Emotions

"Je rumine, tu rumines, nous ruminons" : Entretien avec Bernard Anselem

Publié le 17 mars 2018
Étudiante en journalisme, je suis animée par l'envie d'en apprendre plus sur l'être humain, la planète qu'il habite et les alternatives qui lui sont proposées afin de vivre en toute âme et conscience.
© DR

Auteur du livre "Je rumine, tu rumines, nous ruminons", le Dr Bernard Anselem est médecin spécialiste en imagerie médicale. Dans ce nouvel ouvrage, il explique l'origine de vos ruminations et comment les contrer à l'aide d'exercices adaptés à chaque profil.

En quatrième de couverture,  "J'arrête de ruminer !" sonne comme un ordre donné à soi-même. Comment expliquez-vous que cela soit aussi difficile à mettre en pratique ?
La puissance des émotions sur notre intellect est très sous-estimée, les neurosciences montrent qu'elles précèdent et dominent les pensées conscientes. Les émotions négatives (principalement, peurs, colères, tristesses, culpabilité, ressentiment, anxiété) ont un effet incontrôlable sur nos pensées et vont produire des ruminations si elles ne sont pas correctement régulées.

Qu'est-ce qui fait que nous entretenons nos ruminations ?
Une rumination est une accumulation de pensées négatives qui tournent en boucle, mais aussi une absence d'action pour les corriger. Soit par impossibilité d'agir, soit par absence de volonté d'affronter une réalité déplaisante. Les ruminations cessent dès lors qu'une action de résolution de problème est engagée.

Comment expliquez-vous qu'une personne qui rumine n'arrive plus à voir le positif dans sa vie et les choses qu'elle a accomplis ?
Lorsque les émotions négatives sont intenses, elles prennent le pas sur tout le reste. Nous avons en général tendance à accorder plus d'attention aux informations négatives, c'est une survivance de notre évolution, depuis les origines,  lorsque le repérage des informations négatives était une question de survie.

Être en contact de personnes qui ruminent, est-il néfaste pour notre propre santé mentale ?
Une personne sous l'effet des ruminations va émettre un certain nombre de signaux négatifs inconscients, qui vont être également perçus inconsciemment par son entourage (sans parler des interactions négatives conscientes, par réaction d'agressivité, de fuite, ou de dissimulation). Ces signaux conscients ou pas , vont produire une réaction similaire chez les personnes en contact, par "effet miroir" et favoriser ainsi une détérioration des relations.

Selon vous, comment agir lorsqu'un ami ou un membre de la famille rumine à longueur de journée ? Est-il possible de l'aider ?
C'est extrêmement délicat, les conseils  "volontaristes" (arrête de penser à cela) sont inopérants voire contre-productifs. Un soutien affectif simple sera plus efficace, une autre façon de les aider et de les faire trouver eux-mêmes une solution en les questionnant plutôt qu'en les conseillant, par exemple "quelle action pourrait-elle t'aider à en sortir ?"

La pratique de la méditation peut-elle aider à se libérer de ses pensées négatives ?
Absolument. Tout ce qui éloigne des pensées toxiques est utile en particulier les pratiques de mindfulness qui nous apprennent à prendre de la distance par rapport à nos pensées et à orienter notre attention sur le présent plutôt que les regrets du passé ou les craintes d'avenir.

Ruminer n'est-il pas un moyen de se protéger de l'échec en prenant les devants et de dire "Je n'y arriverais pas" ?
Cette stratégie ne produira malheureusement qu'un accroissement des anxiétés, des jugements d'autocritique ou de ressentiments. Chaque nouvelle pensée négative va alimenter une nouvelle source d'émotions désagréables qui, elle-même, nourrira de nouvelles ruminations : un magnifique cercle vicieux qu'il faut rompre au plus vite en utilisant une des nombreuses techniques efficaces, décrites dans le livre. Il existe des moyens de se protéger d'un échec possible, mais ils nécessitent de prendre du recul sur ses propres pensées douloureuses, par l'acceptation de ses émotions, puis par la mise en place de stratégies d'actions.

Je rumine, tu rumines, nous ruminons
Bernard Anselem
Editions Eyrolles
18 euros

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte