Développement personnel

Créativité : partez à la chasse aux idées

Publié le 16 février 2018
Ancienne chef de service société/psycho à Femme, puis rédactrice en chef « Art de vivre » au Figaro quotidien, Béatrice Lorant est aujourd'hui directrice adjointe des rédactions de Rose et Blue Magazine. Elle est elle-même une ex-hyperpenseuse pathologique.
© Pixabay

Conservez vos idées: tous les jours, vous êtes interpellé, intrigué par des informations, des idées, des images qui résonnent en vous sans que vous en compreniez la raison et que vous ne retenez pas. Ne les laissez plus passer, sortez vos filets!

Faites-vous un cahier d’idées 
Imitez les architectes, décorateurs, stylistes de mode et directeurs artistiques. Trouvez-vous un joli cahier, bloc-notes, carnet, qui deviendra votre « boîte à idées ». Inscrivez-y toutes les idées, remarques, citations, observations, qui vous traversent l’esprit au cours de la journée (nous avons tous des temps morts qui nous autorisent à sortir notre carnet !) : ici, une petite phrase entendue à la radio, là, une suggestion d’activité pour les vacances, ou la remarque d’un collègue… Vous pouvez aussi y coller des articles de journaux ou de magazines, des photos prises avec votre smartphone, des dessins, des croquis… Et également noter les références d’un son que vous aurez préalablement enregistré via votre téléphone. En fonction de vos envies et de vos besoins, vous transformerez donc votre cahier en journal intime, en scrapbook, en dossier de dépêches. Choisissez- le suffisamment petit et résistant pour pouvoir l’emporter partout avec vous dans une poche, un sac à main ou à dos… Mais attention, quelques règles s’imposent pour que votre cahier conserve sa fonction de recueil d’idées ! 

Vos idées ne sont pas vos tâches !
Ne confondez pas votre cahier d’idées avec autre chose. Il n’est ni votre agenda, ni votre to-dolist, ni votre répertoire téléphonique ou votre carnet d’adresses ! Ne mélangez pas.

Sachez retrouver vos idées !
Si vous vous souvenez d’avoir consigné quelque chose, sans parvenir à vous rappeler quand et dans quel cahier, ça ne sert pas à grand-chose ! Moralité : datez chacune de vos prises de notes, titrez-la et, au besoin, sourcez-la (par exemple : « le journal de 20 heures de France 2, tel jour »). Essayez de vous constituer une collection de cahiers identiques (pour ne pas les confondre avec d’autres), rangez-les tous au même endroit et numérotez-les sur la page de couverture et/ou sur la tranche, comme le font les magazines.

Parcourez régulièrement vos cahiers
Consultez-les périodiquement pour repérer les idées et observations récurrentes qui vous apparaissaient peut-être anecdotiques sur le moment mais qui font davantage sens avec le recul… Jusqu’à peut-être faire naître chez vous l’intuition que vous pouvez en faire quelque chose (le fil conducteur de votre prochain dîner ou de votre prochaine conférence, un tableau, un roman, un projet professionnel…) !

Cet extrait est tiré du livre J'arrête de trop penser de Béatrice Lorant, éditions Leduc.s, 6 euros. 

 

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte