Homéopathie

Quand le Prince Charles prend position en faveur de l'homéopathie en parrainant la faculté de Londres

Publié le 27 juin 2019
Le Prince Charles de Galles, parrain de la Faculté d'Homéopathie de Londres "Un honneur pour certain, choquant pour d'autres."
Le Prince Charles de Galles, parrain de la Faculté d'Homéopathie de Londres "Un honneur pour certain, choquant pour d'autres."
© wikipédia

Alors que l'homéopathie pourrait bien être déremboursée prochainement en France, le sujet divise également au Royaume-Uni, jusqu'aux plus hautes sphères de la société. Le Prince Charles, héritier de la couronne d'Angleterre, devient en effet le parrain de la Faculté d'Homéopathie de Londres. Une nouvelle qui ne ravit pas tellement la famille royale, ni la "Good Thinking Society".

En France, le débat fait rage autour de la question de l'homéopathie, jugée inefficace pour certains professionnels de santé, elle devrait être déremboursée selon la HAS (Haute Autorité de Santé) qui vient de se prononcer en ce sens. La décision finale qui devra être prise par le gouvernement, n'est pas à l'ordre du jour de la Ministre de la Santé Agnès Buzyn, préoccupée par la canicule

Pendant ce temps-là, de l'autre côté de la Manche, les choses s'accélèrent sous l'influence d'une tête couronnée, celle du Prince héritier. Ce n'est pas la première fois que le Prince de Galles fait parler de lui sur ce sujet. Ce mardi 25 juin 2019, à l'occasion de son 175ème anniversaire, la Faculté d'Homéopathie de Londres annoncait "avec immense honneur" dans les colonnes du quotidien d'information The Guardian le nom de leur nouveau parrain : le Prince Charles. 

Un honneur pour certain, une prise de position choquante pour d'autres. En effet, la "Good Thinking Society", une organisation a but non lucratif orientée vers un certain scepticisme scientifique, a très clairement affiché son mécontentement en condensant les reflexions négatives entendu sur le sujet dans une tribune publiée le même jour.

On peut par exemple y lire : "Ce n'est malheureusement pas une surprise, étant donnée l'habitude qu'a le Prince Charles d'utiliser la tribune royale pour faire la publicité d'une position qui va à l'encontre de la science lorqu'il s'agit d'homéopathie," explique Michael Marshall, responsable de l'organisation. Il ajoute même qu'il "est choquant de se dire que le prochain monarque du Royaume-Uni croit qu'il est approprié d'utiliser son influence pour en faire la promotion". 

Mais la "Good Thinking Society" n'est pas la seule à s'opposer au choix de l'héritier de la couronne. Une partie du peuple britannique ne partage pas l'entrain du père de William et Harry pour l'homéopathie. Le professeur Edzard Ernest, connu comme la "bête noire des homéopathes" et qui a un passé houleux avec le Prince de Galles s'est également exprimé sur la question. Il accuse le futur monarche de faire la "promotion du charlatanisme". Il ajoute "S'il compte gouverner un jour, il devra prendre parti contre ceux qui offrent des conseils dangereusement trompeurs, plutôt que se battre avec eux". 

Une prise de position décrite comme "contre-productive" par la "Good Thinking Society" qui voit en l'homéopathie un recul de la science. 

(Merci à notre chère Dr Dominique Eraud, médecin homéopathe, acupuncteur, phytothérapeute et nutritionniste, de nous avoir fait passer l'info !)

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

 

Articles du thème Homéopathie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte