Body Positive

5 clés pour se libérer des remarques envahissantes sur notre apparence

Publié le 26 juillet 2020
Les femmes prennent soin de tout le monde, mais qui prend soin d'elles? Stéphanie Jérémie aide les mamans à retrouver le plaisir de se faire belles et à se sentir bien dans leur peau! Style, beauté, estime de soi, elle invite les femmes à retrouver leur féminité et oublier leurs complexes.
"Il est temps pour nous d’arrêter de s’empêcher de vivre parce qu’on croit qu’on ne rentre pas dans le moule !"
"Il est temps pour nous d’arrêter de s’empêcher de vivre parce qu’on croit qu’on ne rentre pas dans le moule !"
© i yunmai / unsplash

Volontairement blessantes, ou simplement maladroites, les critiques sur notre physique peuvent nous heurter profondément. Mais il est temps de se réconcilier avec votre image. Pour cela, on vous donne toutes les clés en mains pour réussir à affronter les remarques de vos proches, vos amis ou d'inconnus, et pour s’en remettre plus facilement.

Tu devrais perdre des kilos...”. “Attention c’est bientôt l’été, je ne mangerais pas ça à ta place”. “Oula ben tu t’es laissé aller pendant tes vacances !”.Qui ne s’est jamais pris une remarque désobligeante à propos de son apparence ? Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que ces remarques ont presque remplacé le mot bonjour. Chaque fois que quelqu’un ne m’a pas vu depuis un certain temps, il faut qu’il me fasse remarquer si oui ou non j’ai pris des kilos.... Dans notre société, les remarques sur l’apparence fusent, surtout sur le poids. De la simple observation “pour votre bien” à la moquerie caractérisée, on y échappe pas, ​en particulier entre femmes et encore plus les mamans ! Faut-il relever ? Laisser courir ? Décryptons ensemble cette attitude sur laquelle on s’interroge rarement !

Pourquoi les gens font des remarques ?

Oui, c’est vrai, ce serait super si on pouvait se balader dans la rue en sautillant sans craindre la moindre remarque désobligeante. Mais c’est loin d’être le cas. Saviez-vous qu’il y a de vraies ​raisons psychologiques​ pour ces remarques ? L’être humain est un animal social. L’appartenance au groupe est très importante, voire vitale, ancrée dans nos gènes depuis la nuit des temps, à l’époque où le groupe garantissait la survie. Conséquence ? Personne n’a envie d’être identifié comme celui qui ne ​correspond pas à la norme​ du groupe. Même quand on adopte un style ou une attitude étrange, c’est pour être intégré à un autre groupe.

Option 1 : mettre une distance

Une personne peut se moquer pour ​se détacher​, pour mettre une distance entre celui qui a le problème et elle, et ainsi renforcer son appartenance au groupe en signalant qu’elle n’a pas ce problème.

Autre option : se rassurer

Faire remarquer à quelqu’un ce qu’on considère comme un défaut ou qui ne rentre pas dans la “norme” est aussi une façon de se rassurer ​à propos de soi-même​. Soit parce qu’on a le même souci et que ça nous fait douter de nous, soit parce qu’on a peur d’être concerné ! Étrange non ? Le meilleur exemple est encore chez les enfants: on dit qu’ils sont cruels entre eux, mais l’explication est toute simple. Les enfants débutent leur vie en société, et pour se construire, ils ont absolument besoin de sentir qu’ils ​appartiennent à un groupe ​et qu’ils sont comme les autres. L’exclusion peut être vraiment destructrice pour eux. Se moquer des autres enfants leur permet de se rassurer sur eux-mêmes et de renforcer leur appartenance au groupe... qui se moque. Vous pouvez donc pardonner sans rancune à la vilaine petite peste qui a pourri votre primaire.

>> A lire sur FemininBio 4 choses à savoir sur le mouvement body positive

Les moqueries, ça fait du mal...

Seulement voilà, les remarques à répétition, les moqueries, les blagounettes sur le physique, ça nous fait du mal. Même la simple remarque répétée souvent ​peut suffire à nous fragiliser​, même venant d’un proche, et même dans une bonne intention. Voyons les quelques études ci-dessous. Une étude Québécoise réalisée en 2015 a révélé que 45,5% des adolescents qui ont vécu des moqueries par rapport à leur poids ont également développé ​une obsession par rapport à leur poids. Un sondage Yahoo de Janvier 2016 révèle que 94% des adolescents aux USA ont déjà été victime d’humiliations concernant leur corps. En conséquence, 66% des filles interrogées ​n’aiment pas ou détestent leur corps.

Plus préoccupant, une étude de Jean Lamont de l’Université de Pennsylvanie révèle que celles qui ont été moquées pour leur physique présentent une santé plus fragile​ : selon lui, on écoute pas son corps quand on ne l’aime pas, on en prend moins soin, on ne prête pas attention à ses signaux.

Et c’est efficace

Ce qu’il y a de très mauvais avec les remarques sur l’apparence, c’est qu’​on ne peut rien changer immédiatement​. L’embêtant c’est qu’à force de les entendre, on tendance à se dire qu’on a vraiment un problème. Au lieu de se voir entièrement, on ne voit plus que ce fameux problème sur notre corps, on finit par faire ​une vraie fixation ​! Et vu qu’on ne peut pas changer de taille de cuisse en un claquement de doigt, alors on cherche des ​solutions rapides​... et parfois dangereuses. C’est ce qui entraîne toutes sortes de dérives. On cherche à “réparer les problèmes” de notre corps le plus vite possible, ce qui nous amène à être de plus en plus vulnérables aux promesses miracles et de moins en moins sûrs de nous, surtout nous, les femmes.

Comment gérer ces remarques et cette pression ambiante sur notre apparence ?

1. Ce n’est pas forcément contre vous

Dans le célèbre dessin animé Les Simpsons, Nelson est la brute de service. Il s’en prend à tout le monde et sans raison. On pourrait penser qu’il est juste méchant, que c’est sa nature, mais on découvre au fil des épisodes qu’il a un gros manque d’amour et qu’il se venge sur les autres. Pour en revenir aux observations que l’on vous fait sur votre physique, comme nous l’avons vu plus haut, on vous dit ces choses pour plusieurs raisons, certaines bienveillantes, d’autres non:

  • l’autre personne peut être fragilisée dans son estime de soi et ​a besoin de se rassurer
  • ou elle veut se mettre de la distance et ​renforcer sa validation par le groupe
  • ou elle peut avoir une ​réelle inquiétude​ pour votre santé ou votre vie sociale, connaissant les codes de la société

Dans tous les cas, essayez de ne pas prendre les choses personnellement, chacun a son combat et chacun se bat à sa manière, même si certains blessent les autres inconsciemment.

>> A lire sur FemininBio 7 comptes Body Positive à suivre sur Instagram pour décomplexer

2. Chacun son corps

Ça ne vous a sûrement pas échappé ces dernières années: que ce soit au niveau des marques, des médias, des défilés, on laisse de plus en plus de place à ​tous les corps​. Les femmes de toutes tailles et de toutes formes sont de plus en plus représentées, et ça, c’est un vrai progrès. Nous, les femmes, il faut aussi que nous prenions la décision​ d’accepter ce corps imparfait qui nous permet de faire tant de choses ! L’été arrive ? Et alors, il revient chaque année. Et si vous décidiez que cette année il vous acceptera comme vous êtes ? On n’a jamais décidé d’annuler nos billets pour les caraïbes parce qu’on a pas perdu les 5 kilos qu’on devait. Il est temps pour nous d’arrêter de s’empêcher de vivre parce qu’on croit qu’on ne rentre pas dans le moule !

3. Sachez dire stop

Comme nous l’avons vu ensemble, les remarque que nous recevons de la part des autres sur notre physique ont des causes différentes et ne sont pas prêt de s’arrêter, même s’il y a du progrès. Les travaux du psychologue Cooley sur l’estime de soi soutiennent que ​nous intériorisons beaucoup ce que pensent de nous les autres​, et que nous finissons par nous “aligner sur leur avis”. Pour toutes ce raisons, si vous n’appréciez pas les remarques de quelqu’un sur votre apparence ou même autre chose, dites-le ! Il n’y a pas de raison d’accepter qu’on vous dise des choses qui vous touchent, alors il faut prendre l’habitude de dire stop, de dire non. ​C’est essentiel pour votre confiance en vous​, et vous verrez qu’on se sent beaucoup mieux.

Notre experte

Les femmes prennent soin de tout le monde, mais qui prend soin d'elles ? Stéphanie Jérémie aide les mamans à retrouver le plaisir de se faire belles et à se sentir bien dans leur peau ! Style, beauté, estime de soi, elle invite les femmes à retrouver leur féminité et oublier leurs complexes. Pour plus de conseils pour prendre soin de vous, rendez-vous sur son guide.

 

 

Abonnez-vous à FemininBio en version papier / pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte