Documentaire

Le best-of du greenwashing dénoncé dans le film "L'illusion Verte", avec la voix de Manu Payet

Publié le 14 février 2019
Rédactrice chez FemininBio et cofondatrice de la chronique "Miss Terriennes". Amoureuse des mots, de photo, et passionnée par les alternatives éco-citoyennes. Rêve d’un monde rempli d'amour et de houmous.
"Ces multinationales prêtes à tout pour "verdir" leur image"
"Ces multinationales prêtes à tout pour "verdir" leur image"

Voitures électriques, huile de palme « durable », labels auto-décernés... toutes ces couleuvres que les multinationales vous font gober sont à retrouver dans le documentaire "L'illusion Verte", réalisé par Werner Boote accompagné de la journaliste Kathrin Hartmann. Manu Payet prête sa voix pour la version française.

On se rappelle du succès du film "Demain" qui offrait un panel de solutions pour changer notre modèle de société. Voici un tout autre registre. Ce nouveau documentaire "L'illusion Verte", de Werner Boote, dénonce les maîtres du greenwashing, ces multinationales prêtes à tout pour "verdir" leur image auprès des consommateurs.

M&M’s, Nutella, Kinder : l'huile de palme durable qui détruit les forêts primaires

Le documentaire remet le doigt sur l'une des plus incroyables stratégies de greenwashing : le label RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) créé de toutes pièces par les indutriels, qui certifie une huile de palme respectueuse de l'environnement.

>> A lire sur FemininBio : Amnesty dénonce une huile de palme "durable" qui exploite les enfants

Une des données qui pose problème, c'est que pour avoir la place de cultiver des palmiers, il faut continuer à incendier les forêts tropicales. Comme un petit-arrière goût de brûlé dans les M&M's.

Le groupe Unilever (Lipton, Dove, Maïzena...) : l'ONG qui massacre la planète

D'après le film, Unilever (4eme puissance mondiale sur le marché de l'alimentaire)  est responsable de "la moitié des destructions de forêts [dans le] monde, chaque année". Des millions d'hectares finissent ainsi en plats cuisinés. Pourtant, le patron Paul Polman clame fièrement que Unilever est "la première ONG du monde".

Coca-Cola : le "grand protecteur" de l'eau... qui en consomme 300 milliards de litres/an

Les scandales de réserves d'eau asséchées et de populations assoiffées ont quelque peu (si peu, vu la courbe des ventes) sali l'image de la célèbre boisson. Pour la reverdir, Coca-cola communique désormais sur son respect des ressources et son traitement des déchets. Tout en continuant à vendre des bouteilles de Coca dans des pays comme le Mexique, qui ont à peine accès à l'eau potable.

British Petroleum (BP), l'entreprise qui nettoie le pétrole en l'étalant

On se souvient d'un forage qui avait accidentellement explosé en Louisiane, en 2010. Le documentaire a enquêté sur les méthodes de nettoyage de BP, la société qui exploitait le site. Plutôt que de pomper le pétrole qui se propageait, l'entreprise a préféré le disperser en mer avec un procédé toxique. Résultat : aujourd'hui, on retrouve des galets de pétrole pleins de "bactéries mangeuses de chair" pouvant causer de graves infections sanguines.

Et tant d'autres encore

Le géant du charbon allemand qui se cache derrière ses quinze éoliennes, les industriels autrichiens qui s'auto-proclament champions du développement durable...  Bref, dans ce documentaire, on en voit (encore) des vertes et des pas mûres.

>> A lire sur FemininBio : "Février sans supermarché" pour soutenir les petits commerçants

 

Sortie du film "L'illusion Verte" en salle : le 13 Février 2019 (Paris : Cinéma Les 3 Luxembourg, CGR Le Paris Montauban, Elysées Lincoln ou encore Luminor Hôtel de Ville)

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Cinéma engagé
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte