Développement personnel

Comment se servir du focusing pour être serein ?

Publié le 7 septembre 2018 - Mis à jour le 12 septembre 2018
Bernadette Lamboy est docteure en psychologie.
Mieux se sentir grâce au focusing
Mieux se sentir grâce au focusing
© Becca Tapert/ Unsplash.com

Connaissez-vous cette nouvelle thérapie, appelée "focusing"? Il s'agit d'une démarche intérieure qui prend en compte ce que l'on vit vraiment au fond de soi. Elle permet à notre vrai moi d'émerger. Pour plus de précisions, voici les conseils de Bernadette Lamboy.

Vous arrive-t-il d’être en conflit avec vous-même ou avec les autres ? D’éprouver un certain malaise sans forcément savoir quoi ? D’avoir envie de faire des choses sans y arriver ? De rechercher l’harmonie, la paix et de peiner pour y parvenir ? Alors le Focusing* (trop peu connu à mon goût!) peut vous aider.

Prêtez attention à vos sensations et à l'ambiance du jour

Posez-vous dans un lieu calme. Portez votre attention vers l’intérieur, vous pouvez entendre vos pensées, sentir votre respiration, mais essayez aussi de sentir comment ça se passe chez vous, dans votre corps ? Pas seulement les sensations mais l’ambiance. Quelle est votre météo du jour ? Est-ce calme, agité, brumeux, froid, sec, orageux, ensoleillé ?

Vous pouvez vraiment vous poser la question « comment je me sens maintenant ? » Vous allez accueillir ce qui est juste là, présent. Essayez d’aller à la rencontre de ce qui est au-delà des émotions (triste, joyeuse, contrariée). Bien sûr si une forte émotion vous habite, laissez-là vivre mais essayez d’écouter au-delà, plus globalement.

Vous pourrez percevoir une sorte d’impression floue et vague (du genre « ce truc là je le sens bien » ou au contraire « ce truc là je ne le sens pas »), c’est là-dessus que nous nous arrêtons avec le focusing. Car contrairement à ce qu’on pourrait croire cette impression peu définie au départ est riche de signification, et si on l’exploite (à la mode focusing!), elle va nous révéler tout son sens.

Cette impression (que nous appelons sens corporel, sens en terme de sensation, de signification, de direction) nous donne la tonalité du moment, elle bouge en fonction des situations. Mais si une situation n’est pas réglée le sens corporel va demeurer, on aura beau chercher à l’ignorer il restera jusqu’à ce qu’on entende son message

L'écoute du sens corporel , un moyen pour avancer 

Ce sens corporel, comme son nom l’indique, est ressenti corporellement : j’ai un poids sur les épaules, une tension dans le ventre, ça fait comme une boule, quelque chose coince dans ma gorge comme un clapet ou encore c’est comme un soleil dans ma poitrine, un frémissement de plaisir...et ainsi à l’infini des images selon ce que je vis.
C’est à partir de ce sens corporel qu’on avance. 

Ce quelque chose que je ressens, pas toujours confortable, je vais y porter mon attention, je vais lui faire de la place pour l’accueillir avec bienveillance (parfois j’aimerais bien m’en débarrasser mais ça ne marche pas!) et je vais l’écouter. Le sens corporel a un message à me transmettre.

Cette boule dans le ventre je vais commencer par la décrire (sa grosseur, sa couleur, son poids…) puis je vais l’interroger (tu veux me parler de quoi ? Qu’as-tu à me dire ? Si tu parlais qu’est-ce que tu dirais…?). J’attends la réponse, j’écoute le message qu’elle cherche à me dire, il vient. Par ex. : « tu en fais trop en ce moment, prends du temps pour toi ». Quelque part, je le sais bien ça… oui mais là, ça vient des profondeurs de mon corps et curieusement, je l’entends différemment, comme une évidence qui va m’aider à passer à l’action.

Une fois que la boule a délivré son message, elle se dissipe et disparaît. Je me retrouve soulagée avec l’envie nouvelle de vraiment faire quelque chose pour moi.
Le corps nous fait signe, il est notre meilleur guide. Je me pose toujours des questions, mais je crois qu’il est en résonance avec notre sagesse intérieure, une sagesse venue du fond des âges ou même parfois d’un espace autre.

En tout cas, je sais que si nous apprenons à écouter notre corps par l’intermédiaire du sens corporel, nous nous reconnectons au vivant de la vie… et nous pouvons commencer à déployer nos ailes… et à voler.
Voilà un petit aperçu du Focusing. Si vous voulez l’expérimenter et pénétrer plus avant cette démarche, rejoignez-nous à l'ifef.

*Mis en place par Eugene Gendlin (1926-2017) collègue de Carl Rogers, le Focusing s’inscrit dans l’approche humaniste expérientielle
 

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !