Coaching

Addiction au smartphone: comment déconnecter pendant les vacances?

Publié le 24 juillet 2017
Près de 8 femmes sur 10 parviennent à déconnecter en vacances
Près de 8 femmes sur 10 parviennent à déconnecter en vacances
© Pixabay

Besoin de déconnecter des écrans? L’été est la période idéale pour tenter une «digital détox». Draconienne ou light, elle peut quoi qu’il en soit permettre de prendre un nouveau rythme, de nouvelles habitudes. Et d’aborder la rentrée avec davantage de sérénité, de temps pour soi et pour les autres.

Nous sommes de plus en plus accros aux écrans et plus particulièrement à notre smartphone. Véritable doudou pour adulte (et ado), bien plus qu’un téléphone, notre terminal mobile devient une extension de notre corps… et de notre cerveau. Et, pour certaines, nous fait finalement perdre un temps précieux au quotidien...
 

A lire :
Digital detox : deux livres pour s'y mettre
Christophe André : "La méditation nous rend plus heureux, tout simplement" 

 

Êtes-vous accro à votre Smartphone ? Faites-le test ! 
Faites-vous parti de celles et ceux qui ont besoin de déconnecter des écrans ? Pour le savoir, il suffit de répondre, par oui ou non, à chacune des affirmations de ce test établi par un spécialiste des usages du numérique, le Dr James A. Roberts, de la Baylor University (Texas, Etats-Unis) : 

« - Je pourrais rentrer chez moi alors que je suis en route pour mon travail afin de récupérer mon Smartphone oublié.

- J’utilise souvent mon téléphone quand je m’ennuie.

- J’ai déjà fait semblant de répondre à des appels pour éviter des situations sociales gênantes.

- Je me rends compte que je passe de plus en plus de temps sur mon Smartphone.

- Je passe plus de temps que je ne devrais sur mon téléphone.

- Je deviens irritable lorsque mon Smartphone est hors de portée.

- J’ai déjà eu un moment de panique lorsque je pensais avoir perdu mon téléphone portable. 

- Je me suis déjà disputé(e) avec mon/ma conjoint(e), mes amis au sujet de l’utilisation que je faisais de mon téléphone. 

- J’utilise mon téléphone en conduisant ma voiture. 

- J’ai déjà essayé de freiner mon utilisation mais l’effort n’a pas duré très longtemps. 

- J’ai besoin de réduire mon utilisation mais j’ai peur de ne pas y arriver. »

Si vous répondez par l’affirmative à au moins 5 des 12 assertions de ce test, vous avez atteint le point de « basculement » et la dépendance totale à votre téléphone portable vous guette.
Si 8 affirmations ou plus vous correspondent, vous êtes clairement dépendante de votre Smartphone… Et une pause s’impose. 

Perdre les mauvais réflexes et reprendre de bonnes habitudes face au Smartphone
Plusieurs options s’offrent à vous pour ce faire : si vous avez quelques jours (et quelques centaines d’euros) devant vous, vous pouvez envisager une véritable « digital détox », telle que celles que propose l’agence de voyage spécialisée Into The Tribe (courts séjours à partir de 350 € par personne). 

Mais si vos vacances sont déjà calées ou derrière vous, rien n’est perdu. Un peu d’autodiscipline durant trois semaines (le temps nécessaire au cerveau pour prendre de nouvelles habitudes) devrait vous aider à faire une pause, ou, mieux encore, à perdre vos mauvais réflexes. Commencez par faire un état des lieux : combien de temps passez-vous chaque sur votre smartphone (ou devant un écran d’ordinateur ou une tablette) ? Pour y faire quoi ? Regarder l’actualité ? Consulter les réseaux sociaux ? Jouer ? Ou, pire pendant les vacances, regardez vos emails professionnels ? Dès lors que vous avez identifier les interactions non indispensables avec l’écran, imposez-vous un planning. Oubliez, notamment, de consulter votre Smartphone le soir au lit, à la plage, à table ou pendant une balade en pleine nature.

Dépendance au smartphone : il y a des applications pour ça !
Pour limiter au maximum les tentations, pensez à désactiver toutes les notifications aux réseaux sociaux, fils d’infos et autres alertes email. Si vous le pouvez, commencez par une « cure d’attaque » qui consiste à n’utiliser le smartphone que pour sa fonction première : téléphoner. 
Pour vous aider, vous pouvez bien sûr compter sur quelque applis ! Certaines sont fort efficaces : Flipdapp, par exemple, bloque votre Smartphone (sauf pour les appels téléphoniques) pendant une durée définie. Une fois le paramétrage effectué, impossible de revenir en arrière… Idéal pour les accros invétérés ! 
Moins radicale mais intéressante également, In The moment (disponible sur iOs) vous aide à déterminer combien de temps par jour vous utilisez votre téléphone. Et à vous imposer des limites : en créant des « rappels à l’ordre » à l’heure des repas en famille, par exemple.
Cette période de sevrage entamée, vous jouirez sans nul doute d’un temps de cerveau disponible bien supérieur. Pourquoi ne pas le mettre à profit pour vous (re)mettre à la méditation de pleine conscience ? L’appli Petit Bambou propose justement un programme dédié à la digital détox, imaginé par Coco Brac de la Perrière. Idéal pour vous soutenir dans votre envie de déconnexion aux outils numériques… et de re-connexion à l’essentiel : vous-même.

A lire :
Digital detox : deux livres pour s'y mettre
Christophe André : "La méditation nous rend plus heureux, tout simplement" 

 

Articles du dossier Méditation et relaxation
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte