Partenaire
Inspirer, Faire du bien

Prévention

Comment prévenir les risques de noyade l'été, en piscine et en mer ?

1 Français sur 6 ne sait pas nager aujourd'hui, augmentant ainsi les risques de noyade.

Engin Akyurt / Unsplash
Claire Boubert
Par Claire Boubert
Mis à jour le 09 août 2022

Avec le retour des beaux jours et de la chaleur, la tentation de se baigner est grande. Mais c’est un loisir qui doit se faire avec beaucoup de précautions. La noyade reste la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Marie Leroy, sauveteuse en mer sur la Côte d'Opale, rappelle les consignes à suivre.


Partenaire

Ce sont des chiffres en baisse. En France à l'été 2021, près de 1 500 noyades accidentelles, dont près de 400 mortelles, sont survenues. C'est moins qu'en 2018 en raison d'une météo moins favorable à la baignade, révèle Santé publique France dans une étude. Il s'agit de la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Du 1er juin au 30 septembre 2021, le nombre de noyades accidentelles a été de 1 480. Il a reculé de 10% sur l'ensemble de l'Hexagone par rapport à la même période de l'été 2018 (1 649). Mais comme le rappelle Marie Leroy, sauveteuse en mer "l'affluence des vacanciers augmente énormément sur les plages et les risques de noyade sont donc décuplés". La vigilance doit être accrue pour les sauveteurs afin de pouvoir garder un œil sur tous les baigneurs.

"Il y a et aura toujours des personnes qui ont un comportement dit « à risque »" se désole la jeune sauveteuse en mer. Il est primordial d’adopter un comportement responsable basé sur la prudence, la vigilance, le respect strict des consignes de sécurité en vigueur. "Il ne faut pas oublier que la noyade peut toucher tout le monde, même les meilleurs nageurs".

Quels conseils pour la baignade en mer ?

En mer, les risques sont nombreux, sachant qu'une plage située sur la côte Atlantique ne présente pas les mêmes risques qu'une plage de Méditerranée. "Les dangers sont multiples, énumèrent Marie Leroy. Les marées peuvent entraîner les personnes au large et les épuiser rapidement si ils tentent de lutter ; les plages sont parfois sujettes à des phénomènes liés aux courants appelés « baïnes » et « bâches », où le baigneur peut être emporté loin du bord de la plage très rapidement". La météo et les différents vents peuvent également se lever précipitamment pour créer de la houle et surprendre les baigneurs. Pour éviter les accidents, il est conseillé de se rendre au poste de secours ou auprès des sauveteurs présents sur la plage.

Il est ainsi préconisé de se rendre dans des zones de baignade surveillées tout en prenant en compte les horaires de marée et la couleur du drapeau. Pour rappel, un drapeau vert signifie que la baignade est surveillée et sans danger apparent, une drapeau jaune que la baignade est surveillée mais un danger est marqué, enfin le drapeau rouge signifie que la baignade est interdite. Au delà de la météo, il faut également tenir compte de votre forme physique avant d'aller vous baigner mais aussi prévenir un proche avant de plonger dans l'eau.

Pour se baigner en toute sécurité à la piscine

La piscine procure joie et détente, mais peut aussi constituer un danger. "Les risques de noyades sont les mêmes : tout le monde peut être touché n'importe où" précise la sauveteuse.

La jeune femme donne aussi des conseils pour limiter les risques à la piscine :

  • baignez-vous en même temps que vos enfants ou désignez un seul adulte responsable de la surveillance ;
  • ne faites pas autre chose lorsque votre enfant se baigne ;
  • ne vous absentez pas, même quelques instants ;
  • soyez particulièrement vigilant lors des baignades dans des piscines « hors-sol » qui ne disposent pas de dispositif de sécurité.

Les dispositifs tels que les alarmes ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Vis-à-vis des enfants, la règle d’or reste la surveillance permanente, surtout lorsque l’on sait qu’un enfant peut se noyer en moins de trois minutes dans 20 cm d’eau, sans un bruit. "Les parents doivent donc rester avec leurs enfants lorsqu’ils jouent au bord ou dans l’eau. L’idéal est même de se baigner à leurs côtés et de désigner un seul adulte responsable de leur surveillance". Côté équipement, les enfants qui ne savent pas nager doivent porter des brassards adaptés à leur taille, leur poids et leur âge, et ce dès qu’ils sont à proximité de l’eau.

A lire également : Activités enfants : comment les éveiller à la nature ?

Risques de noyades et les loisirs nautiques

Si vous ou votre enfant pratiquez une activité nautique, n’oubliez pas certains réflexes à adopter :

  • Faites reconnaître par un maître-nageur sauveteur la capacité de votre enfant à savoir nager ;
  • Pratiquez votre activité dans les zones autorisées ;
  • Ne consommez pas d'alcool avant et pendant l'activité ;
  • Tenez compte de votre forme physique ;
  • Consultez la météo avant de partir ;
  • Ne partez jamais seul et informez vos proches de votre destination ;
  • Respectez les consignes de sécurité et équipez-vous de bouées, gilets de sauvetage, casques...

À noter : Le numéro d'appel d'urgence européen est le 112 et le numéro d'urgence en mer est le 196.

Partenaire

Vous aimerez peut-être

Coups de cœur

Chaque semaine, des partages conscients et inspirants dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous gratuitement !

Partenaire