Alerte

Les fabricants de couches obligés d'agir suite à l'alerte de l'ANSES sur la présence de produits toxiques

Publié le 23 janvier 2019
L'ANSES met en garde contre les substances toxiques contenues dans les couches pour bébé
L'ANSES met en garde contre les substances toxiques contenues dans les couches pour bébé
© Michal Bar Haim / Unsplash

L'ANSES publie ce mercredi 23 janvier un rapport alarmant sur la toxicité des couches pour bébé présentes sur le marché. La conclusion est sans appel : "Il n’est pas possible d’exclure un risque sanitaire lié au port des couches". Parents, faisons les bons choix vers des alternatives respectueuses de la santé de nos enfants.

Oui, les couches pour bébé contiennent des produits toxiques. L'ASEF et la marque de couches écologiques Love & Green informait déjà en 2016 du risque des dérivés de pétrole (HAP, hydrocarbures  aromatiques polycycliques) mieux connu sous le nom de vaseline, et du glyphosate, ingrédient de l'herbicide Roundup de Monsanto. Puis en 2017, c'est une enquête du magazine 60 millions de consommateurs qui tirait la sonnette d'alarme sur les susbstances en contact avec l'intimité de nos bambins. De quoi secouer bon nombre de jeunes parents. 

> Lire sur FemininBio : la liste des produits non toxiques pour bébé

En à peine trois années de sa jeune vie, un enfant portera environ 4000 couches à usage unique. Et le contact prolongé avec la peau fragile des bébés, associé à l'humidité amplifie les risques de contamination par des substances dangereuses, cancérigènes, mutagènes et perturbateurs endocriniens pour certaines. Quand on sait que certains produits n'ont aucun intérêt particulier si ce n'est de parfumer la couche...

Des toxiques à des seuils trop élevés dans les couches 

Cette nouvelle alerte de l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) marque un changement d'échelon dans la prise en compte de ce scandale. C'est en effet la première fois qu'une agence de sécurité sanitaire de niveau international évalue les risques liés aux couches pour bébé. 

Et la conclusion de l'expertise menée par l'ANSES est alarmante : "Cette expertise a mis en évidence des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances, dans des conditions d’usage réalistes. Il s’agit de substances parfumantes (butylphényl méthyle propional ou lilial®, hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde ou lyral®), certains hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), le PCB-126, la somme des PCB-DL et la somme des dioxines, furanes et PCB-DL."

Des mesures prises rapidement pour la santé de nos enfants ? 

Dès lors, les fabricants sont sommés d'agir pour réduire voir éliminer totalement les substances chimiques toxiques de la fabrication de leurs couches, notamment les parfums et autres allergènes cutanés, de mieux contrôler l'origine et la qualité des matières premières utilisées (sources de pesticides) et d'améliorer la fabrication globale des couches. Les contrôles et le cadre réglementaire devraient à cet effet se durcir prochainement. 

Espérons que les mesures seront effectives rapidement ! En attendant, faisons les bons choix afin d'influencer les fabricants pour les forcer à s'adapter à une demande de produits sains et respectueux de nos enfants. Rappelons-nous qu'ils feront le monde de demain. 

Des couches écolo aux procédés de fabrication transparents

Nous vous recommandons les couches Love & Green, Tidoo, Naty, ou encore Joone qui s'engagent à préserver la santé de nos petits avec des procédés de fabrication exigeants et des matières premières saines. Les mamans de la rédac' ont testé et approuvé toutes ces marques ! 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte