Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Cheveux au naturel

Prévenir la chute de cheveux et les réparer grâce à la phytothérapie

cheveux plantes naturelles
Le géranium vous aidera à lutter contre la chute de cheveux, et le laurier à éliminer les pellicules naturellement.
beauté naturelle bio Miroir Miroir
Didier Lauterborn
Didier Lauterborn
le 07 avril 2020
Avoir une belle chevelure en bonne santé, sans craindre d'en perdre une partie au passage de la brosse à cheveux, cela demande un entretien le plus naturel possible. Prises en compléments alimentaires ou utilisées en cosmétiques maisons, ces 5 plantes vous aideront à fortifier et réparer vos cheveux.

Partenaire

Tous les bienfaits de la nature pour prendre soin de vos cheveux sont dans cette sélection ! Si nous connaissons bien les vertus de l'ortie pour traiter les cuirs chevelus qui produisent trop de sébum, saviez-vous que cette dernière était également excellente pour les troubles de la menstruation ? Dans cette liste, vous découvrirez qu'en plus de chouchouter vos cheveux, ces plantes sont de véritables alliés pour votre organisme.

1. La bardane

Plante fortemement commercialisée, sa réputation a traversé les siècles grâce à Henri III, qui lui attribuait la guérison de la syphillis. Elle contient un antibiotique végétal dont le pouvoir s'exerce surtout sur le staphylocoque. On lui attribue également une action stimulante sur le revêtement cutané. La bardane est sudorifique, diurétique et favorise l'élimination des éléments résiduels de l'organisme par les glandes sudoripaes. On utilise ses racines ou ses feuilles. De manière générale, cette plante convient très bien pour traiter les maladies cutanées, ainsi que certains troubles du foie ou de la vésicule biliaire. En usage externe, on l'emploie pour combattre la chute de cheveux.

2. Le géranium 

Plante astringente, excitente, antispasmodique, parfois recommandée dans les engorgements des amygdales (gargarismes) ou contre l'engorgement laiteux des mamelles (cataplasmes). Son essence éloigne les moustiques. Le géranium constitue aussi un véritable soin capillaire, notamment pour lutter contre la chute des cheveux.

>> A lire sur FemininBio Coiffures protectrices : 5 techniques pour sauver vos cheveux abîmés

3. Le laurier

Cet arbre toujours vert est originaire du Moyen-Orient et pousse à l'état sauvage dans le Midi méditerranéen. Chez les Grecs et les Romains, il était consacré au soleil. A Rome, on agitait des rameaux de laurier en signe de joie et ses branches décoraient les jardins des empereurs et des grands pontifes. Symbole de victoire, on ornait les statues de Jupiter aussitôt qu'une grande bataille avait été menée à bien. Le mot "baccalauréat", littéralement : baies (bacca) de laurier (laurea), illustre parfaitement les fonction honorifiques de cette plante. Utilisé à la fois en cuisine et par la médecine traditionnelle, le laurier possède des propriétés antiseptiques, stomachiques, carminatives, fébrifuges, expectorantes ou encore diurétiques. Les feuilles et les baies sont également employées en fumigations contre les rhumatismes. Les feuilles de laurier agissent contre la chute des cheveux et sont aussi très efficaces pour éliminer les pellicules.

4. L'ortie

Cette plante pousse dans toutes les régions tempérées du globe, dans les sols riches en azote, jusqu'à 2500 m d'altitude et contient des vitamines A et C, du fer, du sodium, du potassium et du calcium. Semblables au chanvre et au lin, les fibres d'ortie furent utilisées pour fabriquer des tissus très fins, des voiles et des cordes. Capable d'éliminer toutes les toxines de l'organisme, son usage reste recommandé en cas de diabète, d'anémie, de troubles de la menstruation ou de la prostate. Elle soutient également l'action du foie, de la vésicule biliaire et des organes digestifs. On l'utilise de plus en plus dans la composition de produits pour les soins du cuir chevelu (pellicules et cheveux gras).

>> A lire sur FemininBio Cheveux gras : traitements naturels et bio

5. Le romarin

A l'époque antique, cette plante était dédiée à Aphrodite, déesse de l'amour. Les jeunes épouses portaient des couronnes de romarin comme symbole de l'amour, de la fidélité et de la fertilité. Au XIVe siècle, la reine Isabelle de Hongrie, souffrant de la goutte, avait faire une cure à base d'élixir de romarin. Cette cure la fit tellement rajeunir que le roi de Pologne voulut l'épouser, alors qu'elle était âgée de... 72 ans ! Cette eau de romarin, fut connue par la suite sous le nom d'Aqua Reginae Hungaricae. Puissant tonique et stimulant, notamment en cas d'insuffisance hépatique, il agit également sur la circulation et l'irrigation sanguine. Il entre dans la composition de lotions capillaires favorisant la repousse et la solidité des cheveux.

 

Cet article est extrait du livre Secrets des plantes, 200 recettes pour votre bien-être par Didier Lauterborn, paru axu éditions Sutton.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire