Equilibre

Poids de forme: 4 étapes pour le retrouver avec la sagesse innée et sans régime

Publié le 13 juillet 2018
Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d'année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail. 
Complétez votre réflexion avec les exercices audio d'Annick Havard !
Complétez votre réflexion avec les exercices audio d'Annick Havard !
© Nensuria / Freepik

L’été approche, vous aimeriez mincir mais surtout pas commencer un régime alimentaire restrictif. La prise de poids peut vite devenir une obsession. Et si une approche différente pouvait vous permettre de perdre quelques kilos ? Et si manger en Pleine Conscience pouvait vous apporter LA solution ?

Ce qui vous est proposé ici n’est pas un énième régime alimentaire (dont l’efficacité est clairement remise en question par bon nombre de nutritionnistes), mais une façon d’être à l’écoute de soi, des besoins de son corps. Il s’agit de se reconnecter avec l’expérience directe de l’instant, à travers ses sens, de réapprécier pleinement la richesse de la vie et de l’immensité de ce qu’elle a à nous apporter.

Aussi, dans cet article, j’expose comment concrètement les techniques de pleine conscience peuvent aider très efficacement à retrouver cet équilibre inné et l’attitude juste par rapport aux aliments.
Certes, cette approche nécessite constance et engagement mais la mise en pratique des 4 étapes exposées ci-dessous pourraient bien vous faire retrouver votre poids de forme de façon saine plus vite que vous ne le pensez !

Etape 1 : S’auto évaluer pour mieux se connaitre
Le but de la pleine conscience est de rétablir une relation saine à la nourriture. Qu’entends-t-on par relation saine ?
Selon Dr Jan Chozen Bays, (médecin et professeur de méditation), si vous parvenez à :
• Vous sentir heureux et pleinement vivant autrement qu’en mangeant
• Manger que lorsque vous avez faim
• Cesser de manger lorsque vous vous sentez rassasié et laisser de la nourriture dans votre assiette
• Passer au moins plusieurs heures sans avoir faim et sans penser à la nourriture
• Manger avec plaisir des aliments variés
• Conserver votre poids de forme qui peut fluctuer de 1 à 3 kilos
• A ne pas être toujours obsédé par la nourriture en étant toujours préoccupé par la quantité de calories que vous avez absorbée
Vous pouvez en déduire que globalement vous n’avez pas vraiment de problèmes avec la nourriture.

Etape 2 : Reconnaître ses réactions et ses automatismes face à l’envie de manger
Prenons l’exemple de Marie : elle rentre dans sa cuisine, elle voit un paquet de biscuits. En elle-même, elle ressent cette forte envie d’en croquer un et elle a le choix : soit elle répond à cette envie (au risque d’en engloutir plusieurs d’affilé), soit elle observe ce qu’il se passe en elle jusqu’à ce que cette tension disparaisse. Elle peut alors évaluer si manger est un acte juste pour elle ou pas.
Plus nous répondons vite à nos tensions internes, plus on a des chances d’être sous le joug de nos réactions automatiques. C’est pourquoi il est important de différer sa réponse afin de permettre à la pensée et au raisonnement de prendre le relais.

A lire sur Fémininbio : Digestion : harmoniser microbiote et poids

Pourquoi aurait–on intérêt à pratiquer la pleine conscience pour cela ? Parce qu’elle nous amène à prendre le temps de manger lentement en mobilisant tous nos sens, et à cultiver l’attention aux indices physiques de l’organisme de façon à en prendre soin.

Pour illustrer mes propos, le mieux est que vous l’expérimentiez directement. Pour cela, je vous invite à pratiquer cet exercice simple à chez vous : l’exercice du raisin. Et j’ai pensé que cela serait beaucoup plus facile de vous laisser guider par un support audio : Cliquez ici pour écouter l'exercice.

Une fois que vous avez mis en pratique cet exercice, répondez à ces questions :

• Pourriez-vous dire quelle sorte de pensées vous a traversé l’esprit durant l’exercice ?
ces pensées vous ont-elles emmené ?
• Quelles seraient les principales différences entre cette expérience et le fait d’avaler automatiquement ?

Faites et refaites cet exercice pour conscientiser vos réactions automatiques : vous pourrez alors d’autant plus les transformer.

A lire sur Fémininbio : Perdre du poids avec l'EFT

Etape 3 : Quand vos émotions et vos sens rythment votre faim 
Comment reconnaitre la faim ?
Enfant, nous adaptions notre façon de nous alimenter en fonction des besoins de notre corps. En grandissant, nous avons pris des habitudes alimentaires dont certaines peuvent s’avérer toxiques. Et la nourriture joue bien d’autres rôles que de nourrir notre organisme.

Ainsi, Dr Jan Chozen Bays a recensé 7 types de faim à l’origine de notre envie de manger :
• La faim des yeux : face à « l’esthétique » de l’aliment ou du plat
• La faim du nez : des études ont montré l’influence des odeurs sur la quantité de nourriture que nous mangeons.
• La faim de la bouche : la sensation agréable de certains aliments dans la bouche.
• La faim de l’estomac : notre estomac réclame de la nourriture tous les jours aux mêmes heures et nous l’avons conditionné comme cela. Pouvez-vous discerner ce qui est de vos habitudes alimentaires et de ce qui est de la véritable faim, des besoins du corps ?
• La faim des cellules : c’est la faim naturelle et instinctive que ressentent tous les nourrissons à l’écoute de leur corps.
• La faim de l’esprit : les principes prennent le pas sur les besoins du corps tels que les horaires de repas, les règles diététiques, la peur de manquer…
• La faim du cœur : nous mangeons pour changer nos émotions

Lors de votre prochain repas, amusez-vous à reconnaitre ces différents types de faim : qu’est-ce que cela apprend sur vous ?

Etape 4 : manger de façon saine et être à l’écoute de son corps
Nous avons vu précédemment une liste de différents types de faim : Quelles sont d’après vous, les 3 faims qui nous poussent à manger plus qu’il ne faut ?

Réponse :  la faim de la bouche, la faim du cœur et la faim de l’esprit. Mais cela peut être aussi la faim des yeux, du nez si vous êtes plutôt visuelle ou sensible aux odeurs.
Nous devons réapprendre à porter notre attention sur la faim de l’estomac et des cellules.

Aussi, voici un exercice efficace qui va vous y aider :
Lorsque vous êtes confronté à une envie de manger : arrêtez-vous, prenez une ou deux respirations si nécessaire et posez-vous la question : est-ce que mon estomac et les cellules de mon corps ont besoin de cela ? Ressentez votre corps.
Faites cet exercice avant de manger, en mangeant et après avoir mangé.

A lire sur Fémininbio : Manger sain et écolo sans toucher à son budget, c'est possible !

L’erreur serait de confondre la sensation de « n’avoir plus faim » et celle d’être « plein ». Apporter à notre organisme juste ce dont il a besoin, en satisfaisant la faim des yeux, du nez, de la bouche, du cœur, de l’esprit est si l’on s’y tient la meilleure façon de satisfaire tout notre Etre. L’astuce : mangez jusqu’à remplir votre estomac aux 2/3, buvez et attendez un moment. 
Dans ma pratique professionnelle, j’ai remarqué auprès de mes patients à quel point cet exercice de pleine conscience, pratiqué de façon répétée durant la journée apporte vraiment une régulation saine et les résultats escomptés.

Conclusion
Vous souhaitez retrouver un équilibre alimentaire sain et votre poids de forme.
Vous avez découvert des exercices de pleine conscience qui étape par étape, vous amènent à :
• Prendre conscience de vos habitudes et réactions automatiques face à la faim,
• Reconnaitre les différents types de faims
• Apprendre à vous centrer sur les besoins du corps et de l’esprit

Vous allez retrouver l’équilibre pondéral qui vous convient, libérer votre esprit des pensées obsédantes sur la nourriture, vous libérer d’habitudes toxiques et en final adopter des pratiques de santé globales harmonisant tout votre Etre.
Pour cela, je vous encourage à commencer dès maintenant avec l’exercice audio de méditation : Cliquez ici pour l'écouter

L'auteure : Neuropsychologue de formation, Annick Havard pratique la méditation depuis une vingtaine d'année. Elle exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail. Plus d’infos sur son site de coaching spécialisé Pleine Conscience

Articles du thème Maigrir naturellement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte