La Miss Bio 2019

Noémie Fernandez : "L'océan produit majoritairement notre oxygène, nous ne pouvons pas lui survivre"

Publié le 14 mai 2019
En partenariat avec la marque SO BiO'étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 10.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.
"il était temps de prendre plus d’engagement, de m’ouvrir, de montrer l’exemple et de défendre mes valeurs"
"il était temps de prendre plus d’engagement, de m’ouvrir, de montrer l’exemple et de défendre mes valeurs"
© Ludovic Fernandez

Noémie a décidé de porter ses valeurs écologiques et de s'engager à plus grande échelle. C'est le projet de The Sea Cleaners qui agit sur la pollution plastique des océans qui a attiré son attention pour ce projet de cœur. Voici son portrait.

Pourquoi vous êtes-vous présentée au concours la Miss Bio ?

Naturellement discrète, il n’a pas été facile de sauter le pas et de se sentir légitime. Mais chaque jour, j’éduque mes enfants dans le respect de la nature et de l’environnement. Nous partageons cette envie de la préserver sans être pour autant exempt de défauts et d’erreurs. J’ai souhaité me présenter car, après des années de partage de mes idéaux à mon entourage et mes collègues, il était temps de prendre plus d’engagement, de m’ouvrir, de montrer l’exemple et de défendre mes valeurs.

Pourquoi avoir choisi de soutenir cette association en particulier ?

Je souhaitais soutenir une association luttant contre la pollution plastique océanique et ayant un projet concret. La pollution plastique des océans, c’est 9 millions de tonnes de déchets par an, qui engendre chaque année la disparition de 100 000 mammifères marins et 1 million d’oiseaux marins.

Je soutiens The Sea Cleaners pour leur projet « le Manta », la construction du premier navire de haute mer capable de collecter et de traiter en masse les déchets océaniques flottants.

>> Je vote pour Noémie et tente de gagner un lot SO'BIO étic !

Quel projet financera la dotation de notre partenaire SO' BiO étic si vous êtes élue Miss Bio 2019 ?

La dotation de SO’ BiO étic permettra de contribuer à l’avancement du projet « le MANTA ». Ce navire de haute mer, pourra ainsi, en ramassant les déchets océaniques, préserver nos océans et la biodiversité marine. Le rôle du Manta sera aussi d’effectuer des recherches scientifiques et sanitaires, de sensibiliser et d’éduquer les populations pour la réduction des déchets plastiques et de promouvoir de nouvelles initiatives de recyclage, de revalorisation ou de réutilisation du plastique.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lectrices ?

Protéger nos océans est une nécessité. L’océan produit majoritairement notre oxygène et régule la température terrestre, nous ne pouvons pas lui survivre.

Les déchets plastiques, qui l’atteignent et le polluent, proviennent des terres. Nous pouvons, déjà, individuellement, lutter contre ces déchets en étant plus respectueux de l’environnement, en réduisant nos consommations, en choisissant le seconde main, en buvant l’eau du robinet, en faisant nos produits ménagers et nos achats en vrac… Il est important de soutenir des projets comme celui de The Sea Cleaners, pour qu’ils puissent agir où nous ne pouvons pas, en haute mer.

Voter pour The Sea Cleaners et le projet « le Manta » permettra d’agir avant qu’une partie de cette pollution océanique ne se dégrade ou disparaisse au fond de l’océan la rendant inatteignable et permanente.

Avez-vous un blog ou une activité liée à la protection de l'environnement que vous auriez souhaité partager ?

Il y a quelques mois, j’ai dû faire un choix sur mon avenir professionnel. J’ai décidé de réunir mes rêves, mes valeurs personnelles et ma carrière professionnelle dans un même projet. J’ai créé une marque éthique de bijoux artisanaux : Ceithre
Je propose des bijoux naturels et minimalistes respectant l’environnement et les animaux. De la fabrication à l’emballage, la marque s’engage à être vegan, cruelty free et ecoresponsable. Les matières premières utilisées sont locales, durables, naturelles et/ou recyclées. 

Et bien sûr, je limite les déchets en n’utilisant au maximum que des produits réutilisables ou recyclables, en évitant tant que possible, le plastique.

>> Je vote pour Noémie et tente de gagner un lot SO'BIO étic !

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

 

Articles du dossier Miss Bio 2019
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !