Méditation

Pratiquer la méditation entre femmes pour se connecter à son féminin conscient

Publié le 16 juillet 2019
Pionnière de la Mindfulness en France, enseignante certifiée par le Center for Mindfulness (Umass, USA), conférencière et auteure du "Manuel de Mindfulness". Elle a créé le programme Flow Mindfulness qui s'adresse aux femmes et ouvre un espace de partage dans son centre de méditation de Paris 2ème.
 « Retourner dans le Jardin des femmes »
« Retourner dans le Jardin des femmes »
© unsplash / dearseymour

Pionnière de la Mindfulness en France, Laurence Bibas a été formée à la MBSR, une approche de réduction du stress par la méditation par Jon Kabat-Zinn. Elle a créé "Flow Mindfulness" un programme destiné aux femmes et a répondu à nos questions à ce sujet.

Laurence Bibas participe au Festival de la Conscience dans tous ses Etats qui se tiendra les 13, 14 et 15 septembre 2019 au Club de l'Etoile à Paris (17) et dont FemininBio est partenaire. Réservez votre billet pour le festival.

FemininBio : Comment la Mindfulness a changé votre vie ?

Laurence Bibas : Lorsque j’ai rencontré Jon Kabat-Zinn, médecin américain créateur de la Stress Reduction Clinic dans les années 70 (renommée depuis CFM, Center for Mindfulness), c’était à l’occasion de sa première conférence en France pour présenter les effets bénéfiques de de la méditation laïque. « Le programme MBSR de 8 semaines est présent presque partout dans le monde sauf en France mais quand le moment viendra ce sera un grand succès. » avait-il prédit alors.

Et il a dit vrai car après plus de 10 ans d’enseignement de MBSR, nous pouvons en mesurer le succès à travers les nombreux livres, conférences et articles sur le sujet et aussi grâce à l’impact positif sur les dizaines de milliers de participants qui en ont bénéficié depuis.

Pour moi qui pratiquais la méditation depuis plus de dix ans avec des maîtres tibétains, cette pratique de pleine conscience visant à connecter le corps et l’esprit m’a permis de réaliser justement que je n’y étais pas du tout... dans mon corps ! Avec ce programme je passais 45mn par jour à ressentir péniblement chaque partie de mon corps, je découvrais la présence consciente dans mon quotidien et finalement cela m’à permis d’atterrir dans ma vie.

La pratique me permet de vivre mon quotidien à l’heure du présent, c’est à dire avec plus conscience : je ne cherche plus à être d’une certaine manière mais à vivre pleinement ce qui se présente à moi avec moins de pensées et plus de ressentis... quelle paix !

>> À lire sur FemininBio : Méditer en vacances : 2 exercices à pratiquer à la plage

Qu’apporte cette pratique au quotidien ?

Les bienfaits sont multiples sur le plan corporel, émotionnel et mental et d’autant plus inattendus que cette pratique est sans but, sans objectif, ce qui implique que nous allons lâcher - difficilement parfois - toute projection d’amélioration de nos problèmes pour se concentrer sur l’exercice lui-même : la respiration, les sensations dans notre corps, les sons et même les pensées qui nous traversent.

Il fait savoir contrairement à ce que l’on pense que cette meditation (je précise car il y a plein de techniques méditatives) n’est pas là pour « faire le vide » ou « contrôler les pensées » mais pour prendre conscience de leur présence et de l’emprise qu’elles ont sur nous. Par exemple, dans le cadre de la dépression, du stress ou des troubles anxieux, le cycle MBSR permet en 8 semaines d’apprendre à reconnaître l’impact des pensées toxiques, comme les regrets du passé ou les anticipations continuelles sur le futur, et de revenir à le réalité du moment présent.

Pour cela, les participants auront auparavant repris contact avec leurs corps pour pouvoir s’ancrer en eux-mêmes lorsque souffle la tempête émotionnelle, « au cœur de la tourmente, la pleine conscience » comme l’écrit Jon Kabat-Zinn. La pratique permet un rééquilibrage global qui remet en homéostasie, c’est à dire dans notre zone optimale de bien être.

Ce bien-être sera ressenti de manière différente pour chacun mais crée un vrai renouveau dans notre perception intérieure comme en témoignage mademoiselle P. avec tant d’enthousiasme « J’ai beaucoup apprécié ta méthode d’enseignement et j’ai surtout constaté les effets puissants du MBSR. Je constate, alors que j’ai un passif assez « corsé », on va pas se mentir, tous les bienfaits de cette méthode. C’est hallucinant. Vraiment, j’hallucine sur les transformations internes que ces 8 semaines m’ont procuré.» ou encore Monsieur F. « Quel parcours ! J'étais venu acquérir mon autonomie, je repars avec. Et en plus une meilleure capacité de choix, une ouverture d'esprit qui me permet d'envisager les choses autrement pour un même sujet. Merci. »

Vous avez créé Flow Mindfulness, un programme qui s’adresse aux femmes. A-t-on une approche différente entre hommes et femmes ?

Cette approche est née de mon ouverture intérieure au Féminin conscient. Comme vous le savez nous sommes des êtres polarisés, c’est à dire que nous avons en nous des aspects masculins et féminins. Par exemple, la présence est de polarité masculine, elle structure, aligne, raisonne et tranche. L’intuition est de polarité féminine, elle ressent, reçoit, se nourrit et accouche de fulgurances rafraîchissantes...

De la même manière que devant un problème ou un changement de vie, nous comptons généralement plus sur notre raisonnement que sur nos désirs profonds avec le risque de rester à la périphérie de nous mêmes, sans oser faire différemment. Or, si nous voulons sortir de la confortable répétition, nous devons « Oser en conscience » et d’abord nous devrons nous l’autoriser. L’expérience a montré que c’est plus facile de s’y entraîner dans un cadre sécurisant entre femmes qui ont déjà une pratique de pleine conscience et qui veulent aborder des sujets plus vulnérables comme les blessures, l’amour, l’intimité et faire sauter joyeusement les limitations pour se surprendre à de nouveaux désirs.

J’ai été en cela influencée par Evelyne Adam, femme sage et puissante créatrice des Kerterres, qui dit que les femmes pour se guérir doivent « retourner dans le Jardin des femmes » et que les hommes aussi ont leur chemin à faire entre eux, comme en témoigne le succès des stages masculins qui se développent aujourd’hui. Le but ultime étant bien sûr de mieux se retrouver, de faire la paix et d’avancer avec amour, confiance et conscience dans un nouveau jardin.

>> À lire sur FemininBio : Pleine conscience : mieux vivre l'instant présent

L'auteure : Laurence Bibas est une pionnière de la Mindfulness en France. Enseignante certifiée par le Center for Mindfulness (Umass, USA), conférencière et auteure du Manuel de Mindfulness (2012, Eyrolles), Laurence pratique la méditation depuis plus de 20 ans dans la tradition tibétaine et anime les programmes de Mindfulness depuis 2008 pour les particuliers et en entreprise. En 2017, elle décide de prendre du recul sur ses activités et part en retraite ou en "Reset" pour se mettre à l'écoute de sa créativité et réintégrer la spiritualité dans ses activités. Elle créée alors le programme Flow Mindfulness qui s'adresse aux femmes et ouvre un espace de partage dans son centre de méditation de Paris 2ème. Depuis, elle anime retraites et événements autour de l'Être féminin et continue ses activités classiques de Mindfulness.

Par Laurence BIBAS, "Manuel de Mindfulness".

Autres sujets avec les intervenants du Festival de la Conscience dans tous ses Etats 
- l'interview de Tristan-Frédéric Moir, spécialiste du langage du rêve, psychanalyste, psychothérapeute, et onirologue : "Mieux se connaître grâce à ses rêves"
- l'interview de Kevin Finel, spécialiste de l'auto-hypnose : "L’inconscient à travers l'hypnose"
- l'interview d'Anne-Laure Mahé, sophrologue expert adulte adolescent enfant : "Vacances : faire baisser son niveau de stress grâce à 3 exercices de sophrologie"
 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Spiritualité
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte