Hygiène naturelle

Pratiquer le bain dérivatif selon la méthode France Guillain

Publié le 24 mai 2019 - Mis à jour le 4 juin 2019
En plus de stimuler le nettoyage interne de notre organisme, le bain dérivatif rétablit l'équilibre général du corps et dynamise ses diverses fonctions.
En plus de stimuler le nettoyage interne de notre organisme, le bain dérivatif rétablit l'équilibre général du corps et dynamise ses diverses fonctions.
© Holger Link / Unsplash

Pratiqué depuis des milliers d’années dans des pays comme la Chine ou encore la Nouvelle-Guinée, le bain dérivatif a aussi conquis les français. Henri-Charles Geffroy (fondateur de La Vie Claire) et Raymond Dextreit (créateur de la Méthode harmoniste) vantaient déjà ses mérites il y a quelques années.

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #22 avril-mai 2019

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

Plus récemment, France Guillain, navigatrice, scientifique et auteure, a découvert cette technique d’hygiène de vie au cours des ses voyages dans les pays du Sud. Dans son livre Le bain dérivatif ou D-Cooling Way, elle explique que c’est aussi important que… de se brosser les dents !

Le principe

Refroidir la région du périnée afin de faire circuler les graisses et les déchets du corps (les fameuses toxines) qui s’y logent, principalement à cause de notre mode de vie sédentaire. La position assise prolongée et le port de vêtements serrés faisant augmenter notre température interne à cet endroit-là, le froid va permettre d’activer son nettoyage interne.

La méthode

Situation 1 : mettre une poche de gel (comme celles que l’on peut se procurer sur le site de France Guillain) entre ses jambes durant une activité où l’on est assise, par exemple au bureau ou pendant un bon film.

>> A lire sur FemininBio Périnée : rééducation et conseils pour toutes

Situation 2 : s’assoir dans la douche ou la baignoire, puis se passer de l'eau froide (ou un gant humide froid) sur les parties génitales et le périnée, en remontant bien jusqu’à l’aine. Le reste du corps doit rester sec et à température neutre (l’hiver, il vaut mieux garder son pull !)

Le résultat

Ce procédé est notamment connu pour faire baisser les fortes fièvres qui peuvent s’avérer dangereuses, par exemple chez les très jeunes enfants. En plus de stimuler le nettoyage interne de notre organisme, le bain dérivatif rétablit l'équilibre général du corps. il dynamise ses diverses fonctions et permet ainsi un meilleur sommeil, une meilleure immunité et une plus grande énergie.

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Hygiène naturelle
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte