Santé

Quelques conseils en cas de candidose

Publié le 7 mai 2018 - Mis à jour le 17 mai 2018
1/10
© DR

1 Millet Germé bio-actif, Biogermé

Par germination, ce millet doré complet et bio est une source d’enzymes actives qui stimulent le système digestif et aident l’organisme à absorber minéraux, vitamines, glucides et acides aminés. L’apport en enzymes facilite les mouvements intestinaux et enrichit la flore intestinale en «bonnes » bactéries, tout en évitant la prolifération des agents pathogènes. De plus, le millet est riche en fibres solubles, acide folique et protéines et a un pH alcalin. Ne pas chauffer pour préserver la qualité des enzymes !

19€90 les 500 gr, disponible chez Force Ultra Nature

2 Candidapur, Nutrixeal

Ce complexe performant associe l’acide caprylique destructeur des parois cellulaires des levures, l’extrait de feuilles d'olivier hautement concentré aux vertus anti-infectieuses et anti-fongiques, l'extrait de graines de pamplemousse en poudre et le lapacho, antifongique et antiparasitaire reconnu.

De fabrication française, il n’utilise aucune huile essentielle ni caprylate de magnésium, pour une excellente tolérance digestive. Non irradié, il est garanti sans levure, gluten, dérivé laitier, maïs, soja, colorant ni conservateur.

29€90, disponible chez Nutrixeal.

© DR

3 Huile essentielle bio d'ail, Terraia

Si l’ail est reconnu comme un excellent antifongique, son huile essentielle est parfaite pour les cas d’infections type candida. De par sa forte action, elle est à prendre  en respectant les conseils d’usage - par voie orale impérativement sur support neutre ou diluée dans du miel, en suivant bien les indications de votre thérapeute. Voilà un puissant remède à manier avec précaution.

5€95 les 5ml, disponible chez Onatera

© DR

4 Extrait de pépins de pamplemousse, Citrobiotic

Grâce à sa forte concentration en bioflavonoïdes, l’extrait de pépins de pamplemousse est connu et reconnu pour son action antifongique et destructrice des germes pathogènes. Considéré comme un antibiotique naturel, l’EPP assainit le tube digestif et protège les muqueuses de manière progressive, sans risque de provoquer de réactions violentes. Certifié biologique et 100% naturel, cet EPP se dilue dans l’eau en suivant la posologie indiquée.

11€90 les 50 ml, disponible chez Onatera

© DR

5 Spiruline en paillettes artisanale, Crubio

Cette spiruline en paillettes, bio et artisanale, a été séchée à très basse température dans un séchoir solaire. Avec plus de 70% de protéines végétales, des vitamines et minéraux et une action nutritive élevée, la spiruline est la championne des micro-algues. Grâce à la phycocyanine, son pigment bleu, elle joue un rôle anti-inflammatoire et protecteur des cellules de la muqueuse intestinale. Et en plus, elle renforce le système immunitaire, détoxifie et protège le foie. Une précieuse alliée.

14€90 les 100 gr, disponible chez Force Ultra Nature

© DR

6 Lactibiane Candisis, Pileje

Ce probiotique est composé de la souche microbiotique Lactobacillus helveticus candisis LA 401 concentrée à 5 ou 10 milliards par gélule, qui a été reconnue comme ayant une action spécifique sur le candida au niveau digestif et vaginal. Lactibiane CND 10 M est à prendre en période de crise, à raison de 2 gélules par jour, sur 14 jours.  Lactibiane CND 5 M est recommandé pour lutter contre les récidives en cas d’infections régulières, à raison d’une gélule par jour sur 40 jours.

13€90 et 21€90, disponibles sur Pilej et en pharmacie

© DR

7 Lithothamne en poudre, MGD

Cette algue marine riche en calcium et en sels minéraux basiques a un fort potentiel alcalin, permettant de rééquilibre la balance acido-basique de l’organisme. Très utile en cas d’acidité excessive de l’estomac, elle agit comme un tampon absorbant l’excès d’acidité. On la consomme à raison d’une demi-cuillère à café par jour, avant ou entre les repas.

6€90 le pot de 250 gr, disponible sur Onatera

© DR

8 Jus d'herbe d'orge, Crubio

Source de chlorophylle, le jus d’herbe d’orge est réputé pour son action alcanisante. Il contient en effet près de 70 minéraux et oligo-éléments qui neutralisent les matières acides et aident à rééquilibrer la balance acido-basique de l’organisme. Ce jus d’herbe, certifié biologique, a été déshydraté à froid pour conserver tous les nutriments. Il renferme également du sodium organique qui facilite la digestion en stimulant la production d'acide chlorhydrique par l'estomac.

7€50 les 100gr, disponible chez Force Ultra Nature

© DR

9 Programme Dysbiose intestinale, Salvia Nutrition

A base de capsules d’huiles essentielles certifiées bio, ce protocole suit 3 étapes. Le 1er mois on purifie l’intestin avec une synergie d’HE aux vertus assainissantes et désinfectantes éliminant les agents pathogènes. Le 2ème mois on équilibre l’écosystème digestif et la flore intestinale à l’aide d’HE spécifiques. Le 3ème mois on renforce les bonnes bactéries et on apaise les muqueuse avec des probiotiques et de l’aloe vera. Complet et efficace.

72€90 les 3 produits, disponibles sur Salvia Nutrition et en magasins bio

© DR

10 Equilibre Candida, Biophénix

Le but de ce protocole bio et végétarien, sans additif, est de faire régresser le candida sans qu’il ne s’adapte aux molécules antifongiques différentes. On alterne la prise de 3 produits tous les 10 jours, sur une durée de 2 mois. Candida 1 comprend des huiles essentielles réputées pour leur activité antifongique tout en préservant les bonnes bactéries. Candida 2 associe l’extrait de pépins de pamplemousse à l’ail et l’échinacée pour cibler les agents pathogènes et stimuler le système immunitaire. Candida 3 potentialise l’action antifongique tout en apaisant et cicatrisant la muqueuse intestinale.

39€, disponible chez Biophénix

La candidose est un déséquilibre du système digestif. Décryptage de ce symptôme pour vous et des clés pour réagir.

La candidose, c’est quoi ?
Le candida est une levure saprophyte qui vit sur les muqueuses. Tout le monde en abrite; il est essentiel à l’organisme  car il aide à dégrader les aliments mal digérés et vit en symbiose avec la flore. Il devient pathogène lorsque de levure il se développe en moisissure mycélienne. Lorsqu’il prolifère, il peut pénétrer la muqueuse voire coloniser les vaisseaux sanguins et lymphatiques sous sa forme la plus sévère. On parle alors de candidose, puis de candidose chronique.

Pourquoi s’installe-t-elle ?
Ce champignon opportuniste profite d’un terrain affaibli pour se développer : PH acide, prise d’antibiotiques répétée ou continuelle, alimentation inadéquate, mauvaise digestion, stress continuel, baisse d’immunité… Toutes ces contingences externes et internes perturbent la flore intestinale, permettant aux agents pathogènes de proliférer et de prendre le dessus sur les bonnes bactéries. Il  ne s’agit donc pas de tuer le candida, car il a son rôle à jouer dans l’organisme, mais de le garder à sa juste place et sous une forme inoffensive.

L’importance d’être bien diagnostiquée et bien suivie
La candidose n’est pas à prendre à la légère, son traitement est long et global. Devant la multiplicité des approches, cet article ne vise pas l’exhaustivité et n’entend pas se substituer à un quelconque diagnostic médical. Si vous pensez en être affectée, ne vous engagez pas dans un traitement sans avoir de diagnostic sûr. Il est conseillé de toujours être accompagné d’un thérapeute ou d’un spécialiste, lui seul saura vous établir un véritable diagnostic et un traitement adapté.

Quels sont les symptômes lorsque le champignon prolifère ?
Il y en a une multitude ! D’abord digestifs (douleurs, ballonnements, gaz, constipation, diarrhées, intolérances à certains aliments), mais aussi nerveux (anxiété, irritabilité, troubles de l'humeur, dépression), génitaux (cystite et démangeaisons, cycles irréguliers, libido en berne), buccaux (langue blanche et sèche, muguet). Peuvent survenir des épisodes de  compulsions sucrées, une intense fatigue, des pertes de mémoire ou des difficultés de concentration. Les symptômes varient en fonction de la sensibilité de chacun.

Comment détecter une candidose ?
Il existe une variété de tests. Comme les symptômes évoluent et ne sont pas les mêmes pour chaque individu, il est intéressant de croiser les modes de détection. Le test de la langue blanche et celui de la salive constituent une première approche basique, simple à pratiquer chez soi. Les analyses médicales plus poussées (analyse de selles, test urinaire) confirment le diagnostic. Il existe également des questionnaires pour déceler si votre histoire clinique et vos symptômes peuvent induire la présence d’une candidose. Faites confiance en votre thérapeute !

Un traitement global
Quel qu’il soit, le traitement doit être multidimensionnel, incluant une réforme alimentaire, une nouvelle hygiène de vie et des suppléments adaptés. Ce serait en effet un non-sens de prendre des antifongiques sans en parallèle soutenir le foie, protéger l’intestin, ensemencer la flore intestinale et aider la digestion. En fonction de l’ancienneté de la candidose (plus de 30 ans chez certains) elle sera plus ou moins longue et facile à éradiquer. D’autant qu’elle a une grande capacité d’adaptation, lui permettant de se rendre résistante à un traitement en quelques jours.

Une indispensable réforme alimentaire
Le candida se nourrit de sucre pour se développer. Une alimentation sans sucre est donc la base de la réussite de tout traitement, dès le début du protocole et de façon moins stricte sur le long terme. Il existe différentes approches, des plus radicales (aucun fruit, féculent, amidon…) aux plus souples.

Votre praticien a un rôle essentiel, il vous donnera un régime sur-mesure adapté à votre corps, vos besoins, vos symptômes et le temps que vous voulez prendre pour aller mieux. Attention aux régimes trop stricts qui génèrent souvent un manque d'observance.

Gérer son stress
On l’a dit, le candida profite d’un terrain affaibli pour se démultiplier. Le stress apparaît comme un facteur prépondérant permettant au champignon de se démultiplier. Il perturbe la flore intestinale, abaisse l’immunité et génère des comportements alimentaires compulsifs. Adopter une hygiène de vie antistress (relaxation, méditation, yoga, respiration…) paraît une excellente option en traitement de fond.

Soutenir le foie
En phase active d’expansion, le candida secrète des toxines qui sont libérées dans le sang et filtrées par le foie. Lorsqu’il est combattu et qu’il régresse, cela déclenche également des toxines – phénomène que l’on appelle syndrome d'Herxheimer. D’où l’importance soutenir et drainer le foie dès le début du traitement, pour favoriser le processus de détoxification. Il existe de nombreux extraits naturels hépato-protecteurs et hépato-draineurs : desmodium, radis noir, chardon-marie, artichaut curcuma…. On trouve également en bio des complexes spécifiquement ciblés sur le foie. 

Faire le plein régulier d’enzymes digestives
En temps normal, nos organes digestifs sécrètent des enzymes qui aident à digérer et empêchent la prolifération des champignons et candidas : acide chlorhydrique, bile, enzymes pancréatiques. Il arrive souvent que la digestion soit altérée par un déficit en enzymes digestives. Il est alors intéressant, pendant la durée du traitement, de se supplémenter pour booster le travail de digestion, d’assimilation et d’absorption des nutriments. De tels complexes se trouvent facilement en bio.

Millet Germé bio-actif, Biogermé
Par germination, ce millet doré complet et bio est une source d’enzymes actives qui stimulent le système digestif et aident l’organisme à absorber minéraux, vitamines, glucides et acides aminés. L’apport en enzymes facilite les mouvements intestinaux et enrichit la flore intestinale en «bonnes » bactéries, tout en évitant la prolifération des agents pathogènes. De plus, le millet est riche en fibres solubles, acide folique et protéines et a un pH alcalin. Ne pas chauffer pour préserver la qualité des enzymes !

19€90 les 500 gr, disponible chez Force Ultra Nature

Suivre un traitement antifongique
L’élimination du champignon qu'est devenu le candida reste la base du traitement. De nombreux actifs naturels aux vertus antifongiques sont disponibles en bio, on ne peut les citer tous. Parmi eux, l’ail et l’origan font office de champions. L’acide caprylique, issu de la noix de coco, est un excellent atout. L’extrait de pépins de pamplemousse, la curcumine, la berberine et le lapacho ont également prouvé leurs effets. Votre thérapeute saura vous conseiller et vous proposer des associations gagnantes.

Candidapur, Nutrixeal,
Ce complexe performant associe l’acide caprylique destructeur des parois cellulaires des levures, l’extrait de feuilles d'olivier hautement concentré aux vertus anti-infectieuses et anti-fongiques, l'extrait de graines de pamplemousse en poudre et le lapacho, antifongique et antiparasitaire reconnu. De fabrication française, il n’utilise aucune huile essentielle ni caprylate de magnésium, pour une excellente tolérance digestive. Non irradié, il est garanti sans levure, gluten, dérivé laitier, maïs, soja, colorant ni conservateur.

29€90, disponible chez Nutrixeal

Huile essentielle bio d'ail, Terraïa
Si l’ail est reconnu comme un excellent antifongique, son huile essentielle est parfaite pour les cas d’infections type candida. De par sa forte action, elle est à prendre  en respectant les conseils d’usage - par voie orale impérativement sur support neutre ou diluée dans du miel, en suivant bien les indications de votre thérapeute. Voilà un puissant remède à manier avec précaution.

5€95 les 5ml, disponible chez Onatera

Extrait de pépins de pamplemousse, Citrobiotic
Grâce à sa forte concentration en bioflavonoïdes, l’extrait de pépins de pamplemousse est connu et reconnu pour son action antifongique et destructrice des germes pathogènes. Considéré comme un antibiotique naturel, l’EPP assainit le tube digestif et protège les muqueuses de manière progressive, sans risque de provoquer de réactions violentes. Certifié biologique et 100% naturel, cet EPP se dilue dans l’eau en suivant la posologie indiquée.

11€90 les 50 ml, disponible chez Onatera

Réparer et restaurer la muqueuse intestinale
La candidose abime les parois de la muqueuse intestinale. Dès le début du traitement, il est important de réparer les lésions déjà créées et de restaurer les muqueuses. La L-Glutamine, la chlorophylle et l’aloe vera jouent un excellent rôle en ce domaine. Les micro-algues comme la spiruline, la klamath  et la chlorelle sont également des incontournables.
   
Spiruline en paillettes artisanale, Crubio
Cette spiruline en paillettes, bio et artisanale, a été séchée à très basse température dans un séchoir solaire. Avec plus de 70% de protéines végétales, des vitamines et minéraux et une action nutritive élevée, la spiruline est la championne des micro-algues. Grâce à la phycocyanine, son pigment bleu, elle joue un rôle anti-inflammatoire et protecteur des cellules de la muqueuse intestinale. Et en plus, elle renforce le système immunitaire, détoxifie et protège le foie. Une précieuse alliée.

14€90 les 100 gr, disponible chez Force Ultra Nature

Soutenir la flore intestinale
La candidose déséquilibre la flore intestinale. Pour rééquilibrer la balance entre les bonnes bactéries et les agents pathogènes, il convient de réensemencer le tractus intestinal à l’aide d’une supplémentation en probiotiques. Certaines souches de probiotiques ont une action spécifique sur les variétés de candida.

Lactibiane Candisis, Pileje
Ce probiotique est composé de la souche microbiotique Lactobacillus helveticus candisis LA 401 concentrée à 5 ou 10 milliards par gélule, qui a été reconnue comme ayant une action spécifique sur le candida au niveau digestif et vaginal. Lactibiane CND 10 M est à prendre en période de crise, à raison de 2 gélules par jour, sur 14 jours.  Lactibiane CND 5 M est recommandé pour lutter contre les récidives en cas d’infections régulières, à raison d’une gélule par jour sur 40 jours.

13€90 et 21€90, disponibles sur Pileje et en pharmacie

Assurer un équilibre acido-basique
Le candida prolifère dans un environnement acide, or notre alimentation moderne et parfois déséquilibrée acidifie bien souvent notre organisme. En complément d’une alimentation plus basifiante, on peut utilement se supplémenter en actifs naturels qui rééquilibrent la balance acido-basique. Les micro-algues jouent là encore un grand rôle, tout comme le lithothamne. Il existe également des sels alcanisants spécifiques. Source de chlorophylle, le jus d’herbe d’orge est également un grand classique.

Lithothamne en poudre, MGD
Cette algue marine riche en calcium et en sels minéraux basiques a un fort potentiel alcalin, permettant de rééquilibre la balance acido-basique de l’organisme. Très utile en cas d’acidité excessive de l’estomac, elle agit comme un tampon absorbant l’excès d’acidité. On la consomme à raison d’une demi-cuillère à café par jour, avant ou entre les repas.

6€90 le pot de 250 gr, disponible sur Onatera

Jus d'herbe d'orge, Crubio
Source de chlorophylle, le jus d’herbe d’orge est réputé pour son action alcanisante. Il contient en effet près de 70 minéraux et oligo-éléments qui neutralisent les matières acides et aident à rééquilibrer la balance acido-basique de l’organisme. Ce jus d’herbe, certifié biologique, a été déshydraté à froid pour conserver tous les nutriments. Il renferme également du sodium organique qui facilite la digestion en stimulant la production d'acide chlorhydrique par l'estomac.

7€50 les 100gr, disponible chez Force Ultra Nature

Pour une prise en charge complète
Certains laboratoires proposent des programmes "all-in-one", avec des actifs naturels certifiés biologiques, qui traitent la prolifération de la candidose tout en agissant sur tout ou partie des phases précédemment mentionnées. A base de champignon, d’huile essentielle ou de plantes, tout traitement suit un protocole bien défini, avec un ou plusieurs produits à prendre de façon concomitante ou successive.

Programme Dysbiose intestinale, Salvia Nutrition
A base de capsules d’huiles essentielles certifiées bio, ce protocole suit 3 étapes. Le 1er mois on purifie l’intestin avec une synergie d’HE aux vertus assainissantes et désinfectantes éliminant les agents pathogènes. Le 2ème mois on équilibre l’écosystème digestif et la flore intestinale à l’aide d’HE spécifiques. Le 3ème mois on renforce les bonnes bactéries et on apaise les muqueuse avec des probiotiques et de l’aloe vera. Complet et efficace.

72€90 les 3 produits, disponibles sur Savia Nutrition et en magasins bio

Equilibre Candida, Biophénix
Le but de ce protocole bio et végétarien, sans additif, est de faire régresser le candida sans qu’il ne s’adapte aux molécules antifongiques différentes. On alterne la prise de 3 produits tous les 10 jours, sur une durée de 2 mois. Candida 1 comprend des huiles essentielles réputées pour leur activité antifongique tout en préservant les bonnes bactéries. Candida 2 associe l’extrait de pépins de pamplemousse à l’ail et l’échinacée pour cibler les agents pathogènes et stimuler le système immunitaire. Candida 3 potentialise l’action antifongique tout en apaisant et cicatrisant la muqueuse intestinale.

39€, disponible chez Biophénix

Notre contributrice :
Toutes les chroniques de Léa sont sur sa page Facebook et son compte Twitter

Articles du thème En pleine forme
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte