaincue que le changement vient par l’exemple, en mettant en avant des solutions, et c’est ce que propose GoodPlanet à travers ses expositions, ses ateliers culturels, ses événements riches et diversifiés mais aussi en impliquant les entreprises afin qu’elles deviennent un levier du changement.

En novembre 2017, GoodPlanet m’avait invitée à intervenir sur le sujet de la mode éthique. Quelques mois plus tard, elle accueillait un défilé de mode durant la semaine de la Fashion Revolution (mouvement international qui invite à interpeller les marques à l’aide du hashtag #whomademyclothes).
La Fondation GoodPlanet s’implique aussi sur le terrain avec son programme Action Carbone Solidaire, ce qui a déjà permis la construction de près de 6 000 réservoirs à biogaz et la construction de 8 écoles bioclimatiques. Ses actions sont précieuses !

  • Votre principal trait de caractère : tantôt douce et sereine, tantôt pétillante, dynamique et émotive. J’évolue au gré de mes humeurs et de mes ressentis du moment. Certain.e.s diront que cela fait partie de mon charme ;-) Mais ce qui —je pense— me caractérise le plus, c’est ma volonté. J’ai toujours au fond de moi, l’envie d’explorer de nouvelles manières de faire et de montrer qu’avec un peu de détermination, on peut avoir une influence positive.
  • Ce que vous appréciez le plus chez vos amis : leur écoute bienveillante, les petits messages pour prendre de mes nouvelles, leur simplicité.
  • Votre occupation préférée : j’hésite entre lire un bon thriller dans un transat au soleil (le kiff en été !) et la pâtisserie : ma tarte au citron meringué qui a ses adeptes et mon moelleux au chocolat noir et ganache pour les fans de chocolat.
  • Votre rêve de bonheur : J’ai des bonheurs simples. Un bon dîner concocté avec amour à partager entre ami.e.s ou en famille suffit à me rendre heureuse ! J’adore aussi les petits week-ends avec mon amoureux en Italie ou à Berlin.
  • Le don de la nature que vous voudriez avoir : savoir danser ! J’admire les danseu.r.se.s de Lindy Up. J’aimerais aussi avoir des doigts de fée pour transformer mes vêtements : par exemple déconstruire une robe afin d’en faire un ensemble veste + jupe.
  • État d'esprit actuel : je suis impatiente ! J’ai hâte de mettre en place le cycle de workshops que nous avions prévu cette année et que nous avons mis en « pause » durant la période de confinement.
  • Votre esprit pour ce monde : j’ai une vision bienveillante ☺
  • Votre mantra : « Agir rend heureux » de Yann Arthus Bertrand, ce qui donne en version personnalisée « s’habiller éthique rend heureux ».

>> Pour suivre l'actualité d'Eloïse, rendez-vous sur le site du label SloWeAre, sur sa page Facebook et Instagram

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier La Miss Bio 2020
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte