Consommation

Réutiliser, vendre, troquer : toutes les solutions de consommation alternative avec "Mon défi rien de neuf"

Publié le 8 août 2019
"Les alternatives à la consommation de masse sont faites de troc, de dons, de réparations, de partage, de seconde main... "
"Les alternatives à la consommation de masse sont faites de troc, de dons, de réparations, de partage, de seconde main... "
© unsplash / citrusboy

Vous avez une tendance à l'achat compulsif ? Vous ne savez pas jeter ? Vous souhaitez diminuer votre consommation sans pour autant vous priver ? Et si vous troquiez ? Revendiez ? Emmanuelle Vibert partage de nombreuses astuces dans son livre "Mon défi rien de neuf" dont voici un extrait.

Cet extrait est tiré du livre "Mon défi rien de neuf", d'Emmanuelle Vibert, paru aux éditions Rue de l'échiquier. 

Lancé par l’association Zero Waste France en janvier 2018, le "Défi Rien de neuf" invite tout à chacun à réduire ses achats d’objets neufs pendant un an, c’est-à-dire à réfléchir à l’impact de sa consommation quotidienne et à trouver des solutions alternatives, comme la réparation, le troc, le prêt ou la seconde main… Après l'évocation des différents secteurs de la consommation, Emmanuelle Vibert met en lumière des alternatives possibles pour consommer autrement. Extrait.

Les nouvelles façons de (ne pas) consommer

Les alternatives à la consommation de masse sont faites de troc, de dons, de réparations, de partage, de seconde main... Chaque page de ce livre raconte le regain que ces pratiques antiques connaissent aujourd’hui et montre que cette effervescence a gagné tous les domaines. Le Défi Rien de neuf, c’est aussi ça :
explorer et défricher avec passion ces modes de consommation qu’on est en train de réinventer et de mettre au goût du jour, notamment grâce à Internet.

​- Le don

  • Les boîtes à partage : Vous avez aimé un objet et il ne vous sert plus, ou vous n’en voulez plus ? Déposez-le à l’intérieur d’une jolie petite armoire, installée dans la rue ou dans un lieu public. Vous lui offrirez ainsi une autre vie avec une ou un inconnu qui passera par là, le trouvera à son goût, l’emportera dans son foyer. C’est le principe des boîtes à partage. À Lyon, une association défend leur développement : on en compte une cinquantaine dans la métropole.
    www.boitesapartage.fr
  • Les magasins où tout est gratuit : Servez-vous, ce sont des dons. Vous n’avez rien à laisser en échange, ni argent ni un autre objet. Rien, si ce n’est un grand sourire ! À Mulhouse, le Magasin pour rien, 103, rue Vauban ; À Paris, la Boutique sans argent ; À Pierrefitte, l’Inutile utile, 17, rue Jacques-Petit. 
  • Sur Internet : Des petites annonces où tout est gratuit : www.donnons.org - www.co-recyclage.com - www.recupe.net - www.geev.com - www.smartcycle.org - www.donne.consoglobe.com

- Le troc

Les systèmes d’échange locaux (SEL) : Il en existe près de 600 en France. Au sein de ces petites communautés, on s’échange des biens et des services en les comptabilisant avec des grains de sel ! www.annuairedessel.org

- Les petites annonces

  • L’incontournable : Avec ses millions de petites annonces, Le Bon Coin laisse peu de place à la concurrence. 
  • L’Américain : Un site désormais présent dans le monde entier, où l’on vient discuter et vendre de tout. www.craigslist.org
  • Le solidaire : Ici, le vendeur reverse tout ou partie du bénéfice de sa vente à une association de son choix. www.cestbonesprit.fr
  • Troc by Troc de l’île : Cet énorme groupe du marché de l’occasion, qui possède des magasins partout en France, vend aussi en ligne. www.troc.com

- Entre voisins

  • On part de la demande : Ce site fonctionne à l’envers : on n’y poste pas une proposition d’objet ou de service à vendre, mais une demande. www.allovoisins.com
  • Le quartier, c’est la base : Ce site organise le prêt, le don, la location, le covoiturage, les offres de service dans un quartier. www.smiile.com
  • Location géolocalisée : Cette appli permet d’organiser la location d’objets. On peut chercher au plus près de chez soi grâce à la géolocalisation. www.letsdoogit.com

L'impact des achats en ligne

Internet facilite l’expansion de toutes ces pratiques, en permettant à l’offre et à la demande de se rencontrer avec une efficacité fantastique. Mais les conséquences de nos achats en quelques clics ne sont pas virtuelles. Il y a le transport des marchandises, les emballages... La solution ? Dès que possible, organiser des échanges en mains propres.

- Emmaüs for ever

Les boutiques Emmaüs sont plus que jamais d’actualité. Tout le monde y a droit à une seconde chance : les meubles et les objets d’occasion qui y sont vendus, bien sûr, mais aussi et surtout ceux et celles qui y travaillent. Le mouvement Emmaüs est né en 1954 de l’indignation de l’abbé Pierre face à la pauvreté. Dans les magasins du réseau, on trouve de la solidarité et des merveilles pour se meubler, s’habiller, s’équiper...

- Les ressourceries

Le mot nous était inconnu il y a quinze ans. Il appartient aujourd’hui pleinement à notre vocabulaire. On compte près de 150 ressourceries aujourd’hui en France. Elles récoltent des objets abandonnés et des déchets pour les réparer et leur offrir une seconde vie. www.ressourcerie.fr

L'auteure : Emmanuelle Vibert est journaliste spécialisée dans l’écologie, les alternatives et la consommation responsable, Emmanuelle Vibert est l’auteure d’une douzaine d’ouvrages qui invitent à passer à l’action au quotidien, dont le guide pratique Couture Récup (Rue de l’échiquier, 2016). 
 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Recyclage
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte