Chronique food

"Les nourritures de l'esprit", la chronique de Margot Montpezat sur le microbiote intestinal

Publié le 7 novembre 2020
Margot Montpezat est journaliste et auteure. Intolérante aux produits laitiers, aux oeufs et au gluten, elle écrit son premier livre en 2015, "Journal d'une intolérante alimentaire". "Mon intestin m'a dit" est son deuxième livre, paru aux Editions Massot.
"1 Français sur 10 est en dépression et le premier facteur invoqué par les chercheurs est la détérioration de la qualité nutritionnelle"
"1 Français sur 10 est en dépression et le premier facteur invoqué par les chercheurs est la détérioration de la qualité nutritionnelle"
© Pierre Samolany

Manger n'est pas qu'une question de remplir nos ventres et apporter à notre corps les éléments nécessaires à son bon fonctionnement. Margot Montpezat, notre chroniqueuse, nous explique pourquoi il est important de cibler notre nourriture pour que notre cerveau soit en parfaite forme et éviter les troubles pychologiques.

Cet article a été publié dans le magazine #30 septembre-octobre 2020

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

 

 

« Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu’il soit bon à penser. » Cette phrase de Claude Lévi-Strauss illustre parfaitement mon propos sur le lien entre l’équilibre mental et l’alimentation. 

Nos deux « cerveaux », notre esprit et nos intestins, sont influencés par ce que l’on mange. Les dernières avancées concernent la psycho-microbiotique, le lien entre des bactéries intestinales perturbées, que l’on appelle dysbiose, et les troubles psychologiques, notamment la dépression.

On estime actuellement que 90% des troubles mentaux seraient associés à cette dysbiose, puisqu’elle entraîne une inflammation du cerveau. Or une alimentation ciblée et personnalisée pourrait limiter les risques d’inflammation et serait un des moyens de prévention les plus efficaces.

Pour le maintien d’une bonne santé mentale, l'alimentation doit être riche en végétaux, grands pourvoyeurs de fibres alimentaires, qui « musclent » le microbiote grâce à l’apport en prébiotiques, excellentes sources d’énergie pour nos bactéries intestinales. On les trouve notamment dans le riz, l’avoine, la banane, l’oignon, le poireau. Les folates, présents dans tous les légumes verts ou secs, sont eux aussi essentiels.   

La troisième meilleure source d’énergie pour notre microbiote provient des protéines végétales, que l’on trouve notamment dans les graines de courge, de tournesol, de lin, de chia et les fruits à coque comme les amandes, les noix, les noisettes. Les spécialistes conseillent également d’avoir une alimentation riche en oméga-3 et 6, en fer, en magnésium et en zinc, puisque des carences peuvent impacter notre psychisme et mimer des symptômes de troubles psychologiques.

Alors que 1 Français sur 10 est en dépression et que le premier facteur invoqué par les chercheurs est la détérioration de la qualité nutritionnelle, il est grand temps de privilégier ces aliments amis, les nourritures de l’esprit !

>> A lire sur FemininBio Manger moins de sucre grâce à l'hypnose, c'est possible ? 

Notre chroniqueuse 

Diplômée de l’Institut pratique du journalisme (Paris Dauphine), Margot Montpezat rejoint les équipes de La Nouvelle Édition sur Canal+. Mon intestin m'a dit, Massot éditions, est son deuxième ouvrage.  

 

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème En pleine forme
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte