TV

"La face cachée du bio low-cost", documentaire à ne pas rater sur France 5

Publié le 23 octobre 2016 - Mis à jour le 24 octobre 2016
Directrice des opérations de FemininBio, j'ai souvent faim de riz, de gorgonzola et de nuoc-mâm (non, le mélange n'est pas convaincant). Mais j'aime aussi croquer à tout ce qui touche au monde du bio, du développement durable et des médias, tant print que digital.
Le bio risque-t-il de perdre son âme?
Le bio risque-t-il de perdre son âme?
© Pernel Media

Le bio se démocratise, devenant «low cost» dans la grande distribution. Un succès éclair qui cache certaines dérives, entre importations massives et production intensive. France 5 mène l'enquête ce dimanche 23 octobre, 20h55, dans "La face cachée du bio low-cost".

Le succès du marché bio n’est plus un mystère: pour preuve, au premier semestre 2016, sa croissance de 20 % par rapport à la même période en 2015, ainsi qu’un nombre de producteurs en bio augmenté de 10,4 % depuis le début de l'année. Soit un chiffre d’affaires évalué aujourd’hui à 7 milliards d’euros rien qu’en France. 

D’autant plus que le bio se démocratise - est-ce toujours pour le meilleur, s’interroge-t-on sur France 5 dans "La face cachée du bio low-cost"? Car « les grandes enseignes se sont lancées dans la course et ont créé le bio « low cost ». Ce succès fulgurant cache pourtant certaines dérives », objecte-t-on dans la grande enquête diffusée à 20h55 ce dimanche 23 octobre. Le journaliste Eric Wastiaux a mené son investigation dans toute la France, ainsi qu’à Bruxelles.

>>Les réactions des internautes qui ont vu le documentaire "La face cachée du bio low-cost"

Et de lister ainsi toutes les contradictions minant le secteur. Comme le monopole des semences détenu par Bayer-Monsanto, Syngenta et Dupont-Pioneer, le nitrite de sodium ou E250 toujours bel et bien utilisé chez certains producteurs de jambon bio, ou bien encore la tomate bio, en agriculture tout sauf bénéfique à notre planète… 

Entre importations massives et production intensive, le bio des supermarchés semble souvent bien loin des principes fondateurs de l'agriculture biologique, prenant parfois les mêmes chemins que le secteur dit conventionnel. La qualité et traçabilité des produits, le respect de l'environnement, les circuits courts et pratique de prix équitables sont autant de gages remis en question...
A force de se vouloir moins cher et accessible, le bio ne risque-t-il pas de perdre son âme ? 

"La face cachée du bio low-cost", documentaire de 52 min, d’Eric Wastiaux avec la collaboration de Liza Fanjeaux, produit par Pernel Media avec la participation de France télévisions.
Dimanche 23 octobre, 20h55.
Voir un extrait en vidéo.

Rediffusion le 30 octobre 2016, 17h35, puis le 10 novembre 2016, 16h35.

>>Les réactions des internautes qui ont vu le documentaire "La face cachée du bio low-cost"

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !