Nunchi

Le Nunchi au travail : l'art de comprendre ce que les autres pensent, méthode venue de Corée

Publié le 17 septembre 2019
Euny Hong a grandi aux Etats-Unis et en Corée du Sud, et est fréquemment sollicitée par les médias internationaux pour commenter la culture coréenne. Journaliste et auteure, ses travaux ont été publiés par le New York Times, le Washington Post, le Times of London... Elle vit actuellement entre New York et la France et parle le français.
Avec un nunchi rapide, vous pourrez travailler plus efficacement, y prendre plus de plaisir, garder votre job plus longtemps et obtenir les augmentations que vous méritez.
Avec un nunchi rapide, vous pourrez travailler plus efficacement, y prendre plus de plaisir, garder votre job plus longtemps et obtenir les augmentations que vous méritez.
© CoWomen

La méthode millénaire coréenne débarque en France ! Dans son tout nouvel ouvrage, la journaliste Euny Hong nous dévoile les secrets du Nunchi, ou la capacité à s'adapter à son entourage pour ne pas blesser ou vexer. Une technique qui peut s'avérer utile dans le monde du travail, pour progresser et obtenir ce que l'on souhaite.

Le nunchi est le superpouvoir des Coréens. On dirait presque qu’il leur permet de lire dans les pensées – même s’il n’y a rien de surnaturel là-dedans. Le nunchi, c’est l’art de comprendre instantanément ce que les autres pensent et ressentent de manière à améliorer vos interactions avec eux.

Pour maximiser son nunchi, il faut bien rester attentif à chaque mot, à chaque geste et à chaque expression du visage de ses interlocuteurs et affiner en permanence sa perception de l’ambiance générale dans la pièce. La réactivité joue un rôle crucial, à tel point que si quelqu’un a un nunchi particulièrement développé, les Coréens ne diront pas que cette personne est dotée d’un "bon" nunchi mais d’un nunchi "rapide".

Le nunchi au travail

Le nunchi est absolument crucial dans le cadre professionnel parce qu’on vous dira rarement ce qui se passe exactement. Par peur de procès ou d’une réaction de panique des actionnaires, les entreprises sont souvent peu loquaces sur les informations sensibles qui risquent de vous affecter directement, par exemple une éventuelle vague de licenciements.

>> A lire sur FemininBio Hypersensible et travail : comment en faire un atout ?

C’est à vous de vous débrouiller et d’utiliser votre nunchi pour comprendre ce qu’il en est, déterminer de qui il pourrait être utile de vous rapprocher, vous éloigner des personnes nuisibles ou simplement commencer à chercher du boulot avant que le couperet ne tombe, histoire d’éviter de vous retrouver sur le marché du travail en même temps que tout le monde.

Obtenir ce que vous souhaitez sur le plan professionnel

La meilleure façon d’utiliser son nunchi pour obtenir ce que vous souhaitez sur le plan professionnel est parfois contre-intuitive : il faut déterminer ce que votre supérieur hiérarchique veut et ce que ses supérieurs à lui veulent. Ensuite, trouvez une façon de présenter ce que vous souhaitez comme une solution : vous vous ferez
bien voir parce que vous aurez résolu un problème qu’ils n’avaient pas conscience d’avoir. Un employé avec un bon nunchi regarde toujours au-delà de son propre rôle et de ses seules ambitions personnelles. Il prend en compte l’entreprise dans son ensemble et articule ses objectifs avec la stratégie globale, pour en tirer avantage. Antony veut une promotion mais il sait que sa boîte ne va pas très bien sur le plan financier.

Il est très performant et se sent prêt à assumer un rôle managérial mais, compte tenu des circonstances, il est conscient du fait que ce serait mal perçu s’il allait dans le bureau de sa boss demander directement une augmentation. Plutôt que d’être aigri de ne pas pouvoir avancer ou de se plaindre auprès de ses collègues de l’absence de perspectives d’évolution, Antony observe ce qui se passe sans perdre de vue son objectif. Il remarque que sa boss a l’air particulièrement stressée à chaque fois qu’il lui faut faire des réunions avec ses nombreux collaborateurs, dont Antony. Il l’entend dire à ses propres supérieurs hiérarchiques que le management de l’équipe lui prend énormément de temps alors qu’elle pourrait l’utiliser pour ramener de nouveaux clients.

>> A lire sur FemininBio Sens et bonheur au travail pour réinventer la société

Lors de la réunion suivante, Antony propose une nouvelle organisation de l’équipe dans laquelle il devient le référent de cinq collaborateurs de sa boss, qui récupère ainsi un peu de place dans son agenda. Les discussions durent quelques semaines mais finalement l’idée d’Antony est retenue et il obtient donc sa promotion. Surtout, sa boss voit désormais en lui un collaborateur intelligent et ambitieux qui sait résoudre les problèmes et non quelqu’un qui se plaint de ne pas obtenir de promotion.

En employé plein de nunchi, prenez le temps d’observer votre patron, de comprendre quelles sont ses priorités et de trouver une façon d’en faire des opportunités pour votre carrière.

 Cet extrait est tiré du livre Le pouvoir du Nunchi, d'Euny Hong, paru aux éditions Hugo et cie.

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte