Noël 2018

Noël en famille, se retrouver autrement

Publié le 14 novembre 2018
Journaliste, prof de yoga pour enfants, heureuse néo-Auvergnate, folle de balades zen, de grandes tablées et de soirées entre filles.
Passer un Noël en famille, bonheur ou galère ?
Passer un Noël en famille, bonheur ou galère ?
© Ben White/Unsplash.com

Lorsque la magie du 25 décembre se transforme en réunion familiale pesante, il est urgent de créer de nouvelles habitudes…

Les enfants ont grandi, la famille a évolué, endeuillée parfois, décousue par une séparation ou par des absences contraintes ou volontaires… Noël se présente alors pour certains comme un huis-clos pesant, susceptible de tourner au psychodrame individuel ou collectif à chaque instant. Sous bien des toits en tout cas, la réunion familiale de l’année met invariablement en évidence les comptes non réglés. Si l’on ne se résout pas à manquer cette fête, on l’appréhende parfois, car l’on sait que les mêmes scénarios s’y reproduisent chaque année, chacun restant dans son rôle.

La psychothérapeute et psychanalyste Nicole Prieur l’explique en substance dans son livre Petits règlements de comptes en famille : notre personnalité est faite d’une mosaïque d’identités que l’on doit gérer successivement. Or ces réunions de familles font vibrer simultanément plusieurs de ces identités : celle de fille, de belle-fille, de sœur, de compagne… Les frustrations et blessures dormantes se réveillent alors, créant des tensions intérieures susceptibles de ressurgir à tout moment lors de la veillée ou de la journée de Noël. Ce n’est pourtant pas la meilleure période pour régler ses comptes... L'heure serait plutôt à la prise de conscience de la nécessité d’un cheminement intérieur. En attendant que chacun ait fait son travail personnel, un simple changement de routine contribuera assurément à resserrer les liens et à redonner vie à la magie de Noël. 

A lire aussi : La Maïeusthésie pour apaiser ses blessures intérieures

Des cadeaux à partager

Si vous n’avez pas encore opté pour la hotte de Noël, vous passez sûrement de longues heures en décembre à réfléchir au cadeau idéal pour votre neveu ou votre beau-frère. Et si l’on faisait une croix sur ces échanges de cadeaux somme toute assez banals et onéreux, qui finiront trop souvent au placard ? Et si l’on s’offrait un cadeau à partager ? En constituant une cagnotte qui permettra à tous de se retrouver en janvier pour une pièce de théâtre, par exemple. Ou, mieux encore, pour une activité intergénérationnelle en pleine nature lors du week-end pascal… L’idée est en tout cas de proposer des occasions de partager des moments forts qui créent de nouveaux souvenirs.

A lire aussi : Nos enfants doivent-ils croire au Père Noël ? Les psys sont partagés...

Délocaliser Noël pour mieux se retrouver 

"On voyage pour changer non de lieu, mais d’idées", écrivait le philosophe Hippolyte Taine. Pour changer les habitudes, éviter que les mêmes scénarios ne se reproduisent invariablement autour de la table du salon familial, rien de tel que de changer d’air ! Délocaliser l’ensemble de la famille dans un autre espace, une autre région, permet de se défaire de ses habitudes conscientes ou inconscientes, et de recréer ou de renforcer les liens. Proposons alors de louer un gîte à la campagne ou une petite maison au bord de la mer… Le temps d’un week-end prolongé ou simplement d’une journée et d’une nuit, si la distance le permet, ces retrouvailles en terrain neutre promettent un bon bol d’air, forcément salutaire.

A lire aussi : 8 idées pour célébrer un Noël Slow ensemble

Accorder du temps aux autres

Noël est l’occasion ou jamais de prendre soin de l’autre. Que ce soit l’un des aînés de la famille, auprès duquel on peut enfin prendre le temps de se rendre pour un long moment, ou qu’il s’agisse d’inconnus dans le besoin auxquels on pourra apporter un peu de chaleur et de réconfort en offrant du temps et quelques présents, les opportunités de faire le bien autour de soi ne manquent pas. Pour Noël, on propose à tous les membres de la famille de s’engager dans une bonne action. Une belle opportunité de réchauffer le cœur de l’autre et de resserrer les liens. Et, pourquoi pas, d’instaurer une coutume solidaire en famille qui se transmettra aux nouvelles générations.

Je m'abonne au bimestriel FemininBio magazine en version papier, ou en version pdf à partir de 15€ par an

 

Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte