Inspiration bien être

Clé corps : la respiration en pleine conscience apaise notre esprit

Publié le 17 août 2018 - Mis à jour le 30 août 2018
Docteure en philosophie et coach de vie spécialisée en arts martiaux et méditation, Thi Bich Doan anime des formations sur la perception et la conscience corporelle. Son site internet: www.coachingcoeur.com
Devenons plus zen grâce à la méditation
Devenons plus zen grâce à la méditation
© Leninscape/Pixabay.com

La méditation est de plus en plus pratiquée de nos jours. Et pour cause, elle est un exercice simple qui permet de transformer son esprit et se détendre facilement et naturellement. Thi Bich Doan nous une clé "Corps" inspirée de son livre "Cohérence Cœur, Corps, Esprit", parution le 4 septembre 2018.

Thi Bich Doan, a construit son livre autour des 3 pôles "cœur, "corps" et "esprit"  qui nous permettent d'être complet .  Pour chacun d'eux, elle nous livre 11 clés, soit 33 au total , et nous invite à expérimenter par nous-même pour mieux se connaître, car "pour notre bien être il est primordial d'accorder ces trois part de nous-même et de trouver une cohérence profonde."

 

> Ces conseils sont tirés du livre "La cohérence Coeur, Corps, Esprit". (18€) éditions  Leduc.s, parution le 4 septembre 2018

 

 

 

L'un des exercices de méditation de pleine conscience qui m'a le plus transformée n'est pas d'avoir un jour médité quatre heures d'affilée sans bouger et sans ouvrir les yeux, assise sur mon coussin dans une cellule isolée, parce que je n'avais pas entendu le gong du déjeuner. C'est un exercice tout simple que j'ai appris au Village des Pruniers, un centre bouddhiste de méditation zen. Le principe était d'arrêter net son activité en cours lorsqu'une sonnerie (téléphone, cloche, horloge...) retentissait, pour faire en pleine conscience trois respirations.

A lire aussi sur FemininBio Clé esprit : comment gérer ses émotions pour se libérer ?

Une profonde respiration après la méditation des trois sons de cloche

Les premiers jours, j'entendais parfaitement les sonneries de téléphone mais je n'entendais pas les sons du gong ou de la cloche. Je me rendais compte que quelque chose se passait car tout le monde s'immobilisait comme dans la Belle au bois dormant et je me retrouvais l'une des seules à continuer à parler. J'essayais de rattraper le coup en respirant quand même trois fois mais cela me montrait que je n'étais pas vraiment dans le moment présent.

A lire aussi sur FemininBio: Clé coeur: comment vivre en harmonie avec autrui

C'est en rentrant chez moi après ma retraite de méditation que j'ai constaté ma profonde transformation et qui n'était pas du tout celle à laquelle je m'attendais. En fait, après douze ans de méditation Vipassana qui m'avait rendue très zen (mais seulement en apparence), j'ai réalisé que j'étais encore nerveuse et colérique, frustrée et jalouse. Je l'étais avant de commencer la méditation, sauf qu'avant je me battais pour réprimer mes émotions qui ne faisaient alors que se manifester de plus belle.

À mon retour, non seulement je m'acceptais telle que j'étais, avec tous mes défauts, mais grâce à l'exercice des trois sons de cloche, je prenais très vite conscience de mes sensations et mes émotions, et les observer sans réagir me permettait de les réguler plus rapidement.

A lire aussi sur FemininBio: Qu'est-ce que la cohérence coeur corps esprit

Apaiser notre esprit par la relaxation

Quel est l'effet de ces trois respirations en pleine conscience ? Il est multiple. La respiration est la seule action volontaire qui nous permet d'influer sur notre système physiologique : nous pouvons par exemple calmer l'accélération de notre rythme cardiaque en respirant lentement et profondément. Le souffle entre et vibre à l'intérieur de notre corps et opère comme un massage intérieur : nous pouvons ainsi détendre notre ventre par la caresse d'une respiration abdominale amplifiée.

La pleine conscience n'est pas une vue de l'esprit, c'est une énergie qui émerge de l'attention fine et de la présence sans jugement à ce qui se passe ici et maintenant en nous. La meilleure façon d'être ici et maintenant est de suivre au plus près le ressenti corporel et le souffle, car tous deux n'existent que dans l'instant présent.

La relaxation de notre corps apaise notre esprit et donc nos pensées et nos émotions. Nous pouvons avoir une recrudescence de celles-ci lorsque nous méditons car ce qui était resté enfoui remonte à la surface. Nous pouvons nous en réjouir car en réalité nous nous libérons du superflu. En nous libérant de ce qui nous alourdit, nous créons notre voie pour suivre le flux de la vie. La vie est l'intelligence suprême, et les étincelles de cette intelligence se manifestent de manière innée dans notre corps. C'est en revenant avec simplicité à notre corps que nous verrons que tout ce dont nous avons besoin (et pas ce que notre ego veut) est déjà en nous.

Thi Bich Doan.

 

> Tous les conseils de Thi Bich Doan sur son site coaching coeur . Elle est l'auteure du livre "Un an entre les mains de l'univers"  (16 €) paru aux éditions Flammarion.

Articles du thème Stress et relaxation
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte