Slow Life

Slow : comment prendre le temps quand on est citadin ?

Publié le 19 juin 2018 - Mis à jour le 20 juin 2018
Olivia Calcagno et Nathalie Riera, après une première vie passée sur les chapeaux de roues, ont décidé de faciliter l’accès au slow Life, slow made, slow work, au bien-être et à la créativité en créant le slow Lab Happy Folk.
Qui a dit que ville rimait avec stress ? Pas la slow attitude !
Qui a dit que ville rimait avec stress ? Pas la slow attitude !
© Alberto Lopez Palacios

Voici nos 7 conseils pour ralentir en ville, à l'occasion du 21 juin. C'est la Journée Internationale du Yoga, le 1er jour de l’été, le jour le plus long de l’année, mais aussi la Journée Internationale de la Lenteur. On se met en mode slow pour en profiter en maximum.

Dans un monde où tout va toujours plus vite, où nous sommes constamment sur-sollicités via les réseaux sociaux, où l’information est omniprésente et où la rapidité est érigée en modèle de réussite sociale, économique, familiale, tout nous pousse à gagner du temps, à sur-consommer, sur-performer. Face à ces injonctions, de plus en plus de personnes choisissent de renouer avec leur rythme biologique et celui de la nature. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on habite une grande ville, hyper active et dynamique.

1/ Lâcher prise
Ralentir, ce n’est pas ne rien faire, mais faire différemment. C’est apprendre à reconnaitre l’essentiel et l’urgence de ce qui relève de l’habitude ou du rythme que l’on s’est imposé. C’est redonner du sens à nos actions au quotidien. C’est aussi renouer avec qui nous fait plaisir et décider de remettre à plus tard une corvée pas si essentielle que ça. Lire quelques pages d’un bouquin, prendre un café en terrasse et regarder les passants, prendre un bain, … ces moments nous permettent de nous « aérer » et de nous régénérer.

2/ Redécouvrir sa ville et ses habitants
Descendre du métro une ou deux stations plus tôt, prendre le vélo plutôt que la voiture, et se laisser surprendre par cette belle façade d’immeuble, ce nouvel arbre en fleur, ce magasin que l’on n’avait pas remarqué.
Laisser de la place à l’inattendu, à cette connaissance croisée par hasard et avec qui l’on décide de prendre un café, prendre 5 minutes pour accompagner cette vieille dame qui ne trouve plus l’arrêt de bus. Des moments qui vous donneront le sourire toute la journée !

3/ Mettre son corps et son esprit en « pause » !
Comment ? En s’accordant des moments pour respirer et prendre soin de son corps et de son esprit. Avec le développement des pratiques comme le Yoga, la méditation, la sophrologie, les villes regorgent de propositions.  Si vous êtes « allergique » à ces pratiques, souffler avec une activité qui vous apaise et vous fait du bien.  « Perdre » son temps à s’écouter, c’est le meilleur moyen de mieux repartir.

A lire sur Fémininbio : La slow fashion, une nouvelle résolution à adopter !

4/Se reconnecter à la nature
Faites un tour au parc à la pause déjeuner, marchez dans l’herbe (pieds nus si vous pouvez), fréquentez les jardins partagés, la ville est plus verte qu’il n’y parait.
Adopter des plantes, dans la maison, au bureau, c’est une bouffée d’oxygène : on se surprend à contempler ces petites pousses, on s’émerveille de les voir grandir. Et quand on n’a pas la main verte, les succulentes, increvables, sont de bonnes solutions ! Faites pousser des aromatiques pour la cuisine, et si vous avez plus de place, pourquoi pas un mini-potager sur le balcon ?

5/ Clamez « c’est moi qui l’ai fait », mais pour de vrai
Prendre le temps de faire la cuisine plutôt que des plats surgelés, mais pourquoi pas de la couture, de la menuiserie ou de la céramique… Fab lab, ateliers partagés, boutiques proposant des cours (couture, tricot, vannerie..), ateliers de réparation et de recyclage…en ville, les solutions sont nombreuses, accessibles, elles créent du partage et du lien !

A lire sur Fémininbio : Quels réflexes slow pour le bureau ?

6/ Prendre l’habitude de déconnecter
Oui, il est possible de choisir les moments où nous sommes connectés et de couper son téléphone quand on est en famille ou entre amis pour mieux se parler, écouter, profiter. Le temps d’une sortie, d’un diner et pourquoi pas d’une journée, d’un week-end ?

7/Le conseil le plus important de tous : ne vous mettez pas la pression
Vous aspirez à ralentir et à être plus slow dans votre mode de vie citadin ? Il y a des moments où vous y parviendrez et d’autres non. Il ne s’agit pas de bousculer totalement votre mode de vie mais petit à petit prendre le temps, tester de nouvelles approches, et identifier ce qui vous fait du bien.

Pour aller plus loin et apprendre à déconnecter en milieu urbain, Happy folk propose aux Parisiens deux événements :
Festival Happy Folk #2 le festival de l’art de vivre slow : les 6, 7, 8 juillet 2018 à la Recyclerie (83 bd Ornano, Paris) : marché de créateurs slow, ateliers DIY, ateliers bien-être (sophrologie, lithothérapie, ayurveda, reflexologie), conférences inspirantes slow life, slow work, slow made. 
⇨ Slow Party Happy Folk de rentrée : 1er Septembre 2018 au Jardin Suspendu : 3500 m2 d’art de vivre slow : yoga, méditation géantes, DIY, Marché de créateurs de rentrée

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte