Voyage

Costa Rica: bienvenue au pays le plus écolo du monde

Publié le 20 janvier 2017
1/6
© Pixabay

1 Buenos Dias Costa Rica !

Posté entre le Mexique et la Colombie, le Costa Rica fait partie de ses pays dont on connaît bien le nom mais dont on ne sait finalement pas grand chose. Et c’est une grosse erreur ! Car le Costa Rica  est officiellement le pays le plus écolo de la planète, selon le Happy Planet Index. Il était déjà à la troisième place en 2014, derrière la Suède et la Norvège selon le Global Green Economy Index.

© Pixabay

2 Une biodiversité à couper le souffle

Ce petit pays d’Amérique du Sud abrite une biodiversité extraordinaire : on y compte plus d’un demi-million d’espèces végétales et animales. Ses paysages sont variés et nous laissent sans voix, que ce soit ses volcans, ses jolies plages de sable ou ses cascades. On irait bien y faire un tour.

© Pixabay

3 Un pays fort en écologie

Ce n’est pas pour rien que le Costa Rica a été élu pays le plus écolo du monde cette année : du 16 juin au 2 septembre 2016, le pays a fonctionné uniquement grâce aux énergies renouvelables. Cela signifie que les Costariciens n’ont pas utilisé de gaz, de charbon ou d’essence pendant 76 jours d’affilés. Grâce à son énergie hydraulique, solaire, géothermique et ses éoliennes, le Costa Rica vise pour 2021, une empreinte écologique neutre. En comparaison, l’Union Européenne espère consommer d’ici 2020, 20% d’énergie verte…

© Pixabay

4 Des habitants heureux et en bonne santé

En 2016, le Costa Rica s’est également vu attribuer la première place au classement Happy Planet Index et ce pour la troisième fois. Cet indicateur, également appelé l’indice de la planète heureuse, est remis aux pays dont les habitants estiment avoir « des vies longues, heureuses et soutenables ». Les pays d’Amérique latine arrivent en tête et le Costa Rica compte une espérance de vie plus élevée que celles des Américains du nord. Le bonheur ne dépend donc pas des énergies fossiles…

© Pixabay

5 L’eldorado du tourisme durable

Les volcans du Costa Rica sont également une grande ressource naturelle pour le pays. En particulier, le volcan Arenal et son parc national font de La Fortuna, située dans la province d’Alajuela, une destination de tourisme vert. C’est d’ailleurs la première destination à empreinte écologique neutre du monde ! Ses hôtels respectent l’environnement et compensent même leur empreinte carbone en plantant des arbres. Un voyage incontournable pour découvrir les splendeurs naturelles du pays…

© Pixabay

6 Et ça ne s’arrête pas là !

Le Costa Rica va toujours plus loin dans son engagement écologique : il va mettre en place un projet de reforestation sur l’ensemble de ses terres. Des paiements pour services environnementaux sont également de rigueur pour convaincre les propriétaires fonciers à respecter la planète, en rémunérant ceux-ci pour leur engagement. 

Que ce soit pour admirer les tortues de mer ou vous essayer au rafting, allez vous mettre au vert au Costa Rica !

Le Costa Rica est décidement le modèle à suivre : avec 98% d’énergie verte consommée cette année, il devient le pays le plus green du monde.

Posté entre le Mexique et la Colombie, le Costa Rica fait partie de ses pays dont on connaît bien le nom mais dont on ne sait finalement pas grand chose. Et c’est une grosse erreur ! Car le Costa Rica  est officiellement le pays le plus écolo de la planète, selon le Happy Planet Index. Il était déjà à la troisième place en 2014, derrière la Suède et la Norvège selon le Global Green Economy Index.

Une biodiversité à couper le souffle

Ce petit pays d’Amérique du Sud abrite une biodiversité extraordinaire : on y compte plus d’un demi-million d’espèces végétales et animales. Ses paysages sont variés et nous laissent sans voix, que ce soit ses volcans, ses jolies plages de sable ou ses cascades. On irait bien y faire un tour.

Un pays fort en écologie

Ce n’est pas pour rien que le Costa Rica a été élu pays le plus écolo du monde cette année : du 16 juin au 2 septembre 2016, le pays a fonctionné uniquement grâce aux énergies renouvelables. Cela signifie que les Costariciens n’ont pas utilisé de gaz, de charbon ou d’essence pendant 76 jours d’affilés. Grâce à son énergie hydraulique, solaire, géothermique et ses éoliennes, le Costa Rica vise pour 2021, une empreinte écologique neutre. En comparaison, l’Union Européenne espère consommer d’ici 2020, 20% d’énergie verte…

Des habitants heureux et en bonne santé

En 2016, le Costa Rica s’est également vu attribuer la première place au classement Happy Planet Index et ce pour la troisième fois. Cet indicateur, également appelé l’indice de la planète heureuse, est remis aux pays dont les habitants estiment avoir « des vies longues, heureuses et soutenables ». Les pays d’Amérique latine arrivent en tête et le Costa Rica compte une espérance de vie de sa population plus élevée que celles des Américains du nord. Le bonheur ne dépend donc pas des énergies fossiles…

L’eldorado du tourisme durable

Les volcans du Costa Rica sont également une grande ressource naturelle pour le pays. En particulier, le volcan Arenal et son parc national font de La Fortuna, située dans la province d’Alajuela, une destination de tourisme vert. C’est d’ailleurs la première destination à empreinte écologique neutre du monde ! Ses hôtels respectent l’environnement et compensent même leur empreinte carbone en plantant des arbres. Un voyage incontournable pour découvrir les splendeurs naturelles du pays…

Et ça ne s’arrête pas là !

Le Costa Rica va toujours plus loin dans son engagement écologique : il va mettre en place un projet de reforestation sur l’ensemble de ses terres. Des paiements pour services environnementaux sont également de rigueur pour convaincre les propriétaires fonciers à respecter la planète, en rémunérant ceux-ci pour leur engagement.

Que ce soit pour admirer les tortues de mer ou vous essayer au rafting, allez vous mettre au vert au Costa Rica !

 

Articles du thème Tourisme vert
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Laurenzerl le 11 mai 2017 à 19h13
mais le Costa Rica fait assassiner...

ses activistes environnementaux, comme ce jeune homme qui protégeait les tortues de mer... 26 ans, Jairo Mora Sandoval ...2013

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte