Lyme

Après une piqûre de tique, les signes qui doivent alerter sur la Maladie de Lyme

Publié le 21 juillet 2019
Ingénieur de l’information géographique et forestière, Pierre Hecker est engagé, au sein de France Lyme et de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT), dans la lutte contre la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques.
"En présence de ces symptômes, consultez un médecin"
"En présence de ces symptômes, consultez un médecin"
© Éditions Larousse

Malgré toutes les précautions prises, vous ou votre enfant vous êtes fait piqué par une tique. Dans ce nouvel extrait de "La tactique de la tique", Pierre Hecker nous décrit les signes à surveiller pendant les semaines et mois qui suivent, pour ne pas passer à côté d'un éventuel diagnostic de Lyme.

Ce texte est extrait de l'ouvrage pratique "La tactique du tique", par Pierre Hecker, aux éditions Larousse

Lorsqu’on a été piqué par une tique, il est conseillé de surveiller la zone de la piqûre pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

A lire sur FemininBio : Tique et maladie de Lyme : 4 bons réflexes après chaque balade

De la tache rouge à l’érythème migrant

Si vous constatez une tache qui s’étend, sous forme de plaque rouge, il s’agit vraisemblablement d’un érythème migrant, l’un des symptômes caractéristiques de la maladie de Lyme. Il vous faut alors consulter un médecin au plus vite.

Une rougeur de petite taille au point de piqûre qui disparaît en quelques jours n’est vraisemblablement pas un érythème migrant. L’apparition de ce dernier en cas de contamination n’est pas systématique, mais ce symptôme doit vous alerter, même si vous ne vous souvenez pas avoir été piqué. La piqûre peut être passée inaperçue.

Les autres symptômes

D’autres signes doivent également attirer votre attention en cas de piqûre, car ils peuvent indiquer une contamination : symptômes grippaux, douleurs ou fatigue inhabituelles et a fortiori une paralysie faciale ou des symptômes articulaires ou neurologiques apparaissant peu de temps après une piqûre de tique. En présence de ces symptômes, ou en cas de doute, consultez un médecin, qui évaluera si un traitement doit être prescrit.

Le carnet médical

Il est également recommandé d’inscrire dans le carnet médical la date et la localisation corporelle de la piqûre. Prenez également une photo de la piqûre, notamment pour surveiller l’évolution. Il existe des autotests en vente libre pour déceler la maladie de Lyme, mais leur emploi n’est pas conseillé. Ils n’ont pas été validés officiellement.

A lire sur FemininBio : Maladie de Lyme : le Dr Béatrice Milbert lance l'alerte

L’application signalement tique

Par ailleurs, vous pouvez signaler une piqûre, via Internet ou grâce à l’application Signalement Tique sur smartphone, qui permet de collecter des données pour une meilleure connaissance des lieux et des périodes de piqûres. Il vous est également possible d’envoyer la tique à l’INRA, qui les collecte dans le cadre d’un projet de sciences participatives.

A lire sur FemininBio : témoignage de Laura Arnal atteinte de Lyme

Détruire la tique

Vous pouvez enfin détruire la tique en l’enveloppant dans une feuille de papier et en l’écrasant entre deux surfaces dures, ou en la brûlant si les conditions le permettent. 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte