Médecine alternative

Le reiki, un soin énergétique global pour se connecter à soi-même

Publié le 26 mai 2018
Maître-enseignant de reiki, Brice Caumont enseigne le Reiki Ryoho Traditionnel depuis 2014 afin de permettre au chercheur de vérité d'initier le mouvement du Reiki dans sa vie en lui offrant un outil simple et puissant avec un espace de pratique.
© Pixabay

Avant d’être un soin destiné au mieux-être de l’autre, le reiki est un parcours initiatique vers soi. Explications.

Cet article a été publié dans le magazine Fémininbio #15 Février-Mars 2018

Mikao Usui est né en 1865. Ce moine bouddhiste japonais nous a légué une méthode riche d’enseignements pour ceux qui sont entrés dans une quête de connaissance de soi: le reiki. Ce terme est difficile à traduire directement. Il signifie tout à la fois "énergie spirituelle", "énergie de l'univers", "énergie universelle de vie".

Conçu comme un parcours initiatique d'éveil de la conscience, le reiki conduit à se relier tout à la fois à l'univers qui nous entoure et à la connaissance intime et directe de l'univers intérieur qui nous constitue.

On limite souvent le reiki à un soin énergétique au cours duquel le praticien agit comme un canal qui transmet une énergie permettant au client de guérir quelque chose en lui, à la manière d’un magnétiseur. Or le praticien de reiki n'est ni un guérisseur, ni un chaman !

Le soin énergétique reiki n’est que la face visible d’une approche plus large : prise dans sa globalité, la méthode reiki peut être regardée tout à la fois comme un art de santé non médical et un travail d'hygiène de la conscience.

Ayant appris à se relier à l'énergie reiki, le praticien est en mesure d’atteindre un état de présence particulier qui permet à l'énergie du reiki d'agir à travers lui vers le client. Celui-ci reçoit ainsi une énergie propre à stimuler respectueusement ses facultés d’autorégénération. Le système énergétique du client fait ce dont il a besoin avec ce qu'il reçoit. Une guérison devient alors possible, sans pouvoir prédire ni établir de diagnostic, encore moins se substituer à un traitement médical approprié.

On peut présenter la méthode reiki à travers 5 axes dont le point commun est, à mon avis, d’inviter d'abord à regarder à l'intérieur de soi avant de prendre soin de l'autre.

1 - Les principes, ou préceptes, encore appelés "gokaï" : ils permettent d’observer consciemment nos comportements, de comprendre ce qui les motive vraiment, de nous mettre en position de pouvoir apporter une réponse habile à nos problèmes et de sortir du mode des réactions automatiques inconscientes. C'est le sens premier du terme "responsabilité" : répondre avec habileté. Les principes peuvent être formulés simplement :

Juste pour aujourd'hui
Je n'agite pas la colère
Je ne rumine plus les soucis
Simplement, en direct
Humblement, avec honnêteté
Avec compassion et gratitude pour moi et pour autrui

2 - Méditer : c'est-à-dire toute technique opportune qui permet de revenir au milieu de soi à chaque fois que nous en sortons.

3 - Recevoir les initiations et le reiju : ils agissent comme des connexions énergétiques avec les personnes qui sont plus en avant que nous sur ce chemin, et avec celles qui les ont précédées. Cela fonctionne comme un diapason permettant d'accorder notre instrument à la vibration la plus juste et de jouer notre propre symphonie du chemin vers le soi.

4 - Recevoir, explorer et pratiquer les mantras – jumon en japonais – et les symboles. Ces derniers prennent la forme de kanji.

5 - Pratiquer sur soi d'abord – à partir des préceptes, avec les techniques de méditation, l’autotraitement par l'apposition des mains, l'utilisation des mantras et des symboles –, puis sur les autres, lorsque nous y sommes prêts.

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte