Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Endométriose

"Vivre avec l’endométriose sans symptôme, c'est accessible à chaque femme", Bertille Flory, coach bien-être

Bertille Flory
Rédaction
Par Rédaction
le 15 septembre 2021

Du 3 au 8 octobre 2021, le Sommet de l’Endométriose propose 18 conférences accessibles gratuitement pour retrouver le bien-être naturellement avec l'endométriose et reprendre le pouvoir sur son corps et ses choix avec la maladie. Un événement fondé et conçu par Bertille Flory, elle-même atteinte d’endométriose et coach santé et bien-être spécialisée sur la maladie.


Partenaire

Au programme de ce tout premier Sommet de l’Endométriose : 18 interviews-conférences qui donneront la parole à des médecins, sages-femmes, diététiciens, kinésithérapeutes, naturopathes, ostéopathes et beaucoup d’autres thérapeutes pour leur permettre de partager leurs connaissances et leurs outils pour aider les femmes à retrouver le bien-être naturellement avec la maladie, toujours en complément d’un suivi médical, qui est rappelons-le indispensable.

Ce Sommet de l’Endométriose a pour objectif de délivrer des informations utiles et claires aux femmes atteintes d’endométriose qui désirent retrouver un quotidien serein avec la maladie. C'est l'objectif souhaité par Bertille Flory, initiatrice de l'événement.

FemininBio : Bertille, vous êtes coach bien-être spécialisée dans l'endométriose. Quel est votre rôle auprès des femmes atteintes de cette maladie ?

Bertille Flory : le coaching santé et bien-être prend de plus en plus de place dans le parcours de soin des personnes atteintes d'endométriose et plus généralement des personnes atteintes de maladie chronique.

Ainsi, à l’hôpital comme dans les maisons de santé se développent des parcours d’éducation thérapeutique pour aider les patient-e-s à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

Exercé en libéral, le coaching santé et bien-être aide de la même manière les femmes atteintes d’endométriose à prendre en main leur santé et à devenir véritablement des actrices de leur bien-être au quotidien. On est dans une vraie dynamique d'empowerment des femmes par rapport à leur santé et c’est, à mon sens, un vrai sujet de société aujourd’hui.

Cela me tient vraiment à cœur d’accompagner les femmes dans cette démarche et de leur redonner confiance en elles et en leur corps ainsi que leur donner des outils très concrets à mettre en œuvre au quotidien pour retrouver un vrai mieux-être avec la maladie.

Quand je coache une femme, nous travaillons ensemble sur du moyen/long terme pour être dans une vraie dynamique d’accompagnement au changement, que ces changements soient durables et surtout qu’ils transforment la vie de la femme qui les met en œuvre. Car avec de petites actions au quotidien que ce soit dans le domaine de l’alimentation, du stress, du sommeil, du sport ou des émotions, il est réellement possible de voir son quotidien transformé et de dire adieu à la douleur et aux autres symptômes.

Dans le cadre de votre coaching Endholistic, vous proposez différents programmes permettant d'accompagner les femmes dont un "vaincre son endométriose". Comment peut-on "vaincre" son endométriose ?

L’idée de l’accompagnement «Vaincre l’endométriose» est de permettre aux femmes de prendre le dessus sur la maladie au quotidien.

Pendant des années, l’endométriose gouverne la vie des femmes qui en sont atteintes. En effet, le délai moyen de diagnostic est de 7 ans. Sept longues années durant lesquelles les femmes souffrent durant les règles voire tout au long de leur cycle, et même pour certaines de manière quotidienne.

Et la douleur, et les autres symptômes parce qu’il faut rappeler que l’endométriose c’est aussi de la fatigue, des troubles digestifs, des troubles urinaires, des dyspareunies, de l’infertilité, et j’en passe, deviennent quelque chose de normal. Petit à petit, les femmes apprennent malheureusement à vivre avec ces symptômes et les voient comme une sorte de fatalité.

Aujourd’hui, les femmes sont victimes de cette maladie mal diagnostiquée que beaucoup considèrent encore comme de simples douleurs de règles…

Mais une fois le diagnostic posé, il existe une multitude de solutions pour en finir avec la douleur et les autres symptômes et retrouver la sérénité au quotidien : qu’elles soient allopathiques et/ou naturelles, plein de possibilités existent pour ne plus laisser la maladie gouverner notre vie.

Et surtout chaque femme possède le pouvoir en elle de recouvrer le bien-être : se faire aider oui mais en étant actrice et en posant des choix, c’est pour moi fondamental dans ce parcours. Vivre avec l’endométriose sans symptôme c’est accessible à chaque femme qui se met en chemin pour reprendre sa santé en main.

Vous êtes vous-même atteinte d'endométriose, comment êtes-vous parvenue à vivre avec malgré tout ce que la maladie implique ?

Aujourd’hui, et après 18 ans de souffrance, je vis en effet sans aucun symptôme – ni douleur, ni problème digestif, ni dyspareunie – et ce de manière complètement naturelle. J’ai également surmonté l’infertilité car j’ai déjà deux petits garçons et je suis actuellement enceinte de mon troisième enfant.

Lors de mon diagnostic fortuit en 2016 (par coelioscopie pour retirer ma trompe qui avait éclaté en raison d’une grossesse extra-utérine), les médecins m’avaient proposé la chirurgie pour retirer les lésions ou la prise de la pilule en continu. Je ne pouvais me résoudre ni à la première solution ayant trop peur des potentiels risques associés ni à la seconde qui n’aurait pas permis les essais bébé.

J’étais complètement perdue puisque je refusais les solutions offertes par la médecine allopathique qui à l’époque était à peu près la seule chose que je connaissais en matière de santé.

Etant de nature très curieuse et surtout très active quand je suis inquiète, je me suis énormément renseignée par moi-même au travers de livres, de conférences, sur les réseaux sociaux pour découvrir qu’une approche complémentaire était possible et qu’elle apportait chez énormément de femmes de très bons résultats notamment en termes de bien-être.

Des milliers d’heures pour me documenter et comprendre le fonctionnement de la maladie ainsi que la recherche, les praticiens et thérapeutes spécialisés m’ont permis de construire mon propre protocole de santé avec l’endométriose. Alimentation anti-endométriose, mouvements adaptés, suppression des perturbateurs endocriniens, réduction du stress, travail sur mes émotions et mes représentations : je crois que j’ai fait évoluer tous les pans de ma vie quotidienne pour en être là où j’en suis aujourd’hui !

A mon sens, il est difficile, mais aussi très long, de naviguer seule parmi toutes ces possibilités. Et bien souvent nous n’avons pas ce temps parce que la douleur abîme notre quotidien familial, social et professionnel ou que le temps nous est compté en termes de fertilité. Et c’est la raison d’être de mon activité de coaching : accompagner les femmes parmi la jungle d’informations que l’on peut trouver sur l’endométriose et les aider à s’orienter et à gagner du temps.

Quelle thérapie alternative recommandez-vous le plus souvent aux femmes atteintes d'endométriose ?

Je préfère parler de solutions complémentaires que de solutions alternatives car pour moi l’avenir des traitements de l’endométriose repose sur la médecine intégrative. La médecine intégrative c’est la combinaison du meilleur de la médecine allopathique et des thérapies complémentaires.

Parmi toutes les options qui existent, je suggère aux femmes que j’accompagne de s’orienter vers ce qui leur semble le plus facile pour elles à mettre en œuvre au départ et surtout de fonctionner à l’intuition. Vivre avec l’endométriose c’est vivre avec une maladie chronique qui envahit et gâche le quotidien. L’idée est de se faire du bien avec ce qu’on choisit de mettre en place et non de se rajouter des contraintes supplémentaires…

Pour certaines, cela sera plus facile de commencer par l’alimentation – c’est personnellement ce que j’ai fait et cela m’a fait découvrir le pouvoir que j’avais sur mon corps, ma santé, mon bien-être – mais pour d’autres la gestion du stress et des émotions (hypnose, sophrologie) ou les thérapies mécaniques (kinésithérapie, ostéopathie) seront moins contraignantes.

Dans mes accompagnements, il n’y a pas de recette toute faite : chaque femme mais aussi chaque endométriose est différente. L’idée est vraiment de se centrer sur les besoins de chacune de manière individualisée et de comprendre où elle peut agir concrètement et ce qui fait sens pour elle.

Comment avez-vous eu l'idée de fonder le Sommet de l'Endométriose et pourquoi ?

Dans mon parcours, je me suis sentie assez seule et démunie face à la maladie. Après le diagnostic, je me suis trouvée livrée à moi-même face aux difficultés que je rencontrais dans ma situation. Se sentir seule, incomprise, perdue : c’est une situation que beaucoup de femmes atteintes d’endométriose connaissent.

Pour moi, l’organisation de ce Sommet est un moyen de dire aux femmes atteintes d’endométriose qu’elles ne sont pas toutes seules face à cette maladie. En rassemblant au même endroit toute l’expertise et les informations nécessaires, le Sommet leur permet de bénéficier du meilleur de la médecine allopathique et des thérapies complémentaires de manière accessible et de trouver facilement les informations qu’on ne leur a pas données jusqu’ici.

C’est aussi un outil de pédagogie sur la maladie et sa prise en charge parce qu’on entend encore bien trop souvent des idées reçues sur l’endométriose : c’est normal d’avoir mal, tu devras faire avec la douleur de manière chronique, etc.

Et enfin, ce Sommet se veut être un signe d’espoir pour toutes celles qui vivent cette maladie comme une fatalité car un certain nombre des intervenantes qui y prennent la parole ont elles-mêmes vécues ce parcours difficile et vivent aujourd’hui un quotidien serein. Oui il est possible de retrouver un vrai bien-être avec l’endométriose et ce, de manière naturelle.

Retrouvez Bertille Flory au Sommet de l'Endométriose et sur :

Infos pratiques

  • Le Sommet de l’Endométriose est un évènement gratuit et accessible à tous.
  • Chaque jour, du 3 au 8 octobre 2021, vous aurez accès gratuitement pendant 24 heures à trois conférences en ligne autour du thème de l’endométriose.
  • Ce Sommet de l’Endométriose a pour objectif de délivrer des informations utiles et claires aux femmes atteintes d’endométriose qui désirent retrouver un quotidien serein avec la maladie.

Découvrez le programme et les intervenants

Inscriptions : Sommet de l'Endométriose / Retrouver le bien-être naturellement (podia.com)

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire