Prix d'Or de La Miss Bio 2020

Fanny Agostini, "Travailler dans les médias est une façon puissante d'impacter les gens"

Publié le 21 avril 2020 - Mis à jour le 23 avril 2020
En partenariat avec la marque SO'BiO étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 20.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.
"Je suis bientôt maman et j'ai envie de croire en l'avenir. Il est trop tard pour être pessimiste..."
"Je suis bientôt maman et j'ai envie de croire en l'avenir. Il est trop tard pour être pessimiste..."
© Christophe Chevalin

Bien connue du petit écran, Fanny Agostini nous fait l'honneur de représenter la catégorie "médias" du Prix d'Or de la Miss Bio ! Animatrice de l'émission "En Terre ferme" sur Ushuaïa TV, la future maman très engagée pour l'environnement a choisi de défendre l'association qu'elle a fondée avec son mari, LanDestini. Votes ouverts du 4 au 31 mai.

Après avoir été la présentatrice de l'émission Thalassa pendant trois ans, Fanny Agostini annonçait prendre le large en 2019 pour fonder sa propre association, LanDestini. C'est pour cet engagement et ce dévouement dans la cause environnementale que Feminin et SO'BiO étic® ont tenu à ce que la jeune femme soit présente au sein du concours du Prix d'Or de la Miss Bio. Bientôt maman dans un contexte un peu particulier, Fanny ne perd pas de vue un de ses premiers objectifs : reconnecter l'humain à la terre à travers des actions de sensibilisation, grâce à son ONG co-fondée avec son mari, qu'elle représente pour notre concours engagé.

FemininBio : Si vous deviez vous présenter en quelques mots, que diriez-vous ?

Fanny Agostini : Je me définis comme un élément de la nature, j'essaye d'harmoniser ma façon de vivre pour faire partie intégrante de ce grand système Terre qui souffre d'une humanité qui a voulu vivre en dehors des réalités physiques.

Avoir un style de vie plus intégré à la nature, y compris à travers mon activité professionnelle, c'est la démarche dans laquelle je me suis engagée et avec laquelle j'essaye de me définir.

Comment vivez-vous la situation actuelle ?

Je le vis comme un ralentissement plus qu'un confinement. J'ai le temps de lire, de prendre soin de moi et des miens. C'est ce que l'on peut qualifier d'écologie intérieure, notre environnement premier c'est notre corps. Nous devons d'abord prendre soin de nous pour être apte à prendre soin de la Terre au sens large. Comme le dit mon ami ostéopathe Baptiste Izoulet : "commençons par la cellule du corps humain pour aller vers la planète". Le confinement actuelle est une formidable opportunité pour cela.

Comment comptez-vous retirer du positif de cette période de confinement ?

J'ai l'espoir que cette funeste période qui ébranle notre modèle économique et nos certitudes sera le détonateur nous permettant de changer de paradigme. Cela peut être à double tranchant...

Il ne faudrait pas que la relance économique justifie la mise de côté des préoccupations climatiques et que nous repartions de plus belle vers une gabegie planétaire. Soyons vigilants dans l'après crise et soyons plus que jamais exigeants avec nos élus. Rien ne doit plus être comme avant, le "business as usual" est à proscrire.

Avec SO'BiO étic®, nous vous avons sélectionnée pour votre engagement dans le combat écologique et la protection de l'environnement. Qu’est-ce qui vous guide ?

Travailler dans les médias est une façon puissante d'impacter les gens. J'ai décidé de maintenir une activité radiophonique (Rendez-vous à la Ferme, tous le matins sur Europe 1) et télévisuelle (En Terre Ferme, tous les mois sur Ushuaïa TV) avec cet objectif : accélérer la transition écologique grâce à de la pédagogie et en donnant envie aux autres d'agir à leur niveau et à leur rythme.

Parallèlement, agir à l'échelon local à travers mon ONG LanDestini, est le deuxième pilier de mon engagement et une façon encore plus concrète de créer une dynamique vertueuse sur le territoire auvergnat avec Henri Landes, mon partenaire dans cet engagement, et mon mari.

Je suis aussi bientôt maman et j'ai envie de croire en l'avenir. Il est trop tard pour être pessimiste...

Pourquoi avoir choisi l’association LanDestini ?

LanDestini a pour signification "La terre est notre destin" et c'est aussi la fusion de nos deux noms : Landes et Agostini. Nous avons créée cette ONG il y a un an, au même moment où nous avons décidé de quitter Paris pour vivre plus en adéquation avec ce que nous prônions dans les médias.

Cette structure nous permet d'avoir une action concrète et de créer des synergie avec les acteurs locaux. Nous travaillons conjointement sur l'éducation, l'accompagnement personnalisé dans les changements de modes de vie et la création d'emplois dans le domaine de l'agriculture, de l'alimentation et de la préservation de la biodiversité. Nous avons lancé un premier incubateur de jeunes entrepreneurs dans le Cantal et travaillons avec plusieurs établissements scolaires auvergnats mais aussi New-Yorkais, Henri étant américain !

  • Votre principal trait de caractère : Je suis de plus en plus contemplative et attentive aux beautés de proximité
  • Ce que vous appréciez le plus chez vos amis : Leur honnêteté
  • Votre occupation préférée : Ramasser des fruits ou plantes comestibles dans la nature.
  • Votre rêve de bonheur : La paix entre l'homme et la/sa Nature
  • Le don de la nature que vous voudriez avoir : L'ubiquité 
  • Votre état d'esprit actuel : Sereine
  • Votre esprit pour ce monde : Sereine mais attentive 
  • Votre mantra : "Agir rend heureux"

>> Pour suivre l'actualité de Fanny, rendez-vous sur son compte Twitter, Facebook et Instagram et sur le site de LanDestini.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du dossier La Miss Bio 2020
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte