Initiative éco-citoyenne

Consommer responsable et contribuer au bien-être des poules pondeuses , avec Pouloulou

Publié le 31 mai 2019 - Mis à jour le 3 juin 2019
Dans les élevages, les poules sont abattues avant 18 mois car leur productivité baisse à partir de cet âge. Avec Pouloulou, elle sont récupérées puis placées dans un jardin de particulier.
Dans les élevages, les poules sont abattues avant 18 mois car leur productivité baisse à partir de cet âge. Avec Pouloulou, elle sont récupérées puis placées dans un jardin de particulier.
© Brett Jordan / Unsplash

Basée à Cergy, la start-up Pouloulou propose des produits et services ludiques autour des poules afin d'accompagner sa communauté vers des choix plus responsables dans l'alimentation. Claire-Sophie Martel, la co-fondatrice, nous explique la démarche de cette entreprise engagée dans le bien-être animal.

Pouloulou, c'est une start-up qui favorise les circuits courts, les producteurs locaux ainsi que les pratiques respectueuses des animaux et de l’environnement. Claire-Sophie, la co-fondatrice, se projette déjà dans de beaux projets à venir.

 

 

FemininBio : Quelle est la mission de Pouloulou ?

Claire-Sophie Martel : L’objectif de Pouloulou est d’inciter le plus grand nombre à adopter un mode de consommation plus responsable en proposant des produits et services ludiques, pédagogiques avec un impact positif fort sur la société. Pour cela, Pouloulou s’appuie sur la poule, qui fait sourire les petits et les grands.

Nous proposons des initiatives ludiques et originales autour des poules, comme les coffrets responsables “Maman Poule” et “Papa Poule” permettant de sauver des poules. Les coffrets contiennent ainsi le financement du sauvetage d’une poule de l’abattoir, un t-shirt en coton bio Maman Poule / Papa Poule, une pochette en coton bio, un ruban à nouer symbolisant le sauvetage de votre poule, et une carte autour des poules.

>> A lire sur FemininBio Osez la poule en ville !

Par ailleurs, Pouloulou a développé des animations de sensibilisation pour les entreprises autour des oeufs, des poules et de la consommation responsable pour les accompagner dans leur démarche engagée avec des événements qui ont du sens.

Comment vous est venue l'idée de fonder cette start-up engagée ?

A l’origine du projet, nous sommes trois jeunes entrepreneurs soucieux des enjeux de consommation responsable. L’idée a éclos au salon de l’Agriculture 2018 où nous avons constaté l'enthousiasme que suscitent les poules chez les petits et les grands ! Nous nous sommes alors dit que nous pouvions passer par ce que les gens aiment pour faire passer des messages forts. Chez Pouloulou, pour aider le plus grand nombre à s’engager vers une alimentation plus responsable, nous prenons le parti de faire rire et de développer une dimension à la fois pédagogique et ludique.

Comment s'est passé le démarrage de Pouloulou ? L'engouement pour le bien-être animal et plus spécifiquement des poules pondeuses était-il déjà bien présent ou vous a-t-il fallu du temps pour constater une prise de conscience de la part des consommateurs ?

Le démarrage de Pouloulou s’est bien passé ! En quelques mois, nous avons eu 400 clients qui apprécient le côté décalé et engagé de Pouloulou. Parmi nos clients, beaucoup sont sensibles au bien-être animal et cherchent ce genre d’initiatives, ludiques et simples à mettre en place pour s’engager sans prise de bec. Le bien-être des poules pondeuses et plus globalement le bien-être animal sont des considérations qui commencent à se répandre parmi les consommateurs en général.

Comment choisissez-vous les poules pondeuses ? L'âge n'est-il pas un frein à l'instar des élevages intensifs ?

Les poules pondeuses ont une espérance de 8 à 10 ans. Malheureusement dans les élevages, ces poules sont abattues avant 18 mois car leur productivité baisse à partir de cet âge, bien qu’elles continuent à pondre des œufs. Au moment de la “réforme”, lorsque les poules sont envoyées à l’abattoir (à savoir : elles ne se consomment pas comme des poulets !), elle sont récupérées pour être placées dans le jardin de particuliers où elles pourront continuer à picorer et pondre !

Vous travaillez avec des éleveurs traditionnels, comment garantir la bientraitance de ces poules ? Ne souhaitez-vous pas élever vos propres poules afin de contrôler le respect du bien-être animal ?

Nous collaborons avec des éleveurs engagés, travaillant en bio. Les conditions du bio permettent une première prise en compte du bien-être animal en comparaison avec les autres types d’élevage. Nos éleveurs partenaires sont soucieux du bien-être de leurs animaux et c’est aussi pour cela qu’ils travaillent avec une initiative comme la nôtre.

>> A lire sur FemininBio Viande de synthèse : pire pour la planète ?

Pour nous développer avec d'autres partenaires, nous réfléchissons à co-écrire une charte. Pour l’instant nous ne souhaitons pas élever nos propres poules et préférons rester au plus proche des consommateurs pour faire grandir les considérations de consommation responsable tout en étant en lien étroit avec les éleveurs.

Comment voyez-vous l'évolution de Pouloulou ?

Grâce à nos premiers clients, nous nous sommes rendus compte que ce qui plaît avec Pouloulou est la partie expérience ludique autour des poules. Pour continuer de promouvoir la consommation alimentaire responsable, nous préparons aujourd’hui l’ouverture d’un lieu dans Paris qui proposera des produits alimentaires sains, engagés, et avec une traçabilité et une information parfaites. L’espace accueillera également des ateliers ludiques pour des entreprises et des familles selon les horaires de la journée. Ce lieu de partage, encourageant les pratiques durables sera alors un peu un mix entre commerçant de proximité engagé et ferme pédagogique.

Pour en savoir plus : pouloulou.fr
> Coffrets disponibles
Facebook : @pouloulouFR
Instagram : @poulouloufr

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Culture green
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte