Economiser

Découvrez un extrait de "Consommez moins pour vivre mieux" de Marie-Ange Alexandre

Publié le 16 janvier 2019
Neuropsychologue et docteur en psychologie cognitive, elle enseigne et forme autour des thématiques de l'indépendance financière, du bien-être corps/esprit, de la communication interpersonnelle et de la gestion du temps et de l'espace.
"Normalement, au bout de quelques semaines, votre système aura gagné en efficacité –  et le moment sera venu d’ajuster votre budget en conséquence"
"Normalement, au bout de quelques semaines, votre système aura gagné en efficacité – et le moment sera venu d’ajuster votre budget en conséquence"

Alors que le courant minimaliste prend de l'ampleur, le syndrome de la fièvre acheteuse touche toujours une grande partie d'entre nous. Les conséquences ? Culpabilité, stress et angoisse parfois intense. Ce livre nous amène à modifier notre rapport à l'argent, et donne les clés pour reprendre le contrôle sur nos achats et mieux gérer notre budget.

Cet ouvrage offre une véritable aide dans la gestion de ses dépenses, à travers trois étapes : prise de conscience de ses habitudes, mise en place de stratégies adaptées et transition vers une nouvelle façon de consommer (moins pour vivre mieux !).

Extrait

Voici trois méthodes éprouvées pour vous aider à tenir votre budget.

1. Tout payer en liquide

C’est simple et efficace. À partir d’aujourd’hui, décidez de tout payer avec des espèces (à part, peut-être, votre loyer, les quittances d’eau, etc.).

2. Les enveloppes

C’est peut-être un des systèmes les plus vieux au monde. Le rythme peut être hebdomadaire ou mensuel.

Méthode : Imaginons que vous ayez défini 5 postes de dépenses (ne sont pas compris le loyer, ainsi que toutes les charges que vous payez par virement bancaire) : alimentation, entretien et hygiène, vêtements et chaussures, cosmétiques, loisirs
et sorties. En début de semaine (ou de mois en fonction de la fréquence choisie), retirez la somme totale nécessaire et répartissez-la dans vos enveloppes selon le budget défini. Commencez par une répartition hebdomadaire, parce que sinon vous aurez peut-être tendance à beaucoup dépenser en début de mois pour malheureusement vous rendre compte qu’il vous faudra piocher de nouveau sur votre compte bancaire pour pouvoir tenir jusqu’à la fin…

Quand vous allez faire des courses, prenez vos enveloppes et payez tous vos achats quotidiens en liquide. Pas de panique, vous avez calculé votre budget et donc vous avez largement de quoi faire vos emplettes.

Si, en fin de semaine, vous vous apercevez que votre enveloppe « alimentation » est vide et qu’il reste pas mal d’argent dans l’une des autres enveloppes (toutes sauf celle notée « épargne », si vous en avez une), utilisez le principe des vases communicants entre enveloppes. N’oubliez pas de noter quelque part (sur votre agenda ou directement sur l’enveloppe, par exemple) la somme et le sens du transfert – cela vous aidera à affiner votre prochaine répartition.

Si au contraire, à la fin de la période, il vous reste de l’argent dans une ou plusieurs enveloppes, laissez-le et ajoutez seulement la somme prévue pour la semaine suivante. Il
arrive souvent qu’en début ou en fin de mois, on soit moins dépensier. Là encore, notez-le sur votre agenda.

Normalement, au bout de quelques semaines, votre système aura gagné en efficacité –  et le moment sera venu d’ajuster votre budget en conséquence (plus dans une catégorie, moins dans l’autre…).

Attention toutefois à prévoir des sommes suffisantes pour chacune de vos enveloppes. Il ne s’agit pas de vous frustrer parce que sinon, vous risquez de faire le yo-yo. Il n’y a pas mieux, à long terme, pour creuser un découvert que d’alterner les périodes de serrage de ceinture et de laisser-aller total.

3. Le petit carnet à colonnes

S’il est trop contraignant pour vous de prévoir des catégories et que, dans votre foyer, les dépenses sont très variables d’un mois à un autre, vous pouvez utiliser un petit carnet à colonnes ou des feuilles de brouillon agrafées ensemble. Il vous faudra seulement tracer les colonnes au fur et à mesure. En termes de taille, l’idéal est de pouvoir l’emmener partout avec vous donc un quart ou un huitième de feuille A4 sont les formats les plus adaptés à un petit sac à main, à votre
portefeuille voire à votre poche de jean. 

Méthode : En début de semaine (ou de mois), vous retirez la somme totale destinée à vos dépenses courantes : courses alimentaires, cigarettes… Imaginons que, comme dans l’exemple ci-dessus, vous avez attribué 50  euros hebdomadaires à cetype d’achats. Vous notez cette somme dans la colonne « Apport ». Dans notre exemple, il reste 3,40 euros de la semaine passée. Dès que vous dépensez un sou (oui, même les toutes petites sommes), vous le notez et déduisez la somme du solde, somme que vous inscrivez dans la colonne «  Reste  », et vous la reportez sur la ligne suivante dans la colonne «  Solde précédent  » et ainsi de suite. Si vous recevez de l’argent, vous inscrivez le montant dans la colonne « Apport » et vous l’additionnez à votre solde.

Continuez comme ça jusqu’à la fin de la période et vous saurez précisément où passe votre argent. S’il vous reste de l’argent non dépensé  : soit vous le reportez sur la semaine suivante, soit vous le mettez dans une tirelire pour vous faire un petit cadeau.

Extrait du livre "Consommez moins pour vivre mieux" (chapitre 4 - Le budget), de Marie-Ange Alexandre aux éditions Eyrolles.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier ou pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Eco-citoyenne
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte