Okara

J’ai lu « Okara » d'Angélique Roussel, pour utiliser la pulpe de soja

Publié le 29 juillet 2019
"L’okara est une pâte fondante décrite comme étant « riche en protéines qui combine écologie et santé »"
"L’okara est une pâte fondante décrite comme étant « riche en protéines qui combine écologie et santé »"
© Okara

Le soja, voici un aliment incontournable de la cuisine végétalienne ! Après la réalisation de votre lait de soja, il vous reste un « sous-produit » appelé okara que vous allez pouvoir dès à présent utiliser en cuisine !

AVec Okara, apprenez à utiliser ce « résidu », pourtant très utile, issu de la fabrication du lait de soja afin de réaliser de délicieuses recettes.

Angélique Roussel, auteure gourmande, partage sa passion

Créatrice du blog La gourmandise selon Angie et auteure de Veganissimo ou encore de Vegan et sans gluten, Angélique Roussel vous propose cette fois-ci de découvrir un ingrédient encore méconnu de la cuisine végétalienne qui saura se montrer très utile dans vos préparations végétales. Pour ce faire, Angélique vous offre 30 recettes réparties dans trois catégories : les basiques, côté salé et côté sucré.

Pourquoi j’ai aimé « Okara » ?

Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de l’okara. J’ai déjà vu des recettes en utilisant mais elles sont à vrai dire rares. Sachant d’où venait cet ingrédient encore méconnu, lorsqu’avec mon chéri nous en avons vu en vente dans l’un de nos magasins bio, je n’étais qu’à moitié surprise. Nous tendons vers le zéro déchet, consommons bio et privilégions les légumes entiers, c’est-à-dire encore pourvus de leur tige, de leurs feuilles et fanes qui se mangent à la vapeur, en pesto, etc. Utiliser l’okara qu’il soit issu de la fabrication de lait de soja maison ou commercialisé est un bon moyen de réduire ses déchets en leurs donnant une utilité.

L’okara est une pâte fondante décrite comme étant « riche en protéines qui combine écologie et santé ». Cet ingrédient, certainement vu auparavant comme un résidu, s’avère très utile puisqu’il peut remplacer les œufs, la farine et même « se transformer en saucisses, en steak végétal ou en desserts gourmands ».

À lire sur FemininBio : J'ai lu "PST: Protéines de soja texturées" de Sébastien Kardinal 

Peu surprise, j’ai découvert que c’est un ingrédient emblématique de la cuisine japonaise et qu’il a un bon profil nutritionnel puisqu’il peut enrichir une recette en protéines et en fibres ! Je suis également agréablement surprise de découvrir toutes ses utilisations. Cela enrichit le placard végétalien avec une nouvelle alternative aux œufs par exemple.

Les recettes classées en trois catégories, les basiques, côté salé et côté sucré, laissent libre cours à votre gourmandise et à votre créativité. Pâte à pizza ou encore brioche, tartinade et terrine, steak, nuggets, boulettes et saucisses végétales, gaufres, clafoutis ou encore cake, les recettes n’attendent que d’être réalisées et dégustées !

De plus, richement illustrées par des photos en couleur, les recettes vous donneront envie d’y gouter !

À qui offrir « Okara » ?

La cuisine végétale ne demande qu’à être découverte et partagée. Que vous ayez adopté une alimentation végétale ou non, que vous soyez passionnées de cuisine ou non, découvrez cet ingrédient en cuisine et... dans votre salle de bain car petite info de l’auteure, au Japon, il est utilisé comme exfoliant doux, hydratant pour la peau qu’il enrichit de par son apport en bons acides gras et en vitamine E.

Mon trio coup de cœur : brioche, boulettes de champignons et banana bread aux myrtilles.

 Okara d’Angélique Roussel aux éditions La Plage, 9€95

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Chef bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte