Prix d'Or de La Miss Bio 2020

Votez dès maintenant pour la candidate de votre choix au Prix d'Or de la Miss Bio

Publié le 4 mai 2020
En partenariat avec la marque SO'BiO étic®, FemininBio organise depuis 2010 l'élection d'une femme engagée au mode de vie sain et durable. Les 3 gagnantes de l'élection reçoivent une enveloppe globale de 20.000 € qu’elles reverseront aux associations environnementales de leur choix.

Les votes du Prix d'Or de la Miss Bio sont enfin ouverts ! Jusqu'au 31 mai, votez pour la candidate et son association qui reflètent le plus vos valeurs et vos convictions. Pour cette édition anniversaire, 10 femmes exceptionnelles au parcours inspirant ont accepté de représenter une association environnementale.

Le concours du Prix d'Or de la Miss Bio, ça démarre maintenant ! Jusqu'au 31 mai 2020, votez pour la candidate de votre choix : votre vote permettra à l'une des 10 femmes sélectionnées de faire remporter la somme de 10 000€ à son association. Cette donation permettra à de nombreux projets de voir le jour, et d'apporter une aide financière supplémentaire dans un contexte économique difficile suite à la crise sanitaire du Coronavirus.

Votre vote vous permettra également de participer automatiquement au tirage au sort du jeu-concours SO'BIO étic ! 150 lots sont mis en jeu par notre partenaire officiel du concours engagé : masques, gommages, douche crèmes ou encore crèmes hydratantes, de beaux cadeaux vous attendent !

>> Les votes sont ouverts sur lamissbio.com <<

 

Voici la liste de nos 10 candidates :

 

Angèle Ferreux-Maeght, qui représente Terre et Humanisme :

Issue de deux formations, la cuisine et la naturopathie, la pétillante Angèle Ferreux-Maeght est parvenue à concilier ses deux passions en créant son restaurant, La Guinguette d’Angèle. Parce que dans la démarche écologique, associer la gastronomie à la santé et au respect de l’environnement est une évidence, Angèle propose un menu éthique, de la graine au service, en passant par l'agriculteur, le réseau de distribution, et les conditions de travail. “J'ai commencé par des études en naturopathie, et être en bonne santé inclut bien évidemment de manger sainement, mais on ne peut se préoccuper de sa santé seule, sans penser à toute la chaîne, et à la planète.”

Camille Choplin, qui représente Les Jardins Inspirés :

Camille Choplin se définit comme une "Militante du bon sens" et jongle avec de multiples casquettes pour provoquer le passage à l’action vers plus de bon sens dans nos vies. Elle a commencé par raconter ses expériences sur son blog Ecologirl en 2006, suivi peu après par le partage d’informations positives sur les réseaux sociaux. Dans sa ville de Bordeaux, elle organise "Les Apéros écolos" pour mettre en lumière des initiatives locales dans la convivialité. En 2018, elle publie son premier roman écolo-pédagogique "Tout le monde ne raffole pas des brocolis". L’année dernière, elle se lance à son compte pour proposer des ateliers et conférences sur l’écologie du quotidien. Elle accompagne également des organisations dans leur transition écologique en utilisant des techniques d’intelligence collective. En 2020, plus que jamais convaincue de l’urgence à agir, elle se lance en politique en devenant n°2 de la liste de rassemblement "Bordeaux respire" pour les élections municipales.

Camille Sfez, qui représente Blutopia : 

Auteure du désormais célèbre ouvrage La Puissance du féminin, Camille Sfez est une référence dans le domaine du “féminin sacré”. Psychologue clinicienne et formatrice en entreprise, elle accompagne également des femmes à renouer avec leur féminité au coeur de cercles de femmes, qu’elle anime depuis 2011. Camille fut parmi les premières à s'intéresser à cette question du féminin, et a créé La Tente Rouge à Paris. “Ce féminin, c'est notre capacité d'accueillir ce qui est là, et d'abord en nous. J'adore accompagner les gens dans cette ouverture, qui passe souvent par accepter sa vulnérabilité.”

Charlotte Savreux, qui représente Jardin & Santé :

Journaliste et présentatrice (chez France 2, France 3, France 5, Direct8, etc.), Charlotte Savreux est une grande curieuse de la vie. Souvent liée aux thématiques bien-être à la télévision, elle s’est dernièrement dirigée vers la voie du développement personnel et du coaching, notamment dans son dernier ouvrage “L’année du déclic – Et si c’était la vôtre ?”.Ce qui m’anime aujourd’hui, c’est de révéler le potentiel de chacun. Nous avons tous une raison d’être au cœur de cette existence, et ne pas expérimenter ses ressources, c’est habiter dans une hutte alors qu’on possède tous un palais.”

Coralie Balmy, qui représente BE GREEN OCEAN :

Médaillée à de multiples reprises aux championnats d’Europe et du monde en nage libre, et aussi championne olympique, Coralie Balmy est une battante. Fervente défenseuse de la protection des océans, c’est à sa retraite sportive qu’elle a choisi d’allier ses deux passions, l’environnement et le sport, pour fonder l’association BE GREEN OCEAN. “Ce qui me guide est l'amour que j'ai pour la nature, l'envie de partager cette passion avec tout le monde et de montrer la beauté et l'importance de la protéger.”

Eloïse Moigno, qui représente la Fondation Goodplanet :

Il y a un peu plus de 7 ans, Eloïse Moigno a eu un déclic vestimentaire : d’où venait la robe qu’elle portait, qui l’avait cousu, est-ce que cette personne avait été bien payée ? De ce questionnement, elle est devenu la co-fondatrice de SloWeAre, le label de confiance de la mode éco-responsable qui tend à une industrie textile plus vertueuse. Fille d’agriculteurs bio en Bretagne, Eloïse a eu la chance de grandir dans un environnement connecté à la terre qui l’a sensibilisé à la lutte écologique. “Mes valeurs m’aident à contribuer au changement dans le monde via le prisme de la mode éthique”.

Fanny Agostini, qui représente LanDestini :

Présentatrice de l’émission Thalassa sur France 3 pendant trois ans, Fanny Agostini a choisi, en 2018, de se rapprocher de l’univers et des valeurs qui la font vibrer, la préservation de l’environnement et l’écologie. C’est à travers sa nouvelle émission “En terre ferme” sur Ushuaïa TV et la création de son association LanDestini que la future maman est parvenue à tenir ses objectifs. “Avoir un style de vie plus intégré à la nature, y compris à travers mon activité professionnelle, c'est la démarche dans laquelle je me suis engagée et avec laquelle j'essaye de me définir.”

Linda Bortoletto, qui représente Plastic Odyssey :

Il y a 8 ans, Linda Bortoletto mettait son quotidien et sa carrière de capitaine de gendarmerie de côté pour vivre la grande aventure. Tibet, Kirghizistan, Alaska... L'exploratrice a sillonné le monde pour retranscrire ses incroyables voyages dans des livres passionnants. Amoureuse de la nature et aventurière, elle part seule pendant plusieurs mois dans des contrées méconnues, souvent très sauvages. “Chaque pas que je pose sur les terres que j'explore est un dialogue avec la nature et les hommes. Ce qui me guide donc, c'est ma soif de comprendre, comprendre l'existence, l'humain, comprendre le monde du visible et de l'invisible, comprendre la nature, la terre, notre Terre.”

Pomme Seiler, qui représente WECF :

Maquilleuse professionnelle par pure vocation, Pomme se décrit comme positive et créative. Egalement grande voyageuse à la découverte des rituels de beauté, de bien-être et des médecines du monde, ce qu’elle aime plus que tout, c’est partager, aider les autres à trouver ou retrouver leur essence de beauté. “Se diriger vers des produits naturels, bruts ou peu travaillés, cultivés biologiquement à échelle raisonnable dans le respect est la meilleure chose que l’on peut offrir à son corps.”

Solenn Thomas :

Après avoir longtemps observé le monde du travail, Solenn Thomas a décidé de s’engager, en créant son association Eklore, à rendre le monde plus humaniste. Profondément engagée et passionnée, elle oeuvre dans le mouvement culturel pour que le travail soit un lieu d’émancipation, avec notamment le respect des diversités et des singularités. “C’est ma foi humaniste qui m’a poussée à créer l’association Eklore et qui guide mes actions au quotidien. Une sorte d’appel intérieur que je ne peux pas ne pas écouter.”

>> Votez dès maintenant pour votre miss préférée et tentez de remporter l'un des 150 lots SO'BIO étic <<

Articles du dossier La Miss Bio 2020
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte