Sexe

L'orgasme, un shoot d'hormones de bien-être

Publié le 13 mars 2020
Karim Reggad est Gestalt-thérapeute, conférencier international, coach professionnel et metteur en scène. Il bénéficie d’une grande expérience des méthodes de mieux-être, de leurs applications en pédagogie ainsi qu’en thérapie. Il les enseigne aux professionnels de santé, aux éducateurs et aux artistes. Il est l’auteur de Bien se réveiller chaque matin, le moment décisif pour équilibrer vos biorythmes, paru chez Guy Trédaniel éditeur.
L'orgasme est un bon antistress et un antidouleur qui favorise la détente et l’endormissement. C’est pourquoi nombre d’hommes s’endorment facilement après l’amour !
L'orgasme est un bon antistress et un antidouleur qui favorise la détente et l’endormissement. C’est pourquoi nombre d’hommes s’endorment facilement après l’amour !
© Jan Zhukov

S'il est excellent pour réguler le cycle menstruel chez la femme, et possède également des bienfaits pour le sommeil, l'orgasme est en règle générale un phénomène naturel aux multiples vertus pour le corps humain. Une bonne excuse de plus pour vous retrouver avec votre moitié ! Mais comment cela fonctionne t-il exactement ?

Lors d’une relation sexuelle, les sensations d’euphorie, de "planer" qui accompagnent l’orgasme, ainsi que la détente qui suit, sont liées à la production par le cerveau d’un "feu d’artifice" d’hormones : la dopamine, les endorphines, la sérotonine, l’ocytocine...

Le système de récompense est alors activé. Nous avons vu qu’il est impliqué dans les dépendances à différentes sources de plaisir : sucre, chocolat, drogue, jeux... La dopamine, l’hormone du plaisir et de la motivation, joue un rôle important dans les mécanismes de l’addiction. Elle nous motive à reproduire l’acte qui génère ces moments de plaisir.

>> A lire sur FemininBio Couple : ces pratiques de sexualité sacrée qui pimentent le quotidien

Le processus de l’escalade peut se mettre en place et l’addiction s’installe insidieusement. Les endorphines entrent ensuite dans la danse et provoquent cet état de bien-être après l’amour, cela, avec la complicité de la sérotonine. Ces deux hormones nous conduisent à voir "la vie en rose" !

Les endorphines sont aussi de remarquables antidouleur naturels.

Une autre hormone joue un rôle important pendant l’acte sexuel et l’orgasme : il s’agit de l’ocytocine. Nous avons dit plus haut qu’elle est considérée comme l’hormone du bonheur et de l’attachement. Une autre complice entre en jeu à l’occasion de l’orgasme, c’est la vasopressine. Libérée par la partie postérieure de l’hypophyse, elle joue – entre autres – un rôle dans l’attirance et l’attachement.

>> A lire sur FemininBio Sexualité et tantra : 5 livres connectés au féminin sacré

L’orgasme s’accompagne donc de sensations de bien-être plus ou moins intenses. C’est un bon antistress et un antidouleur qui favorise la détente et l’endormissement. C’est pourquoi nombre d’hommes s’endorment facilement après l’amour !

Pour bénéficier des effets de ce cocktail d’hormones, vous savez à présent ce que vous pouvez faire : faites l’amour, pas la guerre ! Cependant, attention à l’addiction !

Karim Reggad est l'auteur du livre Les hormones du bien-être paru aux éditions Josette Lyon.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du dossier Ô mon Vagin !
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte