Pratique alternative

Un magnétiseur coupeur de feu nous parle de sa pratique

Publié le 18 avril 2018
Magnétiseur et coupeur de feu.
Soulager les brulûres avec un barreur de feu ©Pixabay
Soulager les brulûres avec un barreur de feu ©Pixabay

On les appelle les barreurs de feu, ou coupeur de feu. Grâce à leur pratique du magnétisme, ils parviennent à soulager les sensations de brulûres. Aujourd'hui, ils entrent même dans les hôpitaux publics où ils soulagent les douleur liées à la chimiothérapie. L'un d'entre eux nous livre un témoignage sur sa pratique.

Je ne m’étais jamais destiné à la pratique du magnétisme. A la base menuisier-ébéniste, je n’avais qu’un objectif en tête, consacrer ma vie à ce noble métier. Au contact du bois, j’ai développé une certaine sensibilité dans les mains qui s’est affinée avec le temps. A l’âge de 15 ans, je découvre l’aïkido, une discipline martiale et énergétique soutenue par un professeur de qualité, et très jeune j’ai compris que l’énergie était une réalité. Aujourd’hui, marié et père de deux enfants,  c’est ma femme qui, la première suite à une formation, est revenue un jour à la maison avec un citron qu’elle avait magnétisé. J'ai voulu faire la même chose, et après plusieurs formations, je me suis lancé professionnellement dans ce domaine. Mes premiers essais, je les ai effectués sur des proches, famille et amis, jusqu’au jour où je me suis retrouvé face à une personne que je ne connaissais pas. Je venais, à ce moment, sans en avoir véritablement conscience, de prendre un tournant décisif dans ma vie.

La pratique du magnétisme est encore controversée car elle est souvent associée à l’effet placébo, qui bénéficie pourtant de plusieurs siècles d’histoire. Elle était réservée autrefois à une élite, les prêtres, les empereurs et les rois. Comment peut-on imaginer un seul instant que le magnétisme ait pu traverser autant de siècles sans que des effets notables aient pu être observés ? C’est une grande question à laquelle le corps médical ne trouve aucune réponse, cependant il arrive que des hôpitaux, des médecins, aient recours à des magnétiseurs et des coupeurs de feu.

 Mesdames, c’est à vous aujourd’hui que je m'adresse en priorité. Il est possible qu’à un moment donné de votre vie vous soyez malheureusement confrontées au cancer du sein. Dans certains cas, les chimiothérapies et les radiothérapies peuvent provoquer des sensations de brûlure et c’est à ce moment-là qu’en général les coupeurs de feu peuvent intervenir. Il en va de même dans d’autres cas, à la fois moins grave et plus courant tels que les zonas. J’ai pour principe dans la mesure du possible de toujours préserver l’intégrité physique des femmes que je reçois, la seule exception concerne justement les cas de zonas, ou un aperçu visuel est nécessaire pour déterminer précisément la zone d’intervention.

Savoir différencier les praticiens sérieux des charlatans

Souvent, lors de notre première rencontre, les femmes viennent accompagnées de leur mari, ce qui est normal dans la mesure où notre profession n’est toujours pas réglementée en France, elle bénéficie juste d’une tolérance de la part des pouvoirs publics. Certaines précautions sont donc nécessaires avant de mettre les pieds chez un magnétiseur ou un coupeur de feu. Comme dans beaucoup d’autres domaines, il existe des praticiens sérieux et d’autres qui le sont beaucoup moins.

Personnellement, j’ai parfaitement conscience d’avoir la responsabilité des personnes que je suis amené à recevoir. Aussi je ne demande jamais à une personne d’interrompre un traitement médical, je ne promets également aucune guérison, car il faut considérer le magnétisme comme un accompagnement thérapeutique et non pas comme une source de guérison potentielle. J’essaye de faire le maximum pour que les femmes se sentent à l’aise avec moi, la confiance des personnes se mérite. Beaucoup d’entre elles avant de venir me voir ont vu un médecin, ce qui est une bonne chose, car aucun magnétiseur à ce jour n’est en mesure de faire un diagnostic médical. Il est donc important de toujours privilégier le recours à la médecine classique.

Déterminer un cadre de bienveillance

Comment se déroule une séance de magnétisme, et surtout que peut-on en attendre ? Les séances se font principalement sans contact physique ou très peu, puisque la majorité des magnétiseurs travaillent avec une distance de 5 à 10 cm au-dessus de votre corps. Les consultations durent environ une heure, parfois plus. Cependant lorsque il s’agit de pathologies graves comme les cancers, la première séance avec moi s’étale au moins sur une heure et demi, car les personnes malades sont souvent angoissées, parfois à la limite de la dépression, et je prends toujours le temps de dialoguer avec elles. Cette étape est primordiale, elle me permet d’obtenir des informations importantes et dans la mesure du possible d’offrir un cadre de bienveillance et d’écoute, tout en me montrant le plus rassurant possible.

Que peut-on attendre des séances de magnétisme ?

Elles peuvent réduire temporairement ou définitivement certaines douleurs, mais en aucun cas vous guérir. Surtout, soyez vigilantes, si vous êtes au téléphone avec un praticien qui vous promet monts et merveilles, avec des tarifs exorbitants, il y a de fortes chances que vous soyez en contact avec une personne mal intentionnée. Il est également important de savoir que comme dans toute autre pratique, il y a une part d’échec. Avec l’expérience, j’ai bien compris que dans certains cas, même avec la meilleure volonté du monde, je ne pouvais pas tout résoudre. Être thérapeute c’est également savoir faire preuve d’humilité.

Articles du thème Médecines douces
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte