Partenaire
Inspirer, Faire du bien

ASEF

Ces molécules qui pré-polluent nos enfants

femme enceinte voile
Les bébés sont-ils pré-pollués ?
coca bio Produits toxiques : comment les remplacer ?
Jennifer Maherou
Jennifer Maherou
le 07 octobre 2015
Les produits chimiques agiraient-ils in utero ? Voilà ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans l’actu santé-environnement.
Partenaire

 

Dans notre quotidien, nous sommes entourés de produits chimiques pouvant avoir des effets délétères sur la santé. Les plus sensibles sont les femmes enceintes et les enfants. Pourtant, ils ne sont pas épargnés ! Cette semaine, la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO) a lancé une alerte sur ces composés toxiques. D’après elle, aux Etats-Unis, une femme enceinte serait en moyenne contaminée par au moins 43 substances chimiques différentes. Ces substances sont en grande partie des perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des molécules qui, en interférant avec le système hormonal, induisent des effets délétères sur la reproduction chez les populations exposées mais aussi sur leurs descendants. Pour preuve, la qualité du sperme s’est dégradée depuis plusieurs années. Résultats : en France, 15% des couples consultent pour cause d’infertilité et les perturbateurs endocriniens contribuent beaucoup à ce phénomène.
Mais quelles sont ces substances ? Il y a des phtalates et du Bisphénol A dans les plastiques, des parabènes dans les cosmétiques, des pesticides dans les fruits et légumes non bio, etc. Il est impossible de toutes les éviter, tant elles sont omniprésentes dans notre vie. Mais on peut tout de même limiter notre exposition en suivant les conseils que vous donnent les médecins de l’ASEF dans leurs petits guides santé ! Téléchargez les guides ASEF

 

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire