Energie

Nettoyage énergétique : libérer les mémoires

Publié le 23 novembre 2019
Laurence Luyé-Tanet, formée en psychologie jungienne, coach, formatrice, créatrice de l’Awakened Business Concept™, est l’auteure de Mémoire des murs, des personnes et des lieux (éditions Exergues) Son site : laurenceluye-tanet.com
"Nos émotions et pensées sont comme des "molécules" qui s'agitent autour de nous mais qui, également, restent dans les lieux, en particulier lorsqu'elles sont chargées par un évènement difficile voire traumatique."
"Nos émotions et pensées sont comme des "molécules" qui s'agitent autour de nous mais qui, également, restent dans les lieux, en particulier lorsqu'elles sont chargées par un évènement difficile voire traumatique."
© Daiga Ellaby/Unsplash

Nous sommes des êtres d’énergie vivant dans un monde d’énergie. Cela concerne notre corps, mais aussi les lieux où nous vivons. Qu’y a-t-il derrière ce monde subtil que, peut-être, vous percevez ?

Cet article a été publié dans le magazine FemininBio #25 octobre-novembre 2019

>> Pour retrouver la liste des points de vente, c'est ici

 

 

Vous arrive-t-il parfois de vous sentir mal dans un lieu, d’avoir la sensation que vous n’avez plus d’énergie, que vous êtes fatiguée ? Peut-être même venez-vous d’emménager dans un nouvel appartement et vous ne vous y sentez pas bien. À quoi cela est-il dû ?

En tant qu’être d’énergie dans un corps humain, vous percevez votre réalité avec vos cinq sens. Mais nous avons aussi des sens subtils, bien connus des traditions orientales. Ceux-ci sont comme un prolongement de votre corps physique, comme des antennes. Ils vous permettent d’entrer en connexion avec "l’invisible", les énergies environnantes.

>> A lire sur FemininBio Pleine conscience : atteindre son plein potentiel et allumer sa lumière intérieure

Pour la plupart des personnes, cela n’est pas toujours identifiable, sauf en termes de mal-être et d’émotions plus ou moins désagréables. Nos émotions et nos pensées sont aussi de l’énergie. Il vous est certainement arrivé d’entrer dans une pièce où des personnes venaient de se disputer et de sentir la tension ambiante. Nos émotions et pensées sont comme des "molécules" qui s’agitent autour de nous mais qui, également, restent dans les lieux, en particulier lorsqu’elles sont chargées par un évènement difficile voire traumatique.

Les différentes mémoires énergétiques

Ainsi les traumas que nous avons vécus laissent une empreinte énergétique dans notre corps, sur laquelle nous pouvons travailler en libérant ces mémoires dites cellulaires. Nous nous débarrassons de la charge émotionnelle qui a impacté notre système nerveux et retrouvons un bien-être physique et émotionnel grâce à certaines formes de thérapies.

Pour les lieux c’est un peu la même chose. Lorsque certains évènements se sont déroulés, il subsiste une mémoire que certaines personnes peuvent ressentir très fortement. C’est le cas notamment d’appartements où ont eu lieu des suicides, de lieux où se sont déroulés des actes violents (guerre, etc.). Pour résumer, il subsiste l’empreinte énergétique émotionnelle des personnes qui ont vécu ou perpétré ces évènements. De la même manière que nous dégageons nos mémoires émotionnelles, il est tout à fait possible de dégager la mémoire de ces lieux.

>> A lire sur FemininBio Emotions : le corps exprime ce nous ressentons

Autre phénomène : les mémoires énergétiques que l’on peut rencontrer au niveau transgénérationnel. Imaginons que dans une famille il y ait eu un acte grave, des conflits de famille (héritage, etc.) : l’énergie d’amour ne circule plus, elle est bloquée.

Ce blocage peut s’exprimer à travers des empêchements à réussir, des problèmes de famille… Comme si une "mémoire" avait besoin d’être libérée.

Certaines personnes parfois me disent : "Mais je ne connais pas mes ancêtres." Même si vous ne les connaissez pas, vous avez des liens de sang et, surtout, il y a une énergie psychique qui est au-delà de notre conscient. Et c’est au niveau de cet inconscient que cela se joue, parce que ce dernier est aussi un champ d’énergies.

Nettoyer ces mémoires pour plus de légèreté dans votre vie

Se pose ensuite la question parfois de savoir ce qui s’est passé. Comme je l’explique dans mon dernier ouvrage, parfois vous pouvez savoir, et parfois non. Chercher à savoir ne fait que nourrir notre mental. Ce n’est pas l’histoire qui importe. Ce qui est important c’est que l’énergie qui est bloquée puisse recirculer. Ces blocages sont constitués par des énergies de culpabilité, de haine, de colère, de ressentiment, de peurs… qui ont entouré l’histoire qui s’est jouée. C’est comme un kyste autour duquel s’est organisée parfois tout une dynamique familiale.

Ce processus que je décris repose sur le même principe qu’il soit au niveau personnel (mémoire traumatique), familial ou qu’il se soit déroulé dans la grande histoire. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de ces mémoires, mais malheureusement on s’attarde sur le contenu, sur ce qui s’est passé, alors que le plus important doit être la libération pour retrouver une énergie fluide, une énergie d’amour.

Notre mental est friand de sensationnel, il est friand d’extraordinaire, alors que le processus de vie nous demande de devenir de plus en plus conscient. Lorsque je travaille sur ces mémoires, quel que soit le niveau, c’est un travail de libération qui passe, pour une part, par le processus du pardon.

Le pardon ne consiste pas à oublier, à excuser, il n’enlève en rien la responsabilité, mais le pardon est avant tout un processus de libération. Résumer le pardon en deux lignes serait extrêmement réducteur, car c’est un processus complexe, mais dont il me semble important de préciser qu’il ne concerne pas l’autre, mais soi afin de retrouver la liberté intérieure. Retrouver une dynamique familiale harmonieuse passe par ce processus, qui peut prendre du temps.

Aborder sereinement les changements actuels

Savoir que nous sommes entourés d’énergies, que certains lieux sont "chargés", ne doit pas pour autant nous rendre paranoïaques, mais conscients et, en particulier, de ce qui se passe actuellement. Nous vivons un changement au niveau mondial qui se manifeste par ce que nous appelons une crise. Bien sûr nous voyons ces bouleversements, il y a une perte de sens pour beaucoup de personnes, un mal-être, et nous avons l’impression que tout va mal.

En fait, si l’on se réfère aux textes anciens, notamment les Vedas, qui nous viennent d'Inde, nous amorçons le début de l’âge d’or. Auparavant, nous étions dans l’âge noir, le Kali Yuga, dans lequel notre conscience était endormie, mue par l’inconscience, par les forces obscures de l’ignorance. Et aujourd’hui, c’est un éveil de conscience qui s’opère, mais il n’y a pas de baguette magique.

Cela demande notre participation en termes de conscience. Il me semble important de bien comprendre cela car, effectivement, les anciens schémas, les anciens paradigmes doivent être transformés, et cela passe par une phase de "purification" qui est déstabilisante.

L’agitation que nous voyons sont les anciens schémas qui sont activés avant de s’éliminer. Mais nous ne comprenons pas, l’inconnu nous fait peur, nous résistons. L’ancien paradigme s’appuie sur les peurs, sur des basses fréquences au niveau émotionnel ayant les conséquences que nous connaissons sur le plan relationnel.

Ce changement de paradigme repose sur une conscience différente de la race humaine, quand nous comprenons que nous sommes tous reliés, que nous ne sommes pas sur Terre pour nous détruire, mais pour une collaboration, et que chacun n’est pas en concurrence avec les autres, mais est une valeur ajoutée.

Tous les niveaux sont concernés : personnel, familial, professionnel et financier, sociétal.

C’est pourquoi, au niveau de la Terre, il est nécessaire de "nettoyer" certains lieux (lieux externes, mais aussi maisons, appartements) pour alléger la planète ; au niveau des familles il y a un travail de réconciliation à faire ; au niveau individuel, un travail de conscience qui passe par nos pensées, nos émotions, notre manière d’être. C’est comme une remise à jour des mémoires de l’humanité.

Notre experte

Laurence Luyé-Tanet, formée en psychologie jungienne, coach, formatrice, créatrice de l’Awakened Business Concept™, est l’auteure de Mémoire des murs, des personnes et des lieux (éditions Exergues)
Son site : laurenceluye-tanet.com

Abonnez-vous à FemininBio en version papier/pdf ou achetez notre dernier numéro en kiosque ou en magasin bio !

Articles du thème Pleine conscience
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte