Troubles du sommeil

5 méthodes auxquelles vous n'auriez pas songé pour trouver le sommeil

Publié le 16 août 2019
Kim Jones est une journaliste indépendante "lifestyle" spécialisée en santé et bien-être. Ses chroniques sur le sommeil font partie des plus lues de sa rubrique santé du Daily Mirror.
Votre chambre respire le chaos ? Éliminer le désordre et appliquer le principe suédois du lagom pourrait être la clé pour mieux fermer l’œil
Votre chambre respire le chaos ? Éliminer le désordre et appliquer le principe suédois du lagom pourrait être la clé pour mieux fermer l’œil
© Kinga Cichewicz / Unsplash

Eviter la caféine, dîner léger, ne pas faire de sport avant de dormir... Nous avons tous entendu ces conseils qui n'ont jamais résolu nos troubles du sommeil. Et si le problème venait d'ailleurs ? Voici 5 astuces originales pour tomber dans les bras de Morphée.

Si le sommeil prend certains chanceux dès que leur tête touche l'oreiller, pour d'autres, se mettre au lit, puis lutter pendant des heures pour s'endormir peut devenir un véritable cauchemar. 

1. Votre lit est-il assez grand ?

Pour une bonne nuit de sommeil, la taille est importante, surtout si vous dormez avec quelqu’un. En moyenne, une personne bouge entre 60 et 70 fois par nuit. Par conséquent, dans un petit lit, vous risquez d’être dérangé si vous avez à vos côtés une personne agitée.

Gardez à l’esprit que la taille standard d’un lit pour deux personnes fait 140 cm de large, ce qui donne à chacun moins d’espace qu’un lit simple, dont la largeur est de 90 cm. Il vaut mieux opter pour un lit le plus grand possible en fonction de vos moyens et de la taille de votre chambre. Le Sleep Council suggère d’effectuer les tests suivants avec la personne qui partage votre lit : allongez-vous côte à côte, les mains derrière la tête et les coudes vers l’extérieur. Si vous coudes se touchent, c’est que votre lit n’est pas assez large.

>> A lire sur FemininBio Dormez mieux grâce à la sophrologie

Votre lit doit également être 10 à 15 cm plus long que la taille de la personne la plus grande qui l’occupe. Un lit double standard fait 200 cm de long. Si vous êtes grand, choisissez-en un sans pied de lit afin d’éviter de vous sentir à l’étroit et de vous retrouver avec des orteils retroussés ! Si vous êtes vraiment grand, recherchez alors des fabricants à même de vous proposer des lits d’une taille hors normes. Cela existe, mais ce genre de lit a un prix.

Et voici une donnée amusante : en fait, dans la nuit, vous grandissez, car les disques de votre colonne vertébrale se décompriment en position allongée ! Vous prenez alors 1 ou 2 cm !

2. Dormir à la Scandinave

Êtes-vous toujours perdant et vous retrouvez-vous systématiquement congelé au jeu de la lutte pour la couette, à moins que ce soit vous qui vous enrouliez dans les draps pour rester bien au chaud, tandis que votre moitié râle en essayant de récupérer sa part ?

Quelle que soit la situation, la solution pourrait être de dormir comme les Scandinaves : avec deux couettes.

Chacun la sienne. C’est parfaitement logique, en ce sens que, non seulement vous restez couvert et au chaud – et êtes moins susceptible de vous réveiller en pleine nuit parce que vous avez froid –, mais vous pouvez également choisir une couette plus chaude ou plus légère que celle de votre conjoint. Simple comme solution, certes, mais elle pourrait s’avérer essentielle pour bénéficier d’une nuit de sommeil sans être dérangé. Si vous craignez que la présence de deux couettes sur le lit fasse désordre pendant la journée, il suffit de mettre une couverture dessus ou de les ranger. Impeccable !

>> A lire sur FemininBio Comment bien dormir en couple ?

Sinon, vous pouvez acheter une couette plus large que le strict nécessaire. Si vous dormez dans un lit double standard, achetez une couette pour lit king size. Ainsi, aucun de vous deux ne se retrouvera découvert en plein milieu de la nuit suite à une bataille de couette.

3. Créez une chambre biophilique

La biophilie, qui se sert d’aspects de la nature et de l’univers naturel, est une tendance à la mode aussi bien dans l’architecture que dans la décoration intérieure. Des experts de la santé se sont rendu compte à quel point notre bien-être mental et physique pouvait tirer parti de notre connexion à la nature et que le fait d’être enfermé toute la journée dans des espaces artificiels, tels que les bureaux et les centres commerciaux, épuisent notre capital énergie et contribue même à ce que nous tombions malades.

La conception biophilique peut facilement être associée à votre chambre afin de redynamiser votre bien-être et votre sommeil. Commencez par les bases et débarrassez-vous si possible des meubles aux matériaux fabriqués par l’homme  : optez plutôt pour du bois. Une étude publiée en 2017 dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health a révélé que toucher du bois permet de diminuer la fréquence cardiaque et l’activité du système nerveux sympathique – autant de signes de détente.

Accrochez au mur des images de la nature. Une autre recherche nous a permis d’apprendre que le simple fait de regarder des photos d’espaces verts, comme un bois, une pelouse, un parc et un champ contribue à désactiver la réaction de stress de notre organisme. Et mettez certaines plantes d’intérieur dans votre chambre afin de purifier l’air et ainsi de mieux dormir. Il est ressorti de la Clean Air Study, réalisée par la NASA et destinée à trouver le meilleur moyen de purifier l’air dans les stations spatiales, que des plantes telles que le spathiphyllum et le chrysanthème, excellent dans l’art d’éliminer les toxines ménagères courantes présentes dans l’air, comme le benzène et le formaldéhyde (que l’on trouve dans les tissus synthétiques et la peinture).

4. Prônez le lagom

Est-ce que votre chambre respire le calme ou le chaos ? Éliminer le désordre de l’endroit particulièrement bordélique où vous dormez et appliquer le principe suédois du lagom pourrait être la clé pour mieux fermer l’œil. Les espaces de vie suédois émettent sérénité et ordre et non chaos et confusion grâce au mode de vie lagom, que l’on peut traduire par "optimal" – ni trop, ni trop peu. Bien qu’accueillants, leurs espaces de vie ne sont jamais surchargés de biens ou de décorations inutiles. Ainsi, les chambres suédoises paraissent spacieuses, aérées, fraîches et zen, véritables invitations à la détente qui permettent d’évacuer les tensions de la journée.

>> A lire sur FemininBio Lagom : 5 astuces pour vivre l'art de la simplicité à la Suédoise

Vous aussi pouvez donc faire de votre chambre un environnement lagom en optant pour un décor simple. Choisissez une palette de couleurs neutres qui rappelle les matières organiques – essayez les gris clairs, les beiges et les blancs pour créer une impression d’espace naturel, puis réchauffez le tout avec des couvertures, des coussins et une literie douillets dans les mêmes teintes. Et veillez à ce que la décoration demeure minimaliste. Appliquez les principes du lagom la prochaine fois que vous irez faire les magasins – est-ce que j’ai vraiment besoin d’acheter cet objet  ? Ne risque-t-il pas d’occuper inutilement l’espace ?

5. Ne vous servez pas de votre téléphone comme d’un réveil

Si votre téléphone est la dernière chose que vous regardez avant d’éteindre et la première que vous scrutez le matin, cela peut vous faire prendre de mauvaises habitudes. Lorsque vous réglez le réveil de votre téléphone le soir, par exemple, est-ce que vous en profitez souvent pour consulter vos e-mails ou aller sur les réseaux sociaux  ? Une heure plus tard, vous arrive-t-il de finir par être assailli par des soucis professionnels ou excité par une avalanche de sms ? Sans compter que toute cette lumière bleue qui perturbe votre horloge biologique fait que vous vous retrouvez de nouveau complètement éveillé. 

>> A lire sur FemininBio Pourquoi il ne faut pas dormir avec son téléphone

Servez-vous d’un vrai réveil ou utilisez celui qui est sur votre radio en veillant à ce que la sonnerie soit douce car, si elle est forte, cela risque de vous réveiller en sursaut. Laissez votre téléphone en dehors de la chambre ou faites du moins en sorte qu’il ne soit pas à portée de main. Et contrôler ses e-mails ou aller sur les réseaux sociaux n’est pas le moyen le plus relaxant de démarrer la journée – ce n’est pas ce que vous faites le matin après avoir éteint la sonnerie de votre téléphone  ? Répondez en toute franchise.

Cet extrait est tiré du livre "Dormir, je le veux !" de Kim Jones et Sarah Brewer, paru aux éditions Larousse.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Bien dormir
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte